"Invité à" ou "invité de" ?

Bonjour,

Que dois-je dire ?

Peut-être que sa future femme se cache parmi les invités à la soirée de l'ambassade.

ou

Peut-être que sa future femme se cache parmi les invités de la soirée de l'ambassade ?

Je dirais la seconde.

"Invité à" ou "invité de" ?

Les deux sont possibles mais n'expriment pas la même chose.

" Peut-être que sa future femme se cache parmi les invités à la soirée de l'ambassade."

    A l'endroit où la soirée se déroulera, peut être qu'il y aura sa future femme

      Tu peux d'ailleurs déplacer la proposition: "A soirée de l'ambassade, peut être que..."

      ou "Peut être que, à la soirée de l'ambassade, sa future femme..."

      mais aussi supprimer: " Peut-être que sa future femme se cache parmi les invités"

      Cette proposition est donc complément circonstanciel de lieu.

      POUR:

      "Peut-être que sa future femme se cache parmi les invités de la soirée de l'ambassade"

        là, "soirée de l'ambassade" est aussi précédé d'une préposition, mais qui implique que la proposition "de la soirée de l'ambassade" soit exclusivement rattaché au nom "invités", cette proposition est donc complément du nom "invités".

        "Invité à" ou "invité de" ?

        Nayade, ton analyse grammaticale est inutile et un peu discutable.
        "A la soirée de l'ambassade" n'est pas  une proposition (pas de verbe conjugué).
        Et dans ton dernier exemple, "de la soirée de l'ambassade" n'est pas une proposition (pas de verbe conjugué), mais un simple GN complément du nom "invités"

        De plus ce n'est pas la construction des deux phrases qui préoccupait Polaris, mais la présence ou non d'un point d'interrogation final... C'était la seule différence entre les deux. Relis-les bien... smile

        Je dirais pour ma part qu'on peut se passer du point d'interrogation.
        Mais c'est alors un simple constat de probabilité
        Cependant, sa présence est concevable aussi, si l'on demande confirmation de ladite probabilité.

        "Invité à" ou "invité de" ?

        Mon cher Jehan, non seulement vous êtes très désagréable mais en plus vous avez tort.

        Le point d'interrogation porte sur la question en général et non sur les phrases qui elles sont en gras et en italique.

        De plus, j'ai eu l'outrecuidance d'appeler ces morceaux de phrases "propositions" pour clarifier le propos. Mais visiblement j'ai dû faire un affront à la grammaire.

        Vous me corrigez en disant que pour la seconde, cette partie de la phrase est complément du nom du GN, ce que j'ai précisément souligné dans mon message.

        Alors je vous prie de ne pas prendre de grands airs d'intellectuel pompeux et hautain qui critique visiblement le fait que je ne sache pas lire correctement quand vous-même ne prenez pas le temps de lire la totalité du message.

        La première phrase comporte un CC quand la seconde comporte un CDN, et le point d'interrogation porte sur la question globale.
        Je répète, on ne sait jamais, peut-être qu'à nouveau vous avez sauté des lignes. Ma seule erreur a été de qualifier ces parties de phrases "proposition".

        Non franchement, vous m'énervez. Ou alors "vous m'énervez franchement" comme vous voulez. Et je suis une adulte, alors je vous prie de me vouvoyer.

        Au lieu de perdre votre temps sur ce message répondez donc au mien sur "Tout ce que" puisque vous me semblez être une personne extrêmement instruite (quant à vous qualifier de personne intelligente, c'est autre chose).

        "Invité à" ou "invité de" ?

        Au temps pour moi. C'est effectivement moi qui ai mal lu.
        Je vous prie d'accepter mes excuses.
        Désolé aussi pour le tutoiement, mais bon nombre d'adultes ici se tutoient entre eux, et j'accepte pour ma part  d'être tutoyé. Le tutoiement ici est en général ressenti comme plus convivial que condescendant. Cela dit, je veux bien respecter votre ressenti...

        Quant à répondre à votre question, je verrai selon ma disponibilité.

        6 (Édité par Spalding 14/06/2012 à 17:52)

        "Invité à" ou "invité de" ?

        Sans me prononcer sur le fond, je n'ai pas trouvé offensant le ton de Jehan. Mais c'est une question subjective. Sinon, cela ne me dérange pas d'être tutoyé. Comme on ne se voit en principe jamais, cela permet de se rapprocher un peu... Nayade tutoie d'ailleurs elle-même (lui-même) Polaris !  wink 

        J'apporte une petite rectification par ailleurs, sans vouloir être vexant. On écrit Autant pour moi, pas Au temps pour moi. C'est une faute très fréquente...  smile

        "Invité à" ou "invité de" ?

        Si Nayade  a tutoyé Polaris,  c'est sans doute parce qu'elle ne l'a pas considérée comme une adulte.

        Et sans vouloir être vexant moi non plus...  smile
        C'est au contraire la graphie "Autant pour moi" qui est une incorrection fréquente.
        Robert, article autant :

        Loc. fam. (incorrect, par confus. avec au temps* [I, A 3°] pour moi) Autant pour moi : je reconnais que je me suis trompé.

        Robert, article temps :

        Au temps pour moi : se dit lorsqu'on admet son erreur (souvent écrit à tort autant pour moi).

        8 (Édité par Spalding 14/06/2012 à 21:28)

        "Invité à" ou "invité de" ?

        Comment Nayade pouvait-elle savoir si Polaris était ou non un(e) adulte ? Dans le doute, il valait mieux alors le (la) vouvoyer, en suivant bien sûr ses principes ! D'ailleurs, les enfants et adolescents apprécient qu'on les vouvoie... Tous les participants à ce forum sont de toute façon à la même enseigne, sur un pied d'égalité.

        Personnellement, "autant pour moi" veut dire : "c'est autant de fautes commises par moi". Par contre, "au temps pour moi" ne signifie rien dans mon esprit.

        Je continuerai donc à écrire "autant pour moi". Mais si vous préférez suivre le Robert, aucune objection non plus !  wink

        9

        "Invité à" ou "invité de" ?

        Bonsoir,

        C’est juste pour signaler qu’une discussion existe déjà à ce sujet :
        Autant pour moi / au temps pour moi

        Bonne soirée !

        Cyril

        "Invité à" ou "invité de" ?

        Soit, faites ce que je dis, mais pas ce que je fais, j'ai tutoyé cette personne. En général, être tutoyée ne me dérange pas, j'ai juste été un peu vexée par la réponse. C'est ma petite personne et le capes qui est dans trois jours qui me font sortir de mes gonds pour rien.
        Mea culpa et désolée pour le ton agressif.

        Et pour les puristes on écrit "Au temps pour moi" mais une réforme est passée et "Autant pour moi" est désormais admis.

        Enfin je crois.