21

Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Parfois aussi la mise en scène est impossible et le texte et donc indispensable comme pour Lorenzaccio de Musset ou Un spectacla dans un fauteuil.

22

Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Bonjour les gens smile
j'ai un petit problème je n'ai aucune idée d'ouverture pour ma dissert, le thème est " le texte théâtral est-il suffisant en lui même pour monter un spectacle ?! "

Mon développement est le suivant ( je met juste mon plan )
I / Lors de la lecture d’un texte théâtral, il contient déjà quelques informations sur ses moyens de représentation. 
II / Le texte théâtral garde ses limites dans sa capacité à produire sa propre mise en scène.
III / La représentation du texte théâtral est déterminer pour la réécriture qu’en fait le metteur en scène.

Pour ma conclusion j'ai mis ça :
"Le texte théâtral possède donc de nombreux éléments qui renseignent sur sa vocation a être représenter et apporte des précisions sur sa mise en scène  potentielle. Cependant la représentation dépasse le texte théâtral et celui-ci ne renferme pas  tout les moyens de sa mise en scène.
Si le dramaturge est l’inventeur du texte théâtral il est évident que c’est le metteur en scène qui est l’inventeur de sa représentation."

et a partir de la je ne sais pas vers ou me dirigé pour faire une bonne ouverture, qui terminer bien mon devoir hmm  Si vous avez juste une petite idée que je puisse développée moi meme ça m'arrangerais un petit peu smile
Merci d'avance

23

Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Bonjour,

Il me semble important de comprendre tous les mots du présent sujet !
- Le texte "théâtral"…. Pas vaine cette énonciation.
   
N’incline-t-elle pas déjà a le concevoir différemment que celui dit littéraire,  en général ?

Le théâtre, si l’on s’en tient à l’étymologie  grecque  ‘thea, issu de thawa’ action de contempler, a la même racine que – théorique, théorie, théoricien, théorème et Thaumaturge (faiseur de miracle). Autrement dit c’est le lieu ou l’homme s’étudie, se regarde de haut, surplombe son enveloppe, c’est la visualisation de l’âtre <foyer, pas vain ce mot à l’intérieur de cet édifice, comme les trois coups du « brigadier», - signifiant : Ici et maintenant & en ordre ;  le Jardin et la Cour (côté des coulisses)  - JC- qu’on dit aisément être Jésus-Christ – "l’homme, ce vivant étant appelé à devenir Divin/purifié" : pourquoi les loges sur les fameux côtés ? Parce qu’elles sont réservées aux personnes ‘sachant/initiées ou lettrées’, pouvant faire l’éloge du texte, etc…

Le théâtre se veut une vue plus haute, et pas hautaine,  à la façon de Dieu (Théo)… Théo + âtre = Théâtre !

Chaque vie aboutit à une mort, c’est donc la trame générale du théâtre (qui lui comprend différentes expressions/registres dont aussi la comédie). Bien.

Le texte théâtral invite à se comprendre personnellement, mais de manière aussi universelle  <il invite à la comparaison> ; à exprimer une vision, celle d’un partage entre auteur et spectateurs. Les autres formes littéraires n’impliquent pas le « spectacle » mais l’échange personnel, ou l’imaginaire de l’autre est une part de la communion.

Sa forme ne peut donc pas être la même. Rappelez-vous, pour vous en convaincre, que chaque livre/texte ou film a besoin d’une « adaptation » sorte de ré-écriture pour espérer être « représenté » au théâtre.

Bien évidemment que le metteur en scène est essentiel,  quoiqu’il en soit, même s’il se tient au texte à la virgule près, il imprime son encre, sa touche ; il ajoute un prisme à la création de départ.. Idem pour les comèdiens qui eux épousent le texte, mais se coagulent à la vision du metteur en scène, cet "orchestrateur"..

Il vous est demandé la différence entre la littérature en général et celle théâtrale ! C’est la mise en forme et la notion de participation ou de partage qui diffèrent. Il faut ressentir une vue ‘distanciée, voire aérienne’ – nous ne sommes pas deux : l’émetteur et le lecteur, mais on doit ressentir une certaine ampleur de la géographie momentanée que  les spectateurs vont partager. L’intimité ne peut être la même !

Le texte théâtrale devrait donc suffire à monter un spectacle, le décor pouvant gêner l'écriture et les costumes pouvant contrevenir à l'idée de l'auteur. Saisissez-vous cela ? Je ne suis pas certaine de vous éclairer comme il le faudrait !!!

24

Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Bonjour,
Voila, je suis en première L, et j'ai à rendre pour la semaine prochaine la dissertation suivante :

Le texte théâtral est-il suffisant en lui-même, pour monter un spectacle ?


Voila ce que j'ai cherché (et trouvé) pour le moment :

Texte théâtral : Littérature, dialogues, didascalies

Monter un spectacle : metteur en scène, acteurs, lumières, décors


I - Le texte théâtral, origine de toute représentation est essentiel et peut se suffire à lui-même

a) L'intrigue.
Souvent publié avant la représentation, le texte théâtral contient toute l'intrigue de la pièce, sa structure, à travers les dialogues.
Exemple de Phèdre, pratiquement entièrement faite de dialogue, cette pièce est un exemple parfait : à travers les paroles des personnages, on devine les mouvements de scène
" Voila mon coeur : c'est là que ta main doit frapper " (Acte II, scène 6)


b) Didascalies.
Les didascalies, partie intégrante du texte théâtral, peuvent également jouer un rôle important dans la mise en scène d'une oeuvre.
Ex Ruy blas, didascalies très abondantes, et longues descriptions des décors et costumes qui guident la mise en scène de bout en bout.


c) Toutes les pièces ne sont pas destinées à être jouées
Musset, On ne badine pas avec l'amour, pièce uniquement destinée à être lue.
Parfois, la mise en scène s'avère presque impossible pour certaines pièces qui doivent être aménagées. Rhinocéros de Ionesco ou Lorenzaccio de Musset.



II - Il possède cependant ses limites

a) Pièces sans didascalies qui laissent un vide que le metteur en scène doit combler
Ex : Tragédies classiques comme Andromaque.


Maintenant, à partir d'ici, je bloque complètement. Le théâtre n'est vraiment pas mon sujet préféré --'
Auriez-vous des pistes de réflexion sur lesquelles réfléchir pour compléter le deuxième axe, et peut-être amorcer le troisième ?

25

Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Bonjour à la communauté d'Etudes littéraire!

Voilà, je dois rendre la première dissertation de mon existence Jeudi prochain, et je voudrais carburer si vous voyez ce que je veux dire...

Le sujet est le suivant:
Le texte théâtral est-il suffisant en lui-même pour monter un spectacle?

Et comme " Pas de travail personnel = pas d'aide ", voici mes pistes:

Je compte faire un plan dialectique:
                                                 - Oui, le texte théâtral est suffisant. ( didascalies et ponctuation )
                                                 - Non, le texte théâtral n'est pas suffisant. ( Nécessité de mise en scène --> Comedia Dell' arte (lazzi), interprétation du comédien, vécu du spectateur qui répond ou non au spectacle proposé ce qui peut être déterminant pour le succès du spectacle )
                                                 - Je pense que le texte est une base du spectacle qui doit être complétée par d'autres éléments, d'où l'universalité de la pièce.

Vous le voyez, je manque un peu d'arguments pour la première partie.
De plus, si des éléments de réponse sont erronés, j'aimerais que vous me le fassiez savoir, et si possible, que vous m'en apportiez des nouveaux.
Enfin, je manque un peu d'exemples littéraires.

Pour l'inauguration de ma première dissertation, je m'en remets à vous.

*Salut bien bas et s'en va* (Ha! Ca rime! big_smile )

26 (Édité par Titania91 09/02/2013 à 19:35)

Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Bonsoir Antoine!

Ahah la grande première : la dissertation!

Juste une petite note : tu parles de l'universalité de la pièce. Mais une pièce est-elle forcément réinterprétable et compréhensible de manière universelle?
Pour te donner un exemple : Roméo et Juliette de Shakespeare. Tout le monde connait l'histoire des deux amants aux familles rivales et leur fin tragique. ça, c'est le canevas universel. Seulement lorsque l'on se penche sur le texte, il y a beaucoup de choses qui devaient faire rire le publique de l'époque (blagues graveuleuses, allusions etc) mais qui sont difficilement traduisibles : problème de la langue d'origine: on perd beaucoup au sens.
autre exemple tiré du Malade Imaginaire de Molière : le personnage utilise des clysthères si ma mémoire est bonne. Je doute que grand monde dans la salle aujourd'hui comprenne de quoi il s'agit... Le fait que le personnage du malade parle de se mettre un clysthère dans l'arrière train devait bien faire rire les spectateurs contemporains de Molière (c'est un genre de suppo avant l'heure je crois). Aujourd'hui personne ne comprend!
Donc on ne rit pas des mêmes choses hier et aujourd'hui..

Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Le texte théâtral est-il suffisant en lui-même pour monter un spectacle?

J'ai envie de répondre facétieusment : ben non, il faut aussi des comédiens, il faut surtout des comédiens, car on a vu des pièces sans texte (comme le Bal), on n'a jamais vu de pièces sans comédien du tout... En plus des comédiens, il faut aussi un peu d'argent, ça aide !

Il y a un point à creuser dans ma petite plaisanterie : l'existence de spectacles sans texte.
Le mot théâtre vient d'un verbe grec qui signifie voir : au théâtre, il faut donner à voir, à voir des corps en mouvement, des décors, des costumes, des effets spéciaux (déjà dans le théâtre antique), bref, on peut donner à voir sans texte, même si le texte permet de mieux suivre l'action.
Bref, pour monter un spectacle, le texte n'est ni nécessaire ni suffisant, mais j'ai comme l'impression que ce n'est pas ce que l'on veut vous faire dire.
Je ne pense pas qu'on veuille vous faire écrire qu'il faut aussi des décors, des costumes, une estrade, voire une salle. Je pense que l'on veut vous faire dire, comme vous l'avez compris, qu'il faut ajouter au texte les didascalies, absentes jusqu'au XVIIe siècle, bref, dépasser l'étroite lettre du texte pour donner chair, dépasser l'explicite pour faire sentir l'implicite.

28

Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Heu... Oui tu as surement raison Delia! ^^'
Et puis je ne vois pas quel plan je pourrais appliquer en répondant par un "non" catégorique! = /

Et Titania, effectivement, je pense que je changerai le terme "universalité" par "intemporalité" conformément à la donnée géographique! smile

Et sinon avez vous des éléments de réponses en plus? Car ma première partie va être difficilement développable!

Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Il me semble que l'intemporalité est hors sujet.
Le sujet concerne l'objet d'étude, le théâtre, texte et représentation. Sa formulation maladroite et ambigüe doit pas faire perdre de vue qu'il s'agit de s'interroger sur les rapports du texte et de la représentation : doit-on jouer le texte à l'italienne (en le récitant sans jouer), doit-on le jouer ? Mais en jouant, n'ajoute-t-on pas des nuances imprévues de l'auteur ? Pourquoi Beckett a-t-il formellement interdit que l'on joue ses pièces dans une mise en scène différente de celle de la création ?

30

Le texte théâtral est-il suffisant pour monter un spectacle ?

Ha voilà ce que je voulais! J'avais déjà entendu parler d'un théâtre où on ne jouait pas! J'ai fais des recherches sur internet, mais rien. Comment s’appelle ce théâtre? "A l'italienne" ou y a-t-il un autre nom?
Je vais aussi faire des recherches sur ce fameux Beckett.
Ha et au fait, une connaissance m'a parlé du "théâtre de fauteuil", j'ai tapé ça sur internet et je suis tomber sur des sites de ventes de fauteuils de théâtre donc je me demandais s'il ne m'avait pas raconté du pipo... ^^'