Faire un métier qui n'a rien à voir avec sa filière...

bonjour,

Je suis toute nouvelle sur le forum donc je ne sais pas si c'est vraiment la place de mon "sujet", ou s'il a tout simplement sa place sur ce site.
On va dire qu'en fait, je suis toujours complètement décalée, et que ce ne sera donc pas la première fois.
Je résume: j'ai toujours été très bonne élève et j'ai donc pu en toute tranquillité choisir ce que je voulais faire à la fin de ma troisième. Mon problème (et je ne dis pas ça pour "me la péter", personne ne me connaît et ne me connaîtra en dehors de mon pseudo lol), mon problème donc était que je pouvais tout faire, j'étais bonne en tout. Puisque mes parents sont tous les deux des scientifiques, et que "médecine" c'est très attirant, je me suis orienté vers la filière scientifique.
Après un problème, je quitte le lycée avant les vacances de Noël, et je passe deux années à la maison soit disant "au CNED", mais en fait à ne rien faire.
Finalement je suis retournée cette année en cours, pas question d'aller en Terminale puisque, il faut bien le dire, j'avais un niveau de 3ème. Je suis quand même acceptée en 1ère...S, mais ça ne me plaisais pas du tout. J'ai donc changé de filière pour atterrir en L (on peut s'imaginer la déception de deux "grands" scientifiques qui avaient grand espoir en leur "parfaite" fille aînée pour qu'elle reprenne le flambeau familial).

Voilà grosso modo. Maintenant, pourquoi je dis que je suis décalée: j'ai pensé m'épanouir en allant en L, vous savez les grands clichées...bref. C'était mon "rêve" de faire un truc qui me plaisais, j'ai toujours écris ( et bla bla bla, le trip de la littéraire), mais j'ai vraiment été déçue, ce n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais. En même temps; vous me demanderez à quoi je m'attendais...j'en sais rien.
Le fait est que j'ai à moitié sacrifié mon "avenir" pour faire soit disant un truc qui me plaît. Et là je ne sais plus quoi faire, à croire que me spécialité c'est de faire les mauvais choix.
Mon but n'est pas de dire que cette filière est inutile, mais qu'elle ne correspond pas du tout à ce que je veux faire, donc (tout ça pour dire): je veux faire pilote (de ligne), et sans BAC S c'est vraiment très difficile, est ce que quelqu'un aurait des conseils à me donner

en fait, une fois que j'ai fini, je me rends compte que mon message n'a vraiment rien à faire ici, et que ma vie n'intéresse pas forcement tout le monde (ou plutôt n'intéresse personne), mais bon, si vous avez quelques conseils à me donner...


merci d'avance (déjà si vous avez lu le message en entier...^) et puis...bonne chance pour vos examens

Faire un métier qui n'a rien à voir avec sa filière...

Niveau "j'ai voulu faire S, j'ai fait L, après je voulais retourner faire des éudes scientifiques...", je ne suis pas mal non plus.

J'ai toujours pensé que j'allais faire S. Mes parents sont tous deux médecins et moi, j'avais une vocation de sage-femme. J'ai donc fait une 2nde ISI. Mais en ISI, c'étaient tous de futurs bac techno ou bac S et je me suis vite rendue compte que ce n'était pas du tout là qu'était ma place... et que par conséquent, ma place n'était pas en S (même si j'avais à peu près le niveau). Je suis donc allée faire un bac L, qui m'a, il faut le dire, comblée. Je n'ai jamais autant aimé ce que je faisais en classe que ces deux années. J'aimais beaucoup la littérature et le français, j'aimais les langues et l'histoire, j'avais un bon niveau en sciences et en maths (pour le peu qu'on en faisait !). Peut-être que ton problème, ce pourquoi tu n'arrives pas à t'épanouir en L, est que tu as eu l'impression dès le début d'avoir fait une énorme erreur. Ce serait compréhensible. Tu as l'impression de décevoir tes parents et de t'être volontairement fermé des portes. C'est dur d'aimer quelque chose qui fait faire autant de sacrifices. Néanmoins, maintenant, tu y es et tu n'as plus vraiment le choix. Relaxe-toi, l'important, c'est ce que toi tu aimes et ce que toi tu veux faire de ta vie, pas ce que tes parents aimeraient que tu fasses. Enfin, l'année de 1ere est beaucoup moins spécialisée que l'année de Terminale. En Terminale, le "français" devient "littérature" (tu vois des oeuvres pour elles-mêmes et plus des méthodes de dissert ou de commentaire), tu fais beaucoup de philo (si on aime, c'est très enthousiasmant) et toutes les matières scientifiques sautent. Et puis, à la fin, il y a le bac. Ca, c'est un point très motivant, le bac. Pour l'instant, ton objectif, c'est de le réussir. Personne ne te demande autre chose. Personnellement, j'ai préféré ma Terminale à ma 1ere.

Pour la suite, renseigne-toi en temps voulu. De mon côté, mon bac L en poche, je suis allée faire médecine (passage obligé par faire sage-femme). J'ai vu là-bas que ce n'était pas impossible pour quelqu'un qui ne venait pas de S. Il faut juste être prêt à apprendre ce que les autres n'ont qu'à réapprendre. Cependant, l'année de médecine m'a mise face à mes contradictions : si j'avais fui la S, c'était parce que je n'aimais pas les sciences et que j'adorais la littérature. Du coup, j'ai eu beaucoup de mal en médecine et cette année m'a plus brisée qu'apporté réellement quelque chose. La littérature me manquait et la médecine me répulsait. Je pense que tu dois aussi te poser cette question : pourquoi as-tu fait L ? Es-tu prête à abandonner la littérature et à aller faire des sciences pour faire médecin ou pilote ? Réfléchis-y très sérieusement.

Dans la vie, il faut toujours faire des choix. Le bac L ne te fermera pas toutes les portes, tu peux arriver à pratiquement tout avec de la détermination et de la motivation. Même à faire médecine (pour pilote, je ne sais pas s'ils prennent les bacheliers non S, il faudra que tu vois... si c'est le cas et que tu veux vraiment y aller, n'hésite pas !). Mais si tu as choisi L par vocation profonde et conviction intime, alors abandonne ce type de métiers et cherche autre chose. Ta vie n'est pas fichue, des portes se ferment, d'autres s'ouvrent. En cherchant dans une voie littéraire ou associée, tu découvriras peut-être (sûrement !) des métiers qui t'apporteront et te correspondront bien plus.

Epilogue de ma propre situation : j'ai terminé mes examens de médecine. Je ne pense pas que j'aurai une place au concours. Je me suis rendue compte que je n'étais pas faite pour ce type d'études, même si il était évident pour tout le monde et pour moi que j'aurais fait une bonne sage-femme. Je suis déterminée à faire une licence de lettres modernes, l'année prochaine. Peut-être aussi de la philo, c'est à l'étude. Et j'hésite pour la suite entre professeur des écoles ou au collège/lycée, les deux me plairaient beaucoup. J'ai trois ans pour y réfléchir. Toi, tu as au moins un an et demi. Cherche, renseigne-toi, ne te décourage pas. A 18 ans, aucune vie n'est fichue smile Dernière chose, mes scientifiques de parents ne sont pas du tout d'accord pour que je m'obstine dans la voie littéraire. Mais c'est ma vie qui se joue, pas la leur, et tu es aussi libre de la tienne.

J'espère t'avoir aidée. Moi aussi, j'ai beaucoup raconté ma vie, mais c'est surtout pour que tu vois que même chez une grande fille de 19 ans qui vient de rater sa première année après le bac, il existe encore une espoir... donc ne baisse pas les bras ! smile

Faire un métier qui n'a rien à voir avec sa filière...

Salut Sarra!
De mon côté, je vois 2 possibilités :
1°) Changer de filière pour aller dans la voie scientifique
Si tu es vraiment décidée à devenir pilote et/ou que tu veux faire des études scientifiques, ce que je te conseillerais, ça serait d'essayer de redoubler en 1ère S : c'est vrai que ça a l'air ennuyeux de recommencer une première (surtout que tu as déjà une année de "retard", il me semble), mais d'une part ce ne seront pas les mêmes matières qui seront enseignées, et surtout, c'est un des seuls moyens de ne pas te "fermer de portes" pour des futures études scientifiques ! (perso, j'étais allé en L alors que j'avais les résultats pour faire S, et une fois en 1ère j'ai hésité à redoubler en 1ère S.... C'était tout à fait faisable, mais finalement, j'ai réussi à trouver des débouchés qui me plaisaient après un bac L)
Bon, c'est vrai qu'il est peut-être un peu tard pour envisager de redoubler, mais je pense que ça reste possible, en insistant auprès de l'administration, tant que l'année de Terminale n'a pas tout à fait commencée (au bout d'un mois, ça deviendra vraiment difficile je pense)...

2°)Continuer en filière littéraire, puis se tourner vers les sciences après le bac L
Pour ce qui est du métier de pilote, il est peut-être possible de passer par la voie littéraire : certaines prépas littéraires préparent le concours de l'école de St-Cyr, qui forme des officiers de l'armée (tu sors lieutenant, je crois).... Je ne m'y connais pas vraiment, mais c'est peut-être possible de monter en grade ensuite (une fois dans l'armée), de suivre une formation, etc. pour être pilote...

Sinon, sache que toutes les filières scientifiques ne te sont pas fermées, et qu'avec de la motivation, il est tout à fait possible de se réorienter vers les sciences en venant d'un Bac L (mais là, c'est à toi de chercher)... Il y a des exemples d'étudiants ayant réussi leur concours de PCEM1 (médecine) alors qu'ils venaient de L (mais très peu nombreux! et les efforts ont dû être terribles.... Donc si c'était ton projet, il faudrait commencer à t'y préparer dès maintenant!)

En espérant que ça puisse t'aider!

4 (Édité par Lawte 12/07/2011 à 12:43)

Faire un métier qui n'a rien à voir avec sa filière...

Bonjour, j'aurai bien besoin de votre aide... voilà, je suis dans un grand brouillard bien sombre, je me suis perdue en quelque sorte... é_è
Je vous explique, actuellement je passe en 1ère L dans un bon lycée ou j'ai moyennement passé ma seconde, au début je voulais aller en S avec j'avais seulement quelques idées de métiers rien de bien précis... puis au second trimestre j'ai mis S et ES et en fin de compte j'avais un prof de fr vraiment super qui m'a donné envie d'aller en L smile , mon choix final, mais voilà maintenant que j'ai obtenu mon passage après avoir fait appel je n'ai pas qu'une vague impression mais un doute immense d'avoir fait une gaffe pas possible parce que j'ai jamais su me décider pour mon avenir, je me contredis tout le temps et j'ai tendance à changer d'avis... é_è   

Bref, je souhaitais (je ne sais pas si je le veux vraiment encore) faire psychologue ou un truc en rapport avec le mental, la psychologie, tout ceux qui se trame dans le conscient et subconscient de l'espèce humaine, cependant j'aime en fin de compte vraiment beaucoup les sciences j'ai l'impression que je ne regretterai pas la S contrairement à la L. Je me suis fais "massacrer" par mes parents déjà pour l'appel et je sais pas si redoubler malgré tout serait mieux pour aller en S, pratiquement tout les métiers scientifique m'intéresse, rien que le mot "scientifique" me fait rêver, mais je ne souhaite pas faire un simple métier, des études longues plutôt, et je sais pas si c'est faisable avec les métiers accessibles avec un bac L, j'ai cherché mais je trouve : commerce, droit, politique,.....   

Ce que je sais à mon sujet c'est que l'économie et la politique ne m'intéresse pas le moins du monde, si je devais faire des études en droit ce serait surement pour devenir avocate mais le métier me semble pas si utile et assez "dangereux"....   J'ai lu que certain faisait médecine mais la médecine n'est pas ce qui vraiment m'intéresse dans la vie je veux pas être chirurgienne ou médecin généraliste un truc comme ça ne m'intéresse pas, je voudrais faire un métier qui me donne la possibilité de faire une belle carrière où je peux acquérir du savoir et de la connaissance, quelque chose d'utile pour moi ou/et pour les autres, dans la science les matières qui me plaisent vraiment sont physique-chimie (les planètes, les énergies,...) et S.V.T(de tout) dans les matières littéraires, le français, la philo me donne envie mais j'ai encore rien vue de cette matière, les langues sont intéressantes sauf biensur quand on a pas un prof assez méchant et irrespectueux (comme mon année de seconde)  je n'ai pas fait de latin ni de grec ou de LV3, je fais anglais et espagnol c'est tout et j'ai choisis la spé maths pour débuter la 1ère, je suis dans un lycée privé général à paris.
Mon message est assez long je le sais mais j'ai vraiment besoin d'avis  et d'aide c'est la première fois que j'écris sur un forum. Sachant que je souhaite avancer malgré tout et ne pas me stabiliser ou reculer comme un redoublement j'aurai l'impression d'avoir perdue une année de ma vie et m'en voudrais d'avoir fait une bourde pareil.

Si vous savez quel métier scientifique est disponible avec un bac L spé maths, est-ce que c'est possible d'être prise pour des études scientifique sachant que j'aurai bien sur la motivation et des cours en plus pour me ratrapper ou sinon pendant le lycée j'apprendrais les cours des S aussi sa ne me dérange pas du tout ou devrai-je rester en L malgré tout pour la psychologie ?
J'ai toujours voulu faire chercheuse gouvernementale, je ne savais pas comment s’appeller le métier avant quelques mois je pensais que peut-être cela n'existait même pas alors voilà j'ai pensé que se serait mieux d'abandonner l'idée quand j'étais au collège... quel bêtise ! roll  mais au pire connaissez-vous un métier de recherche semblable existant dans le domaine de la psychologie ?

Merci ...

5 (Édité par Mirliton 15/07/2011 à 13:04)

Faire un métier qui n'a rien à voir avec sa filière...

Effectivement, si ce sont les sciences qui t'attirent, L n'est pas vraiment le choix idéal. Dans la théorie, cela ne te ferme pas de portes pour l'université (par contre, selon ce que tu veux choisir comme études, les sélections sur dossier comme classe prépa ou BTS risquent de poser pb quand il faut des compétences scientifiques).

Tu as manifestement plusieurs métiers / voies en vue; il faudrait que tu clarifies un peu avant de faire d'autres choix.

- La psychologie: fais attention, souvent on se fait beaucoup d'idées fausses sur ce domaine. C'est une discipline très exigeante, et contrairement à ce que tu penses les études de médecine y donne accès. La psychanalyse et la psychiatrie sont des spécialités. Mais manifestement, l'idée de faire des études de médecine ne te convient pas du tout. Après, il y a une filière à la fac (qui n'est pas celle de médecine), mais en sachant qu'elle est franchement surchargée (donc avec des conditions de travail pour les études très désagréables), offre peu de débouchés sûrs (en gros: une licence de psycho, sur le marché du travail, ne vaut pas grand chose: il est fortement conseillé de suivre un double cursus)

- Ce qui te plaît en général: il faudrait préciser un peu. Tu veux faire un métier utile, valorisant, qui permette d'aider les gens? Avocat, ça marche, pourtant ce n'est pas un métier qui t'attire. Il faut donc que tu en saches un peu plus sur le domaine qui t'intéresse. Et que tu te renseignes sur les métiers qui semblent te plaire.
Par exemple pour avocat: ça te semble peu utile et "dangereux". As-tu vu des fiches-métier sur le sujet? Sais-tu qu'il existe une bonne vingtaine de façon d'exercer le métier, notamment en travaillant pour des entreprises? (tu peux être rattachée à un cabinet qui travaille pour une ONG humanitaire par exemple). Ce n'est pas du tout pour t'inciter à faire ce métier, hein... smile  wink Juste pour te dire qu'il est normal d'avoir un vague aperçu de certains métiers, mais au fond de ne pas les connaître.
Pareil pour médecine: tu veux faire une belle carrière,  de la recherche, mais pas "chirurgienne, généraliste ou un truc comme ça"? Pourtant, un certain nombre de médecins font / participent à des groupes de recherche (c'est comme ça que progresse la recherche médicale  smile ), à des protocoles expérimentaux (y compris les généralistes. Mon ancien médecin avait un gros dada: l'immunologie. Il passait une semaine sur 4 en déplacement à des congrès sur le sujet et participait à l'élaboration de traitements pour les allergies). Un médecin, pour obtenir son titre de docteur, fait une thèse: c'est à dire un travail de recherche... Après, il peut choisir (enfin, selon son niveau, il n'a pas forcément le choix: il se peut qu'il ne soit pas assez bon pour ça) de poursuivre un peu de recherche.

- La recherche: c'est utile, ça aide, mais tout cela très indirectement. Tu ne vois pas les impacts directs, loin de là. Et c'est souvent très frustrant: tu passes beaucoup de temps dans des bagarres administratives, à chercher des budgets pour mener tes projets à bien, à te faire une place dans une équipe... (dis-toi aussi que c'est un travail de groupe: aimes-tu travailler en groupe?)

- Les débouchés en L: le mieux, c'est d'aller faire un tour sur le site de l'ONISEP. Je ne sais pas s'il y a des spécialistes de l'orientation sur le Forum, mais leur site n'est pas mal fait pour trouver des débouchés à partir d'un bac / des métiers (parfois insolites, inattendus, auxquels on n'aurait pas pensé) en fonction des goûts qu'on a.http://www.onisep.fr/
Bon, ce n'est pas la Bible non plus. Et on ne trouve pas tout; parfois il faut fureter un moment avant de dénicher les informations. Mais tu vas y arriver
Sur la page d'accueil, va voir à:
l'onglet "Choisir mes études"
l'onglet "Découvrir les métiers"
la barre de recherche libre (tape "bac L" par exemple, ou "chercheuse gouvernementale")

- Ton orientation dans l'immédiat: tu es allée en L sur un coup de coeur, mais d'après ce que tu dis ça ne correspond pas vraiment (hum, voire pas du tout) aux choix que tu envisages ensuite. Il faut déjà voir ce que ça donne pour la 1e, et ensuite ça peut être:

un redoublement si nécessaire (tu es passée de justesse en 1e, ça peut bien se passer ou poser pb)  dans une filière qui te correspond mieux (c'est pas la mort un redoublement... surtout pas une "année perdue", du moment que tu l'envisages comme une année passée à choisir un avenir qui te plait)
un passage en TeL (en t'étant bien renseignée sur les débouchés avant)
un passage en Te dans une autre filière (les passerelles sont en théories possibles pour toutes les filières, mais en pratique c'est tout de même rare. De L vers S, par exemple, je n'ai jamais vu).

- Pour information, t'es-tu renseignée sur les filières technologiques? Elles ont moins bonne réputation que la voie générale, mais tu pourrais y trouver ton bonheur...
Par exemple: STI2D (Industrie et développement durable), STL (laboratoire). Par contre, c'est davantage pour un travail de technicien ensuite, que de recherche (mais les labos de recherche ne peuvent pas tourner sans les techniciens...)

En ce qui concerne ton "coup de coeur" pour le français, et "coup de haine" pour les langues: il va falloir faire avec... Tu peux avoir des profs qui te passionnent pour une matière, d'autres qui ne te plaisent pas du tout, mais il faut que tu fasses la part des choses: ne te ferme pas d'emblée l'option "métiers liés aux langues" parce que tu n'aimes pas le prof! Ce serait trop idiot de te bloquer des voies de cette façon. Sachant, au passage, que dans la recherche scientifique il est indispensable de parfaitement maîtriser l'anglais.


Oh, et sinon, une urgence pour toi à la rentrée: prendre rendez-vous avec la Conseillère d'orientation de ton lycée  (s'il n'y a pas de place ou autre: va dans un CIO, voici les coordonnées sur Paris: http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/pia … te-des-cio

Sinon, c'est normal d'être indécise pour l'orientation à ce moment-là de ton cursus  Simplement, ça devient nécessaire de faire certains choix, qui soient bien réfléchis. Et dis-toi que si quelque chose t'intéresse / te passionne, il y a toujours moyen de continuer à t'y intéresser en ayant un autre métier (qui te plaît quand même, hein!).

Bon courage!

Faire un métier qui n'a rien à voir avec sa filière...

Sinon, c'est normal d'être indécise pour l'orientation à ce moment-là de ton cursus  Simplement, ça devient nécessaire de faire certains choix, qui soient bien réfléchis.

Ou d'éviter la filière littéraire.

Faire un métier qui n'a rien à voir avec sa filière...

Le bac L n'empêche pas d'entreprendre des études de psychologie. Mais renseigne-toi bien d'ici là. Cela ne ressemble pas à ce que tu imagines.

Aucun choix n’est définitif. Si tu veux faire des études scientifiques après une bac L, il existe des classes de mise à niveau. En un an après le bac, tu fais le programme de maths, de physique-chimie et de SVT de première et terminale S. Tu peux ensuite entreprendre les études de ton choix avec de bonnes chances de réussite.

8 (Édité par Lawte 25/07/2011 à 22:46)

Faire un métier qui n'a rien à voir avec sa filière...

Bonsoir,  j'ai réfléchie et je ne pense pas avoir fais un mauvais choix en fin de compte et après avoir lu vos messages je le pense toujours...   wink  Merci pour vos réponses elles m'ont beaucoup aidées et même si s'en n'a pas l'air elles m'ont donné de bonne infos malgré mes recherches ! merci  big_smile

Faire un métier qui n'a rien à voir avec sa filière...

Eh bien, que de revirements ! C'est là la marque de la jeunesse, et c'est même (si si, on ne s'en rend pas compte sur le coup mais ca l'est !) très rassurant.

Ma réponse va donc s'inscrire dans un cadre plus général que le dernier cas en date, notamment sur l'appréciation de notre intervenant "S", à l'affirmation tranchée mais finalement pas si erronée que cela.

-Il est vrai qu'en l'état actuel des choses, la filière S demeure la voie la plus ouverte, en ce qu'elle repousse à l'obtention du bac l'entonnoir  des possibles, et donc des choix. Pour autant, afin de s'y épanouir totalement (et de préférence obtenir le précieux sésame), je dirai qu'il vaut mieux avoir quelques affinités avec au moins 2 des 3 matières enseignées (Mats, Physique-Chimie, SVT).
     => Le conseil de base serait de fait le suivant : si vous aimez et pouvez, dans de bonnes conditions, entrer en 1ereS, n'hésitez pas trop longtemps ! A ce titre, il est effarant d'observer le nombre de Bac S qui se retrouve en Khâgne 2 ans après leur diplôme.

- Si à l'inverse, les sciences vous rebutent ou ne vous attirent pas le moins du monde, n'hésitez pas plus !

Enfin, pour tous ceux qui doutent ou pensent ( à tort) que la filière littéraire les privera ad vitam eternam de débouchés scientifiques ou économiques, laissez moi vous rassurer sur ce point : Ce n'est nullement le cas ! Certes, les prépa ES/S vous seront innacessibles, mais une bonne remise à niveau est tout à fait possible et laisse souvent présager  de résultats tout aussi bon que la moyenne des "S" en Fac de maths par exemple !