11

Quel peut être le référent de "celui" ?

Merci lamaneur pour les deux beaux dessins ; ce sont presque comme j'ai imaginé.

Merci Spalding et Jehan pour vos conseils sur 'Tintin', bien que, actuellement, je n'aie pas vraiment le coeur à ce genre de lecture.  tongue

Et... d'après la récommandation de Jehan, je me suis acheté un 'Riegel(Grammaire méthodique du français)' que je trouve excellent.

Je renouvelle mes remerciements à vous tous !

12 (Édité par ValserLesLunes 17/07/2012 à 15:14)

Quel peut être le référent de "celui" ?

jacquesvaissier a écrit :

L'original donne raison à Spalding :
I took a seat at the end of the hearthstone opposite that towards which my landlord advanced

Non, l'original ne donne pas forcément raison à Spalding; mais il ne lui donne pas tort non plus. Dans l'original, dans cette phrase anglaise, c'est un peu équivoque quel est l'objet vers lequel Heathcliff se dirige. Moi, d'ailleurs, j'ai pensé à un siège opposé, aussi bien en lisant la phrase en anglais qu'en français. Chacun son truc  smile

Mais, d'ailleurs, on n'est pas en doute sur la position de Heathcliff dans la chambre. Aussi en prenant « celui » pour l'autre « coin du feu », c'est évident qu'il y a un siège auprès de ce coin du feu. On ne peut pas bien contempler Heathcliff s'asseyant sur un « hearthstone » au lieu d'un siège. Malgré sa nature sauvage.

13 (Édité par Spalding 14/08/2012 à 08:13)

Quel peut être le référent de "celui" ?

Effectivement, on peut supposer qu'un siège se trouve à l'autre coin du feu.

Mais cela ne contredit pas ce que j'ai dit, à savoir que "celui" se rapporte à "coin du feu" et non à "siège".  wink

Hwang(moijesuisneant) a écrit :

Merci Spalding et Jehan pour vos conseils sur "Tintin", bien que, actuellement, je n'aie pas vraiment le coeur à ce genre de lecture.  tongue

Justement, cela remonte le moral ! Blague à part, ce n'est pas du tout ce que tu penses. C'est une série plutôt humoristique bien sûr, mais aussi très intéressante. On a déjà écrit plusieurs livres pour l'analyser en détail.

Commence par des histoires comme L'affaire Tournesol, Le secret de la Licorne ou Les bijoux de la Castafiore... Tu m'en diras des nouvelles. Et pour tout renseignement à ce sujet, n'hésite pas à me contacter. Je suis spécialiste !  wink

14

Quel peut être le référent de "celui" ?

Salut à tous !
Une petite question, s'il vous plait.

[…]
Elle lui remit une lettre decachetée mais repliée. Lui, sans l'ouvrir, regardait sa femme avec des yeux fous.

– Voici une abomination, lui dit-elle, qu'un homme de mauvaise mine, qui prétend vous connaître et vous devoir de la reconnaissance, m'a remise comme je passais derrière le jardin du notaire. J'exige une chose de vous, c'est que vous renvoyiez à ses parents, et sans delai, ce M. Julien.

Mme de Rênal se hâta de dire ce mot, peut-être un peu avant le moment, pour se debarrasser de l'affreuse perspective d'avoir à le dire.

Elle fut saisie de joie en voyant celle qu'elle causait à son mari. A la fixité du regard qu'il attachait sur elle, elle comprit que Julien avait deviné juste.

Au lieu de s'affliger de ce malheur fort réel, – «quel génie, pensa-t-elle, quel tact parfait ! et dans un jeune homme encore sans aucune expérience ! A quoi n'arrivera-t-il pas par la suite ? Hélas ! alors ses succès feront qu'il m'oubliera.»

Ce petit acte d'admiration pour l'homme qu'elle adorait la remit tout à fait de son trouble.
[…]

Qu'est-ce que le pronom celle désigne-t-il ?

Amicalement.

15

Quel peut être le référent de "celui" ?

Bonjour Hwang,
Celle est mis pour la joie : Elle fut saisie de joie en voyant la joie qu'elle causait à son mari.

16

Quel peut être le référent de "celui" ?

lamaneur a écrit :

Celle est mis pour la joie : Elle fut saisie de joie en voyant la joie qu'elle causait à son mari.

Bonjour lamaneur,
C'était ce que j'ai pensé.
Mais Mme de Rênal a causé non pas la joie, mais la souffrance.

Un petit peu loin, il y a ceci :

[...]Encore de nouvelles insultes à examiner, et toujours à cause de ma femme ! Il fut sur le point de l’accabler des injures les plus grossières ; la perspective de l’héritage de Besançon l’arrêta à grand’peine. Dévoré du besoin de s’en prendre à quelque chose, il chiffonna le papier de cette seconde lettre anonyme, et se mit à se promener à grands pas, il avait besoin de s’éloigner de sa femme. Quelques instants après, il revint auprès d’elle, et plus tranquille.[…]

Cela m'embrouille un peu la tête...

17

Quel peut être le référent de "celui" ?

Au milieu de ses tourments, M. de Rênal éprouve quand même de la joie à voir sa femme lui demander le départ de Julien. C'était inespéré !

18

Quel peut être le référent de "celui" ?

Grand merci, lamaneur !
Et... je te souhaite un excellent week-end !!!  smile