Résumé des Misérables de Victor Hugo

Bonjour,

Voici la 1re partie des Misérables de Hugo :

Fantine, première partie

L'évêque et le forçat ( livre premier et second)

1815. Alors que tous les aubergistes de la ville l'ont chassé, le bagnard Jean Valjean est hébergé par Mgr Myriel ( que les pauvres ont baptisé, d'après l'un de ses prénoms, Mgr Bienvenu). L'évêque de la ville de Digne, l'accueille avec bienveillance, le fait manger à sa table et lui offre un bon lit. […]

Source : http://www.alalettre.com/victor-hugo-oe … resume.php

Je dois faire un résumé sur ce roman. C'est vrai que j'ai trouvé d'après mes recherches tout ce que je veux sur internet, mais le prof veut un travail personnel mais moi j'en ai pas beaucoup d'expérience et une langue française riche car je suis en 1er langue francaise

d'abord j'ai fait ce plan
1- l'introduction
2- le résumé
3- les personnages
4- le contexte historique
5- idée générale sur l'oeuvre
6- le point de vue ou un commentaire

Résumé des Misérables de Victor Hugo

Un résumé doit répondre aux questions
QUI QUOI Où QUAND
POURQUOI  COMMENT

Résumé des Misérables de Victor Hugo

bonjour, je fait un résumé sur les misèrables et je voudrais savoir si il est bon et si il n'y a pas d'erreurs. je voudrais savoir si c'est le bon endroits pour le poster ou si je ois le mettre ailleurs.

merci.

Résumé des Misérables de Victor Hugo

Bonjour,

Non, c'est bien, tu peux le mettre ici si tu le veux...

Voir aussi : Résumé de la première partie des Misérables de Victor Hugo

Muriel

Résumé des Misérables de Victor Hugo

bonjour je voudrais vous montrer mon resume des miserables pour savoir si il n'est pas trop mauvais. Je m'excuse si il est trop long. Je l'ai fait en un texte continue et non pas en 5 parties.

merci de me donner votre avis.


Après vingt ans de bagne pour le vol d'un pain,  Jean Valjean veut se rendre chez lui.
Pour cela, il traverse la ville de Digne et cherche un logement pour la nuit. La seule personne qui accepte de l'héberger, est l'évêque de la ville Mgr Bienvenu. Malgré toute la générosité de l'évêque, le bagnard prend la fuite en pleine nuit, après avoir dérobé les six couverts en argent de l'évêque.
Au petit matin Jean Valjean est arrêté et emmené chez l'évêque qui témoigne de son innocence, et lui donne les deux chandeliers en argent qu'il avait oubliés.

Jean Valjean reprend son chemin et rencontre un petit enfant auquel il vole une pièce. A ce moment, il se remémore les paroles de l'évêque et décide de devenir un homme honnête.
En 1817 à Paris, Fantine, une jeune fille, se retrouve délaissée par son première amour Tholmyes dont elle attend un enfant.
Fantine quitte Paris avec sa petite Cosette de cinq ans pour s'installer à Montreuil sur Mer, afin d'y trouver un travail. En chemin elle rencontre une famille d'aubergistes, les Thénardier qui ont déjà trois petites filles. Fantine leur confie Cosette contre une pension.

Arrivée à Montreuil sur Mer, Fantine découvre une ville devenue prospère grâce à un certain M Madeleine qui possède une fabrique, et offre du travail à toutes personnes honnêtes qui se présentent. C'est ce que Fantine fera, mais bientôt le secret de sa fille naturelle est découvert, elle se fait renvoyer.
Pendant ce temps, M Madeleine, qui est admiré de tous les villageois pour sa gentillesse et sa générosité, accepte le poste de maire de la ville.

Seul Javert, un policier qui ne vit que pour faire respecter la loi, se méfie de lui.

Après son renvoi, Fantine doit se débrouiller pour trouver de l’argent. Elle commence par vendre ses cheveux, puis ses dents et finit par vendre son corps.
Après une altercation avec un gentilhomme, Fantine se fait arrêter par Javert et se retrouve face à face avec celui qu’elle considère comme responsable de sa déchéance, M Madeleine.

Ce dernier se sentant coupable du sort de la pauvre fille, la fait relâcher. Il va s’occuper d’elle, car elle est très malade et il lui promet de veiller sur Cosette.
Javert, qui voit en M Madeleine, l’ancien bagnard Jean Valjean, fait son enquête. Il découvre que Jean Valjean se fait passer pour un certain Champmathieu qui a été arrêté pour un vol de pomme. Il en informe le maire M Madeleine ; celui-ci se dénonce et avoue qu’il est le véritable Jean Valjean, sous les yeux d’une Fantine mourante. Il est arrêté et est condamné à perpétuité au bagne de Toulon.


Suite à un accident sur un vaisseau de guerre au port de Toulon, Jean Valjean sauve un marin. La foule demande sa grâce et il en profite pour s’échapper par la mer. Son corps n’est pas retrouvé, il est considéré comme mort.

Jean Valjean veut honorer sa promesse, il va donc à Montreuil où il récupère la petite Cosette, après avoir indemnisé les Thénardier qui martyrisaient l'enfant.

On apprend aussi, que Mr Thenardier est un ancien soldat médaillé, pour avoir sauvé la vie du colonel Pontmercy à la bataille de Waterloo, alors qu’en réalité, il tentait de détrousser les soldats tombés sur le champ de bataille.



Jean Valjean et Cosette s’installent dans une maison vétuste. Très vite, Jean Valjean prend conscience que Javert le poursuit, il s’enfuit avec Cosette et se cache dans un jardin. Il rencontre M. Fauchelevent à qui il avait sauvé la vie lorsqu’il était encore maire de Montreuil sur Mer. M Fauchelevent est jardinier au couvent du Petit Picpus et s’arrange pour que Jean Valjean et Cosette puissent vivre avec lui. Jean Valjean se fait passer pour le frère de Fauchelevant et Cosette, croit être sa fille.

A la mort de M Fauchelevent, Jean Valjean et Cosette quittent le couvent, Cosette a dix-sept ans.

Le colonel Pontmercy s’est épris de la fille d’un grand bourgeois, Gillenormand, antibonapartiste et grand royaliste, qui répugne à l’union de sa fille avec un baron d’Empire, mais accepte par amour pour elle. De cette union naquit un petit Marius. A la mort de Mme Pontmercy, M. Gillenormand prend l’éducation de Marius en main et en fait un bon petit royaliste. A dix-sept ans, Marius apprend que son père n’est pas mort au combat comme il l’a toujours cru, mais qu’il a accepté d’abandonner son fils pour qu’il ne soit pas déshérité. Il apprend aussi, que son père se cachait pour pouvoir l’apercevoir ; il comprend qu’il a un père aimant. Marius se rend sur le lit de mort de son père, il lui promet de retrouver son sauveur Thénardier et de lui montrer sa reconnaissance. Pendant ses études de droit, Marius se plonge dans la littérature consacrée à l’Empire et il est ébloui par son père. Il rencontre un cercle de jeunes républicains, dont un certain Courfeyras, qui deviendra son ami. Lors d’une discussion avec son grand père, Marius s’oppose à lui et quitte le domicile. Marius est devenu bonapartiste et ne supporte plus le manque de respect de son grand père envers son père. Il s’installe quelque temps avec Courfeyras, pour ensuite, louer une misérable chambre.

Durant l’une de ses promenades dans le jardin du Luxembourg, Marius tombe follement amoureux d’une jeune fille qui s’y promène avec son père. Depuis lors, il fera tout pour attirer l’attention de la jeune fille.


Un jour, il ira jusqu’à pister la fille et son père jusqu’à leur domicile. Dès lors la belle et son père ne réapparaitront plus au Luxembourg. Marius comprend son erreur, il se rend alors au domicile de la belle et apprend que le père et sa fille ont déménagé.
Marius est désespéré.

En février 1831, Marius découvre une ouverture dans le mur qui lui permet d’épier ses voisins. C’est une famille de quatre personnes (les parents et deux filles), nommée les Jondrette, qui vivent dans une pauvre et misérable chambre. En observant ses voisins, Marius apprend qu'il s'agit d'une famille de petits escrocs.

Un matin il aperçoit un vieil homme et sa jeune fille qui viennent faire la charité aux Jondrette: il reconnaît immédiatement la jeune fille  du Luxembourg. Après leur départ,  Marius continue d’épier ses voisins et réalise que ces derniers (qui sont en fait les Thénardier) veulent monter un guet-apens contre le vieil homme qu’ils ont reconnu comme étant Jean Valjean.

Marius, qui réalise que son voisin est le sauveur de son père, mais aussi l’agresseur du père de sa dulcinée est en plein dilemme. Il fait intervenir la police en la personne de Javert. Les bandits sont arrêtés et Jean Valjean parvient à s’échapper. Marius déménage pour ne pas devoir témoigner contre le sauveur de son père

Grâce à Eponine, la fille ainée de Thenardier, Marius retrouve Cosette et parvient à lui faire passer un message et à discuter avec elle. Il apprend, qu’elle aussi est secrètement amoureuse de lui. C’est le début d’une idylle de 4 mois.

Entre temps, Thénardier et ses complices parviennent à s’échapper avec l’aide de Gavroche.
Gavroche est le fils de Thénardier, ce dernier l'a abandonné.


En juin , grâce à Eponine , Jean Valjean comprend qu’il risque d’être confronté  une nouvelle fois à Thénardier et décide de fuir pour l’Angleterre avec Cosette. Cette dernière apprend la nouvelle à Marius qui se rend chez son grand-père afin d’avoir son autorisation pour l'épouser.

Marius ne tire de son grand père que des railleries, désespéré, il se rend à la barricade de la Chanverire avec ses amis de l’ABC et tente de faire parvenir une lettre à Cosette qui a disparu, mais c’est Jean Valjean qui la lira.


Après la lecture de la lettre de Marius, Jean Valjean se rend lui aussi à la barricade, afin de récupérer le prétendant de Cosette.

Jean Valjean se voit charger de la garde le l’inspecteur Javert qui est fait prisonnier par les amis de l’ABC. L’ancien forçat libère l’inspecteur et lui permet de s’échapper et sauve ensuite Marius, blessé lors de l’assaut des troupes face aux barricades.

Jean Valjean emporte le corps meurtri de Marius et s’enfuit dans les égouts, il y rencontre Thénardier qui lui permet de se sortir de là sans l’avoir reconnu.

Jean Valjean porte le corps de Marius chez M. Gillenormand; le vieillard est désespéré de retrouver son petit-fils tant aimé dans cet état, mais lorsque Marius se remet sur pied, il est tellement heureux, qu’il en oublie ses convictions politiques et organise, avec l’aide de Jean Valjean, le mariage des deux tourtereaux.

Au même moment, Javert  qui ne peut concevoir qu’un forçat puisse être bon et lui laisser la vie, se jette dans la Seine.

Jean Valjean, pris de remord par sa jalousie envers Marius, lui avoue son passé de forçat et décide de s’éloigner de Cosette peu à peu, jusqu'à disparaître définitivement de sa vie et se laisser dépérir de chagrin.

Thénardier voulant faire chanter Marius, lui révèle qui est le vrai Jean Valjean.

Marius comprend alors son erreur, et se précipite avec Cosette au chevet du vieil homme qui peut mourir heureux d’avoir pu voir une dernière fois celle qu’il considère comme sa fille.

Résumé des Misérables de Victor Hugo

bonjour ma sœur
en ce qui me concerne je ne saurais réaliser un résume aussi bien énoncé que le tien
sinon peut être j aurais expliqué un peu qui sont les amis de l ABC ( leur conviction par exemple)

7

Résumé des Misérables de Victor Hugo

Hello,
I'm an English student and I've a Problem. Could you Give to me a (little) Summery About "Les Miserables" en French?

Thanks*

8

Résumé des Misérables de Victor Hugo

Quelle taille de résumé ?

9

Résumé des Misérables de Victor Hugo

je comprend pas trop a la fin de l'histoire moi ..  hmm

Résumé des Misérables de Victor Hugo

laura13 a écrit :

bonjour je voudrais vous montrer mon resume des miserables pour savoir si il n'est pas trop mauvais. Je m'excuse si il est trop long. Je l'ai fait en un texte continue et non pas en 5 parties.

merci de me donner votre avis.

Je me contente de pointer les principales erreurs :


Au petit matin Jean Valjean est arrêté et emmené chez l'évêque qui témoigne de son innocence, et lui donne les deux chandeliers en argent qu'il avait oubliés.

Ce n'est pas Jean Valjean qui a oublié de voler les chandeliers, non. L'évêque affirme qu'il n'a pas été volé, qu'il a donné les couvertes, et à l'appui de cette affirmation, il ajoute les chandeliers.

En 1817 à Paris, Fantine, une jeune fille, se retrouve délaissée par son première amour Tholmyes dont elle attend un enfant.
Fantine quitte Paris avec sa petite Cosette de cinq ans pour s'installer à Montreuil sur Mer, afin d'y trouver un travail.

Fantine n'attend aucun enfant de Tholomyès quand il l'abandonne. L'enfant est né, c'est Cosette, qui d'ailleurs n'a pas encore cinq ans.

En chemin elle rencontre une famille d'aubergistes, les Thénardier qui ont déjà trois petites filles. Fantine leur confie Cosette contre une pension.

Les Thénardier n'ont que deux filles, la troisième, c'est Cosette.

Javert, qui voit en M Madeleine, l’ancien bagnard Jean Valjean, fait son enquête. Il découvre que Jean Valjean se fait passer pour un certain Champmathieu qui a été arrêté pour un vol de pomme

Grosse confusion.
Champmathieu a en effet été arrêté pour un vol de pommes. S'il est bien Champmathieu, la peine sera relativement légère. S'il est Jean Valjean, bagnard libéré, il est récidiviste et sera condamné au bagne à perpétuité.
Javert est persuadé que Champmathieu est Jean Valjean, d'où la tentation pour le véritable Jean Valjean de laisser faire. Mais il a un sursaut de conscience.

Jean Valjean veut honorer sa promesse, il va donc à Montreuil où il récupère la petite Cosette, après avoir indemnisé les Thénardier qui martyrisaient l'enfant.

Cosette n'est pas à Montreuil-sur-mer, mais à Montfermeil, dans la banlieue parisienne.



Jean Valjean et Cosette s’installent dans une maison vétuste. Très vite, Jean Valjean prend conscience que Javert le poursuit, il s’enfuit avec Cosette et se cache dans un jardin. Il rencontre M. Fauchelevent à qui il avait sauvé la vie lorsqu’il était encore maire de Montreuil sur Mer. M Fauchelevent est jardinier au couvent du Petit Picpus et s’arrange pour que Jean Valjean et Cosette puissent vivre avec lui. Jean Valjean se fait passer pour le frère de Fauchelevant et Cosette, croit être sa fille.

Le lecteur qui ne connait pas le roman risque de n'y rien comprendre.
Jean Valjean se réfugie avec Cosette dans un jardin clos de murs élevés, qui le cacheront.
Ce jardin est en effet le jardin d'un couvent de religieuses cloîtrées, où le seul homme admis est le jardinier, le père Fauchelevent.
Ce père Fauchelevent accepte de faire passer Jean Valjean pour son frère, et le présente en cette qualité à la supérieure. Cosette est admise comme pensionnaire au couvent, où elle deviendra une jeune fille accomplie.

La suite est exacte, mais trop chargée de détails. Un bon résumé simplifie.

Jean Valjean emporte le corps meurtri de Marius et s’enfuit dans les égouts, il y rencontre Thénardier qui lui permet de se sortir de là sans l’avoir reconnu.

Thénardier a parfaitement reconnu Jean Valjean, sinon la suite ne s'expliquerait pas.


Thénardier voulant faire chanter Marius, lui révèle qui est le vrai Jean Valjean.

Il lui révèle que Jean Valjean est un assassin qui transportait un cadavre dans les égouts. Pour prouver ses dires, Thénardier exhibe un morceau de l'habit du cadavre, qu'il avait prélevé à toutes fins utiles. Marius comprend alors que le cadavre, c'était lui.