1

Écrire le portrait d'une héroïne à la manière de Balzac

Bonjour,
Mon professeur de français nous a donné comme sujet d'invention "écrire le portrait d'une héroine a la manière de Balzac", avec comme texte de référence le portrait de la Grande Nanon dans Eugénie Grandet. Et en fait c'est le terme "à la manière de" qui me titille, et je sais pertinemment que je pourrais tomber sur ce genre de sujet pour le bac. Donc je me demandais, qu'est qui est demandé lorsqu'on nous précise "à la manière de"? Par exemple, dans ce texte, la Grande Nanon est une servante ect, l'héroine dont je devrais brosser le portrait se doit elle aussi d'être une servante? Et je me demandais aussi, si par exemple je brossais le portrait d'une héroine qui correspond aux trait de l'anti-héros, ça serait hors sujet?
L'énoncé me semble clair, certes, mais les Hors sujets et moi ça fait plutôt 1, et j'aurais peur de tomber sur ça le jour du bac.
Merci d'avance!

2

Écrire le portrait d'une héroïne à la manière de Balzac

Pas besoin de décrire une servante. Et tout à fait possible de décrire un anti-héros (bien que la notion et donc le terme soient inconnus à l'époque) : Balzac décrivit des tas de personnages, héros ou non.

Ce qu'il faut, c'est tâcher d'imiter le plus possible le style balzacien, sans avoir peur des détails, des longueurs et de la monotonie.  wink

3

Écrire le portrait d'une héroïne à la manière de Balzac

Exact ! Tu dois te concentrer sur le "comment" (la forme, la manière d'écrire) et pas tellement sur le "quoi" (le fond)
Décris une jeune femme,  une femme noble, bourgeoise ou paysanne, une enfant ... peu importe ! Du moment que la manière dont tu écris est conforme à celle de Balzac.
Perso, si le sujet précise "héroïne", je ne me risquerais pas à faire une "anti-héroïne", d'autant plus que, comme dit plus haut, le concept n'existait pas vraiment à l'époque ( Camus et L' Etranger, c'est plus tard !). Mais je prends peut-être trop de précautions ^^"
Quoiqu'il en soit, si tu as peur de faire un hors-suet sur ce type de sujet, je te conseille de lire Pastiches et Mélanges, de Proust, ou encore "A la manière de...", de Reboux et Muller : tu verras des exemples de ce que ça peut donner quand on écrit "comme si" c'était Balzac ou Flaubert qui écrivait, par exemple.