1

Voltaire, Micromégas, chapitre 4 - Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite...

Bonjour!!
J'aurai besoin de votre aide
Dans ce texte svp


Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite, décida d'abord qu'il n'y avait personne sur la terre. Sa première raison était qu'il n'avait vu personne. Micromégas lui fit sentir poliment que c'était raisonner assez mal: «Car, disait-il, vous ne voyez pas avec vos petits yeux certaines étoiles de la cinquantième grandeur que j'aperçois très distinctement ; concluez vous de là que ces étoiles n'existent pas ?
- Mais, dit le nain, j'ai bien tâté.
- Mais, répondit l'autre, vous avez mal senti.
- Mais, dit le nain, ce globe-ci est si mal construit, cela est si irrégulier et d'une forme qui me paraît si ridicule ! tout semble être ici dans le chaos: voyez-vous ces petits ruisseaux dont aucun ne va de droit fil, ces étangs qui ne sont ni ronds, ni carrés, ni ovales, ni sous aucune forme régulière, tous ces petits grains pointus dont ce globe est hérissé, et qui m'ont écorché les pieds ? (Il voulait parler des montagnes.) Remarquez-vous encore la forme de tout le globe, comme il est plat aux pôles, comme il tourne autour du soleil d'une manière gauche, de façon que les climats des pôles sont nécessairement incultes ? En vérité, ce qui fait que je pense qu'il n'y a ici personne, c'est qu'il me paraît que des gens de bon sens ne voudraient pas y demeurer.
- Eh bien, dit Micromégas, ce ne sont peut-être pas non plus des gens de bon sens qui l'habitent

Identifier la forme précise d'argumentation choisie que vous justifirez.
Quelle leçon peut-on tirer du texte?
précisez son domaine


svp pouvez vous m'aider

2

Voltaire, Micromégas, chapitre 4 - Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite...

j'ai déja trouver des choses
est ce que vous pourrez me dire si cela va et si vous pouvez rajoutez des chose svp
alors j'ai mis
c'est une argumentation indirecte: conte philosophique.
Histoire de science fiction
pronoms: il
temps: imparfait
Champs lexicaux: science fiction
Leçons qu'on peut tirer de ce texte je ne sais pas c'est à partir de la que je bloque et je pense que c'est implicite mais je ne sais pas pourquoi
pouvez vous me donner votre avis svp

Voltaire, Micromégas, chapitre 4 - Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite...

Le terme de "science-fiction" n'est pas vraiment approprié. wink

4

Voltaire, Micromégas, chapitre 4 - Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite...

ba ce n'est pas trop réel c'est de l'iréel
Je ne trouve pas non plus qu'est ce que pourrait etre la morale

Voltaire, Micromégas, chapitre 4 - Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite...

Alors...
Pour parler du "pronom=il" comme tu dis, tu peux déjà parler de focalisation zéro et de narrateur omniscient (tu as déjà du entendre ces termes).
Le champ lexical est celui de la géographie, mais non de la géographie comme nous l'entendons: il s'agit de la géographie de la terre vue par les yeux du nain.
Il n'y a pas de morale à proprement rappeler, Voltaire veut juste faire part ici de sa conception du globe, et, à travers le regard simpliste du nain, impose sa manière de voir les choses. Le fait que ce soit un nain qui prenne la parole accentue, ironiquement car le nain est grand comparé à la Terre, le fait que les hommes soient tous petits face à l'Univers qui les entoure...

Il y a peut-être des erruers dans cette étude, mais je pense avoir (globalement bien sûr) fait le tour... wink

6

Voltaire, Micromégas, chapitre 4 - Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite...

merci beaucoup pour ton aide

Voltaire, Micromégas, chapitre 4 - Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite...

Pas de problème!!   wink

Voltaire, Micromégas, chapitre 4 - Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite...

claire121191 a écrit :

ba ce n'est pas trop réel

Pas réel , mais peut-être une métaphore de notre propre existence.
Notre planète n'est pas sphère parfaite, mais aplatie  aux pôles, les fleuves ne coulent pas droit généralement, etc.

Les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être. Tout dépend du point de vue. Un habitant de la planète ne la voit pas du même œil qu'une créature céleste.
La beauté est dans le regard de l'observateur.

Serait-il mieux d'habiter un monde parfait et parfaitement ordonné?

9

Voltaire, Micromégas, chapitre 4 - Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite...

bahh non!
ca c'est sur que tout n'est pas parfait lol
sinon punaise


Merci pour votre aide

10

Voltaire, Micromégas, chapitre 4 - Le nain, qui jugeait quelquefois un peu trop vite...

Dans ce sens-là, même si le nais paraît un peu "simple", il a un regard plus objectif sur notre terre que de nombreux "terriens" à cette époque, et il en sait largement plus qu'eux sur les lieux qu'ils habitent...