1

Problème de point de vue : cas de figure

Bonjour,

J’ai un texte à écrire avec pour exercice la manipulation du point de vue, mais après plusieurs heures de recherche, je n’arrive pas à savoir quel point de vue utiliser, dans mon cas de figure. Voici la situation :

Il y a 2 personnages principaux : Pierre et Céline. Le personnage central de la scène sera Pierre. A un moment donné, il aura une altercation avec un troisième personnage et s’évanouira avant la fin de la scène. Il ne restera donc plus que Céline pour informer le lecteur. Néanmoins le contexte dans lequel j’ai placé mes personnages fait que Céline a des choses à cacher, que le lecteur ne doit pas encore connaitre à cette étape du récit. Mon problème est que dans cette situation, je ne sais pas quel point de vue choisir.

Je veux impérativement que l’altercation soit vécue du point de vue de Pierre. Mais, je ne peux pas utiliser le point de vue interne « personnage-narrateur », car je vais devoir au cours de la scène changer de point de vue (après l’évanouissement de Pierre). Je peux utiliser le point de vue du narrateur omniscient qui navigue dans l’esprit de chaque personnage, mais sans révéler ce que le lecteur n’a pas besoin de savoir quand je serai dans l’esprit de Céline. Mais puis-je vraiment faire ça, car on me dit que le narrateur omniscient sait tout sur tout le monde.

Le texte serait-il crédible, si en tant que narrateur omniscient je passe sous silence les informations que le lecteur n’a pas besoin de savoir à ce stade du récit ; sans y faire allusion explicitement, par exemple?

Merci de votre aide

2 (Édité par petite plume apprentie 02/12/2012 à 19:02)

Problème de point de vue : cas de figure

Bonjour, je pense être capable de répondre à votre question car assez reçamment j'ai étudier "les changements de point de vue au sein d'un récit" notamment dans l'incipit de Germinal, écrit avec les pronoms de la troisième personne incluant des point de vue tantôt externe tantôt interne en passant bien sur par l'omniscient. Donc oui ton texte peux rester crédible grâce à ce procédé (qui est utilisé dans beaucoup de textes).
J'ai un autre exemple: le miroir de Seignolle
Quand la femme arrive au manoire, ce sont les pensées du gardiens et ses impressions qui sont décrites tandis que plus loin, elle se retrouve seule dans sa chambre et se sont cette fois ces pensées qui sont exprimées. Si le point de vue avait été interne à la femme depuis le début, le mystère de l'Inconnue n'aurrait pas été caché. Pour la scène de la chambre, si le point de vue externe avait été adopté, le lecteur aurrait su la vérité et le rythme du récit aurait été cassé.
Voila, j'espere avoir bien répondu à votre question.

Edit: voici le premier lien que j'ai trouvé pour lire la nouvelle de Seignolle: http://lettres.ac-rouen.fr/francais/recit/miroir.html

3

Problème de point de vue : cas de figure

Merci pour votre retour, cependant j’ai un peu de mal à le comprendre, surtout (je suis vraiment désolé) à comprendre la nouvelle elle-même, pourriez vous me l’expliquer. Que signifie ce mannequin exactement ? Et pourquoi les promeneurs de la plage disent que le corps qu’ils ont devant eux est plus jolie que l’actrice qu’ils ont vu à la télé ?

Mon problème était de savoir si on peut cacher des choses au lecteur en étant en narrateur omniscient focalisation interne. Mais dans le récit de Seignolles on ne cache rien au lecteur quand on est dans l’esprit de la femme.
La transposition de mon cas de figure dans le cas Seignolles aurait été de ne pas savoir le secret de la femme lorsqu’on était dans sa tête en focalisation interne, il me semble non ? Pfffiiooouuu je m’y perds moi…

Problème de point de vue : cas de figure

Quand un narrateur est omniscient il choisit les infos qu'il donne au lecteur pour mener son intrigue. Il peut lors d'une scène entrer dans la tête d'un personnage et nous dire comment il vit la scène, tout ce qu'il pense et ressent (Pierre pendant l'altercation), puis ensuite reprendre une "focalisation zéro" (quand pierre s'en va) sans nous révéler TOUT ce que Céline sait.
Je prends le cas du roman de Maupassant Une Vie. Le narrateur est omniscient. Parfois il prend le point de vue de son personnage principal jeanne, puis il repasse en focalisation globale et nous renseigne sur tous les personnages. Cependant, lorsque le mari de Jeanne entretient une liaison avec la femme de chambre, le lecteur ne le sait pas. Il peut le deviner éventuellement à partir d'indices, mais le narrateur ne le révèle pas pour garder la surprise de l'accouchement de la femme de chambre. En fait il nous renseigne sur le mari sans jamais prendre son point de vue à lui, sinon étant plongé dans ses pensées nous devrions savoir effectivement qu'il a mis enceinte la femme de chambre. Le narrateur omniscient nous cache cette info pour l'intérêt de l'intrigue.

5

Problème de point de vue : cas de figure

d'accord, je comprends mieux effectivement. Personnellement je suis un adepte de points de vue internet "personnage-narrateur", mais dès que je dois manipuler l'omniscient c'est beaucoup plus confus.

Je vous remercie tous de vos retours qui m'ont été très utiles.