Le poète doit-il s'engager dans son temps et mener l'homme au combat ?

bonjour à tous,

j'ai ma première dissertation à faire et je ne comprends vraiment rien du tout.

Le sujet est : Pensez-vous, comme Gabriel Celaya, que la poésie doive être "des actes sur la terre, un cri vers l'horizon" et que le poète doive s'engager dans son temps et mener les hommes au combat ?

Voila svp aider-moi je suis perdus

merci beaucoup d'avance

Alex68

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Le poète doit-il s'engager dans son temps et mener l'homme au combat ?

bonjour a tous!

voila j'ai un gros probleme , j'ai une dissertation a faire et je seche completement ,
entendons nous bien je ne vous demande pas une dissert' sur un plateau d'or mais juste un peu d'aide svp.....

le sujet est ; le poete doit-ils s'engager ds son temps et mener les hommes au combat

voila , j'espere que vouspourrez m'aider
mci d avavnce!

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Le poète doit-il s'engager dans son temps et mener l'homme au combat ?

Bonjour,
Le sujet de ma dissertation est "Pensez-vous, que le poète doive s'engager dans son temps et mener l'homme au combat?"

J'ai réussi pour ma première partie qui est  : Oui le poète peut être engagé
Mais je bloque pour ma deuxième partie car  je ne trouve qu'une seul sous partie!
                                                                 
Ma deuxième partie →
2) Non les poètes ne doivent pas uniquement être engagés :
-à travers l'expression de leur sentiments avec Paul Eluard "la terre est bleue comme une orange" et "Union libre" d'André Breton
-Et à travers le moi

Je n'ai plus trop d'idées je bloque....
Pourriez vous m'éclairez un petit peu ...
Merci

4

Le poète doit-il s'engager dans son temps et mener l'homme au combat ?

souscrivez-vous à l'opinion d'Eluard qui veut que le poète s'engage dans son temps et mène les hommes au combat ? vous exposerez votre conception du role du poète et vous apuierez votre developpement sur les textes ci dessous et sur vos lectures personnelles


voila mon sujet, je séchet vraiment.Je ne vois pas du tout comment mis prendre, si quelqu un pouvait maider sa me souleger beaucoup.merci davance.

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

5

Le poète doit-il s'engager dans son temps et mener l'homme au combat ?

Un conseil,
Inspire toi des poèmes qu'a écrit Victor Hugo sur "Napoléon le Petit".

Pour le reste, le règlement du forum insiste pour que tu ais déjà fait un travail personnel (et ne pas non plus écrire en langage sms...)

Bonne chance à toi !

6

Le poète doit-il s'engager dans son temps et mener l'homme au combat ?

c'est surtout la premiers partie pour le non que je voit pas du tout, j'ai aucune idée, je voudrais juste un petit coup de pouce pour me mettre sur la voie s'il vous plait.

7

Le poète doit-il s'engager dans son temps et mener l'homme au combat ?

Il y a un risque à faire de la poésie engagée. On parle de "poésie de circonstance", une poésie qui serait vouée à s'éteindre, qu'on oublierait vite. Montherlant dit ceci : "Il ne faut pas qu'un écrivain s'intéresse trop à son époque, sous peine de faire des oeuvres qui n'intéressent que son époque". Je n'ai pas d'exemple sous la main, mais un poème sur la guerre contre la Prusse en 1870, lu en 2008 n'aura pas le même impact.

8

Le poète doit-il s'engager dans son temps et mener l'homme au combat ?

Trop de sujets, pas assez de travail personnel et une certaine impolitesse de la part du premier intervenant, qui nous invite à plancher à sa place et trouve encore le moyen de nous reprocher de ne pas le faire assez vite.

Les deux premiers sujets posent la question de rôle de l'écrivain, le troisième n'a pas grand chose à faire ici. L'écrivain doit-il exploiter la virtuosité de son élocution afin de peser sur les décisions d'autrui ? C'est en effet l'idée d'Eluard, et plus largement des surréalistes, pour qui Vivre et Ecrire doivent relever d'un seul et même acte - ou pour le dire plus prosaïquement: Ecrire et avoir la carte du PC sont une seule et même chose. On peut également penser à ces célèbres vers de Hugo:

Hugo a écrit :

Peuples ! écoutez le poète !
Ecoutez le rêveur sacré !
Dans votre nuit, sans lui complète,
Lui seul à le front éclairé.

A l'inverse, l'écrivain pourrait tout aussi bien se consacrer à une démarche strictement artistique, qui peut être, selon les cas, la recherche du Beau ou d'une certaine forme d'aboutissement esthétique - Dieu, l'Infini, l'Orgasme, que sais-je encore.

Cette distinction, Roland Barthes, critique littéraire un peu connu dans le milieu, la développe au travers de l'opposition entre écrivain et écrivant. L'écrivain ne cherche pas à communiquer  par le biais de son oeuvre, son objectif est purement esthétique, l'accent est mis sur le langage et non sur le message. Cette position, très moderne au demeurant, "poésie digestive" comme la qualifie mesquinement Artaud, a reçu l'aval de pas mal de poètes célèbres, à commencer par Baudelaire. L'écrivant, au contraire, conçoit l'acte d'écriture comme un moyen de s'exprimer, comme un outil, et non comme une fin en soi. Ce qui recoupe tout à fait la notion "d'écrivain engagé", à la Sartre, à la Joly, à la tout ce que vous voulez.

Et puis, très concrètement, on se rend compte que la vérité est toujours quelque part entre les deux. Que la littérature est toujours porteuse d'un savoir, et que ce savoir nous parle de multiples façons, au-delà même du concept d'engagement. Parmi les exemples qui me viennent tout de suite à l'esprit, il y a Lovecraft: derrière ces histoires d'horreur, c'est toujours l'angoisse de la modernité qui affleure, le fantasme de la destructuration de l'ancien monde. Son oeuvre véhicule bel et bien un "savoir", un point de vue sur le monde. Zola se prend dans l'autre sens: au premier plan, une analyse "scientifique" de la société du Second Empire, au second plan, toute une série d'obsessions sympathiques, allant de la dévoration à l'animalisation de l'être, en passant par la décomposition des corps.

Bref, vous aurez peut-être devinés dans ces quelques pistes l'esquisse d'un plan en trois parties: le plan dialectique étant certainement le plus idiot de tous les plans.
A vous de jouer.Bonjour,
Le troisième sujet dont vous parlez a été déplacé.

9

Le poète doit-il s'engager dans son temps et mener l'homme au combat ?

Question de dissertation: pensez vous que le rôle du poète ne soit que de s'engager dans son temps et de mener un combat?

Les textes du corpus:
A. Voltaire, poème sur le désastre de Lisbonnes
B. Rimbaud, "le dormeur du val"
C. Louis Aragon "Strophes pour se souvenir"
D. Pablo Picasso, Guernica.

Qu'est-ce que je pourrais tirer de tous ces documents?   smile

Le poète doit-il s'engager dans son temps et mener l'homme au combat ?

Et bien, que disent ces textes ?