1

Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir vers des mondes inconnus ?

Bonjour à tous !

Je suis actuellement en train de faire une dissertation dont le sujet est "Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir, comme l'écrit Alfred de Vigny "vers des mondes inconnus" ?

En faisant des recherches j'ai trouvé de nombreux textes et documents mais je me trouve face à un problème, tous concernent l'importance de l'inspiration dans l'écriture poétique et non celle de l'imagination.

Bien qu'inspiration et imagination soient très liés est ce je ne risque pas le hors sujet si j'utilise des exemples et que j'adopte un raisonnement plutôt lié à l'inspiration ?

Merci d'avance de votre aide smile.

Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir vers des mondes inconnus ?

Bonjour,

l'inspiration c'est "le souffle créateur qui anime les écrivains, les artistes, les chercheurs" dans le Petit Robert. Beaucoup d'écrivains et de poètes comparent l'état inspiré à une sorte de transe, dans laquelle ils s'évadent, perdent pied avec le réel, et partent dans un monde imaginaire. Ils sont emportés par le "souffle", il y a donc à mon avis un lien étroit entre inspiration et imagination, le souffle créateur a pour origine une idée, une image, issue de l'imagination.

Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir vers des mondes inconnus ?

Bonjour Dan,

En tenant compte de la réponse apportée par Ondine, il faudrait que tu orientes ta réflexion vers la fuite du réel" plutôt que de tenter de faire la distinction entre imagination et inspiration (qui pourra se faire dans un deuxième temps).

Peut-être que l'imagination concerne l'image, et que l'inspiration concerne plutôt l'idée.

On peut se demander si l'imagination permet de transcrire l'inspiration ?

Si l'image représente l'idée ?

Dans ce cas, imagination et inspiration seraient étroitement liées (mais différentes). L'une étant un "outil" ; l'autre étant une "source"...

Mais avant tout, ton sujet porte sur le rôle du poète, qui serait de fuir le réel... (et là, le dossier peut vraiment t'aider. Tu verras qu'on y parle beaucoup d'imagination, puisque "l'image" est très présente en écriture poétique).

Muriel

Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir vers des mondes inconnus ?

Faux tout faux !
Non, ce n'est pas pour toi Muriel ; mais pour la fuite hors du réel
Le poète est dans le réel (même Vigny ! quoiqu'il en dise) Mais, seulement, il le ressent et le restitue différement, par les jeux du langage et donc, de l'image

Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir vers des mondes inconnus ?

La fuite du réel inclut le réel : c'est le départ.

"Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles"...

Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir vers des mondes inconnus ?

La carte n'est pas le territoire
Ceci n'est pas une pipe
J'aurais beau écrire le mot "sang" sur toute la page, celle-ci n'en sera pas tachée
etc........
Je crois que les poètes sont, plus que tous autres écxrivants, conscients du fait que le mot n'est pas l'objet. Et que malgré cela ils tentent de le restituer........ c'est pourquoi ils sont bien plongés dans le réel. Au moins, dans la réalité du langage.

7

Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir vers des mondes inconnus ?

Merci à tous smile

J'ai terminé et je suis plutôt content de moi, j'ai fait beaucoup de recherche et au final ça s'est révélé très positifs puisque je vois même la poésie de manière différente aujourd'hui, cette dissertation a eu un réel impact sur ma vision littéraire !

J'ai suivit la piste de l'imagination, source de l'inspiration. J'ai développé en deux axes : l'importance de l'imagination dans la poésie puis j'ai suivi la piste des poètes qui pensent que la poésie est le résultat de l'imagination, de l'inspiration mais aussi de règles, d'un "art conscient".

Bref, dans tout les cas merci beaucoup.

Merci merci merci beaucoup smile

Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir vers des mondes inconnus ?

Bonsoir Dan,

Mais... c'est que c'est un véritable plaisir que de te lire ce soir !!!

Muriel

Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir vers des mondes inconnus ?

Bonjour
jai le meme sujet a traité de dissertation
"Pour être poète suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir, comme l'écrit Alfred de Vigny, "vers des mondes inconnus"?"
Mon corpus est composé de :  L'Etranger  de Charles Baudelaire
                                            Dernière nuit de travail, du 29 au 30 juin 1834 d'Alfred de Vigny
                                            Fonction du poète de Victor Hugo
                                            Ce que dit Elsa de louis Aragon

Moi j'ai plutôt l'idée de travailler selon un plan dialectique avec
    I - Non   et II - Mais

La deuxième partie je pense parler du rêve (éphèmère ) que le poète cré et qui permet au lecteur de "s'évader" c'est ce qui donne envie de lire qui rend du plaisir au lecteur a lire parce que le poète écrit aussi pour se soulager, on évolue dans un autre monde
Mais j'aurais besoin d'idées pour la première partie et me dire si ca suffit pour la deuxième

Merci d'avance pour votre aide

Pour être poète, suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir vers des mondes inconnus ?

Dan25 !
Ça fait plaisir de voir que tu as une autre vision de la littérature, de la poésie, un peu grâce à nous
Reviens nous donner les commentaires du prof et.... continue à évoluer dans tes pensées. Dans le bon sens bien sûr, autrement dit le tien