La prédication

Bonjour à tous

Je suis de Roumanie et les problèmes linguistiques me préoccupent beaucoup . Maintenant je travaille à une analyse de la Nouvelle Grammaire de l'Académie Roumaine (parue l'année dernière). Il m'interesse la question de la prédication et la conception des linguistes français en cet issue.

Qu'est-ce que signifie pour vous la prédication roll
Est-elle reliée à la proposition? Elle représente son contenu où s'identifie à celle-ci?

Les  meilleures voeux,
Anca Apostu.

La prédication

Bonsoir !

Je ne suis pas linguiste, mais cela ne m’est pas totalement inconnu. Voici le résultat de mes recherches ; je vous le livre en vrac, avec certains chevauchements de terminologie.

PRÉDICATION
Attribution de propriétés à des êtres ou à des objets au moyen d’une phrase prédicative.

PRÉDICAT
Le syntagme verbal, à savoir le COMMENTAIRE DU THÈME, ou encore ce qui est dit du SUJET.
* Pierre (SUJET / THÈME) écrit une lettre à sa mère (PRÉDICAT / COMMENTAIRE).

Dans une phrase de base dont le verbe est ATTRIBUTIF (être, sembler, paraître, devenir…), on appelle prédicat (ou encore syntagme prédicatif) : l’adjectif, le syntagme nominal ou le syntagme prépositionnel constituants du syntagme verbal. Plus simplement : l’attribut.
* Pierre est HEUREUX.
* Pierre est devenu UN BRILLANT INGÉNIEUR.
* Pierre est À LA MAISON.
Certains incluent la copule être dans le prédicat.
Certains considèrent que seul l’adjectif attribut (et encore, avec la seule copule être) peut être appelé prédicat.

SYNTAGME PRÉDICATIF
Syntagme verbal dans une phrase composée d’un sujet et d’un prédicat.
* L’homme est HEUREUX.
* La voiture A RENVERSÉ LE PASSANT.

PRÉDICAT LOGIQUE
Propriété qui est affirmée d’un sujet logique.

PRÉDICAT GRAMMATICAL
Syntagme verbal.

THÈME
Constituant immédiat (SN) dont on dit quelque chose (PRÉDICAT).
* LE LIVRE est sur la table.
Le thème n’est pas toujours le sujet de la phrase.
* C’est PIERRE que j’ai vu hier. (COD mis en emphase.)

Remarque
* Que fait Paul ? – Paul (THÈME) révise sa physique (PROPOS).
Il y a ici coïncidence avec SN et SV.
* Que révise Paul ? – Paul révise (THÈME) sa physique (PROPOS).

La distinction thème / propos reçoit parfois d’autres dénominations :
- topique / commentaire,
- présupposition / focus,
- information ancienne / information nouvelle.

PROPOS (OU RHÈME)
Prédicat ou commentaire d’une phrase.

COMMENTAIRE
Prédicat.
Partie de l’énoncé qui ajoute quelque chose de nouveau au THÈME, qui en dit quelque chose, qui informe sur lui ; par opposition au « TOPIQUE », qui est le sujet du discours, l’élément qui est donné par la situation, donné par la question de l’interlocuteur, qui est l’objet du discours, etc.
* Pierre (TOPIQUE) est venu hier (COMMENTAIRE).

FOCALISATION
Mise en emphase.
* C’est Paul qui révise sa physique. (Mise en emphase du sujet.)

TOPICALISATION
Opération consistant à faire d’un constituant de la phrase le topique, c’est-à-dire le thème, dont le reste de la phrase sera le commentaire.
Normalement, le SN sujet est le topique ; mais on peut aussi topicaliser un CO ou un CC.
* Pierre, je l’ai vu hier. (Topicalisation du COD.)
* C’est à Paris que je me rends la semaine prochaine. (Topicalication d’un CC.)

SOURCES :
- Dictionnaire de linguistique, de Dubois et consorts, éditions Larousse.
- La Grammaire d’aujourd’hui, de Arrivé et consorts, éditions Flammarion.

Cordialement vôtre,
Edy

La prédication

Merci beaucoup. Il me reste à comparer les varantes des deux langues. Est-ce que vous pourrais me recomender un point bibliographique?
Merci d'avance!
Bonne soiree!

La prédication

Je ne saurais vous répondre.

Mais si, dans Google, vous tapez prédicat prédication bibliographie, vous obtiendrez près de mille réponses. Avec un peu de chance et de flair, vous devriez pouvoir trouver de quoi faire votre bonheur.

Bonne nuit !

La prédication

:)Merci!

La prédication

Attention toutefois à ne pas confondre la prédication (d'un prêtre, par exemple) et celle des grammairiens !

La prédication

Imaginez-vous que dans la Nouvelle grammaire de l'Academie il y a la notion, tout a fait innovatrice pour la langue romaine, de "predicateur", mot qui est connu dans le sens religieux!

La prédication

Selon Claude Hagège (La Structure des langues), la prédication est une relation morphosyntaxique liant fondamentalement le sujet et le prédicat (définis l'un par rapport à l'autre et identifiés au moyen de tests), de manière à "boucler" la phrase-énoncé et lui conférer un statut en discours.

Selon sa conception, la p.-é. peut être abordée de trois manières différentes et complémentaires: du point de vue des relations purement grammaticales (pdv morphosyntaxique), du point de vue du sens (point de vue sémantico-référentiel) ou du point de vue de la stractégie communicative (pdv énonciatif-hiérarchique). Le terme _prédication_, tributaire d'une longue tradition, est recentré par cet auteur, qui lui réserve une acception relevant uniquement du premier pdv.

La prédication

Merci, Gooki, pour ce complément, qui me fait déjà saliver.

Etes-vous en mesure (en vous servant éventuellement du livre de Hagège) d'illustrer par un exemple chacun des trois points de vue ?
Personnellement, je ne connais que le premier, le traditionnel.
Merci déjà !

10

La prédication

Par exemple, prenons la phrase _Jean court_.

Du pdv morphosyntaxique, _Jean_ est le sujet de la phrase et _court_ est le prédicat. Ce dernier est repéré par le test suivant: c'est «le seul des deux termes de l'énoncé minimal affirmatif qui soit susceptible d'être affecté en cas de changement de statut» (35). Par exemple, si l'énoncé devient une subordonnée, s'il est transformé en négation ou en interrogation (_Il faut que Jean coure_, _Jean ne court pas_, _Jean court-il?_). Le sujet n'est quant à lui pas modifié.

Du pdv sémantique, _Jean_ exprime l'agent, _court_ exprime le procès.

Du pdv énonciatif, _Jean_ est le thème (ce dont on parle) et _court_ est le rhème (ce qu'on en dit).

À première vue, le premier et le dernier points de vues se recouvrent l'un l'autre. Cependant, les choses sont un peu plus compliquées. Par exemple, dans _C'est Jean qui court_, la transformation place _Jean_ en position de rhème (apport d'information).