Énoncé coupé et énoncé ancré

salut madames et monsieurs smile je suis d'abord entrain de réviser mes leçons mais je trouve des difficultés
pour comprendre  deux  leçons très importants
le premier :l'énoncé coupé et l'ancré
le deuxième :le discourt indirect libre
vous pouvez m'aider ?
[comme vous remarquer mon niveau dans le français est bas]

2 (Édité par Ambroise 06/11/2013 à 20:31)

Énoncé coupé et énoncé ancré

Bonjour,

N'ayant jamais entendu les termes "énoncé coupé" et "ancré", pouvez-vous nous fournir les exemples que votre professeur vous aurait éventuellement donnés pour chacun de ces deux cas ?

Pour votre deuxième question, voici un exemple de discours direct :

<<Je reviendrai vous rendre visite demain>>, nous assura notre visiteur.
Dans ce cas, on rapporte exactement les paroles prononcées par le visiteur.
Ces paroles sont encadrées par des guillemets : <<...>>

Discours indirect lié :

Notre visiteur nous assura qu'il reviendrait nous rendre visite le lendemain.

Dans ce cas, c'est le narrateur qui rapporte les paroles du visiteur. On emploie alors le mot "que" (ou "qu' " devant une voyelle). Quelques mots diffèrent :
- Changement de pronoms : "je" est devenu "il", "vous" est devenu "nous".
- le verbe prend un accord différent ("reviendrait" remplaçant "reviendrai")
- absence de guillemets <<...>>

Discours indirect libre :

Il reviendrait nous rendre visite le lendemain.

Le narrateur exprime lui-même ce que le visiteur a dit.

Énoncé coupé et énoncé ancré

Pour un cours sur les énoncés, vois http://classeur.numerique.pagesperso-or … coupe.html
Tu peux facilement trouver ses exercices en cherchant énoncé ancré coupé exercices, et reviens ici, si tu ne comprends pas.

4

Énoncé coupé et énoncé ancré

Bonjour Anne,

Je pense que vous êtes professeur, pour être au courant de cette terminologie.
Dire que je suis parvenu à plus de 60 ans sans n'avoir jamais entendu un tel langage !

Pourriez-vous me dire l'intérêt d'une telle analyse dans l'apprentissage de la langue française ?
A la lecture du message d'Arabia, j'ai l'impression que cette personne apprend la langue française en tant que langue étrangère. Je suis songeur...

5 (Édité par Verbum 06/11/2013 à 20:46)

Énoncé coupé et énoncé ancré

Ambroise,

Je possède un vieux manuel de français qui contient une leçon sur les énoncés. Or, ce manuel compte, parmi ses auteurs littéraires, un maître de conférence en linguistique. Donc, je me permets de supposer que les énoncés ont trait aux sciences du langage.

Énoncé coupé et énoncé ancré

Extraits du programme de français du collège de 2008 :

Quelques-uns des apports majeurs de la linguistique sont introduits à partir de la classe de Quatrième dans la mesure où ils sont exprimables en termes simples et clairs et où ils désignent des faits de langue dont la compréhension est primordiale (la cohérence textuelle et l’énonciation).


4ème :
Initiation à la grammaire du texte
- les connecteurs spatiaux (dans la description),
- les connecteurs temporels (dans le récit),
- les connecteurs argumentatifs.
Initiation à la grammaire de l'énonciation
- la définition et les composantes de la situation d'énonciation (qui parle à qui, quand et où ? Le repérage par rapport au moi-ici maintenant) ;
- le fonctionnement des pronoms personnels par rapport à la situation d'énonciation (première et deuxième personnes engagées dans la situation d'énonciation, troisième personne absente de la situation d'énonciation).

3ème :
Initiation à la grammaire du texte
- les reprises anaphoriques ;
- thème (ce dont on parle) et propos (ce qu'on dit sur le thème) ;
- l'emphase (mise en valeur du thème par son détachement, mise en valeur du propos par le présentatif).
Initiation à la grammaire de l'énonciation
- les mots qui prennent sens dans la situation d'énonciation (les embrayeurs) ;
- les mots renvoyant à l'énonciateur, à ses sentiments, à ses croyances (les modalisateurs) ;
- initiation à l'implicite (les présupposés et les sous-entendus).

Non, je ne suis pas enseignante.

Énoncé coupé et énoncé ancré

je vous remercie messieurs pour vos aides fondamentales  sur le discours indirect et indirect libre   d'abord j'ai compris la différence entre les deux
mais pour la situation d’énonciation on l'utilise d’après notre maitre dans l'analyse des récits ou des textes en général hmm
d'un coté, parfaitement, j'ai étudié la langue française comme  deuxième langue

8

Énoncé coupé et énoncé ancré

Ambroise a écrit :

Dire que je suis parvenu à plus de 60 ans sans n'avoir jamais entendu un tel langage !

Pourriez-vous me dire l'intérêt d'une telle analyse dans l'apprentissage de la langue française ?
A la lecture du message d'Arabia, j'ai l'impression que cette personne apprend la langue française en tant que langue étrangère. Je suis songeur...

C'est hélas ainsi que les élèves apprennent le français désormais. Il ne faut pas s'étonner des graves lacunes. Cette manière de faire est due à l'apport de la linguistique, entre autres. Je vais me faire des ennemi(e)s, tant pis !  cool

Effectivement, savoir qu'un énoncé est "ancré dans" ou "coupé de" la situation d'énonciation ne les pousse guère à savourer la beauté d'un texte ou d'un dialogue, et tout simplement de la littérature.

Énoncé coupé et énoncé ancré

Oui, mais cela les aide à bien rédiger, autrement qu'en style SMS !
De  plus, il n'est pas nécessaire de  pondre des œufs  pour goûter la saveur d'une omelette, mais connaitre la recette, savoir quels sont les critères de réussite aide à savourer la beauté d'un texte ou d'un dialogue.

10

Énoncé coupé et énoncé ancré

Delia, il n'y a pas qu'une recette pour réussir le pot-au-feu.  wink