1

Jean de Condé, "Li di dou boin conte Willaume"

Bonjour! J'ai des vers de Jean de Condé, "Li di dou boin conte Willaume" à traduire et je me demandais si quelqu'un pourrait m'aider, car je ne sais pas du tout par où commencer. J'ai traduit quelques mots, mais cela n'aide pas vraiment. Voici l'extrait:

XXXII, Li dis dou boin conte Willaume, 121-169. (p. 322)
   
   
    Son fil, hoir de tous ses pays,       
    Ki n’iert mie de lui hays,           
    Assena bien et hautement,                
    Hounestement et gentement,
125    A bielle et boine et sans beubant,
    Qui iert fille au duc de Braibant.
    Or est quens en liu de son père,
    S’est bien drois que nature apere
    En lui si que son pooir face
130    De sieuvir dou père la trace,
    Qui tant fu caillans et gentieus,
    D’ounour maintenir volentieus.
    Son non a et s’a l’eskeance,
    Or ait à telle hounour beance
135    Que li pères en sa vie ot,
    Si que on lonc et priès le sot;
    De çou doit iestre tous semons.
    Voirs est, entre nous qui l’amons,
    Verriens volentiers avenir
140    Ç’à teil non peuwist parvenir,
    Mais ciertain(s) soyés et seür
    Qu’il li couvient moult grant eür.
    Et Dieus ce boin eür li doinst,
    Et à son boin père pardoint
145    Tous les mesfais et les peciés
    De quoi li cors fu enteciés,
    Et si mecce l’ame en sa gloire.
    Bien doivent avoir en memoire
    Sa grant vaillance si enfant,
150    Tous jours lor doit iestre au devant;
    Faire doivent lor mireour
    De si gentil engenreour
    Et de dame de teil vaillance,
    Où de nul bien n’a desfaillance.
155    Verités ne m’en poet desdire,
    Si l’ose bien devant tous dire,
    Car je ne puis iestre repris
    De bien que j’en aie repris;
    Car plus y a n’en die assés,
160    Dou boin conte qu’est trespassés;
    S’est gart Diex l’ame d’encombrance!
    Partout iert de lui ramembrance
    Où cils dis iert mis en recort,
    Si a au faire mis accort
165    Jehans de Condet, qui estoit
    De son maisnage et qui viestoit
    Des robes de ses escuyers;
    Li gentieus quens des Hainnuiers
    Lui a dou sien douné maint don.

Je sais que ça fait beaucoup mais n'importe quelle forme d'aide sera appréciée!!  smile

Jean de Condé, "Li di dou boin conte Willaume"

Bonjour.

N'importe quel début de travail personnel serait apprécié aussi...

3

Jean de Condé, "Li di dou boin conte Willaume"

Bon, voici ce que j'ai fait jusqu'à maintenant... J'ai vraiment du mal donc je ne sais même pas si c'est correct:

    Son fil, hoir de tous ses pays,        Son fils, héritier de tous ses pays,
    Ki n’iert mie de lui hays,            Qui n’était pas haï de lui,
    Assena bien et hautement,                (Partagea?) bien et en haut lieu,
    Hounestement et gentement,        Honnêtement et de manière noble,
125    A bielle et boine et sans beubant,    A belle et bonne et sans orgueil
    Qui iert fille au duc de Braibant.        Qui était la fille du duc de Brabant.
    Or est quens en liu de son père,        Or, à la place de son père il y a
    S’est bien drois que nature apere
    En lui si que son pooir face
130    De sieuvir dou père la trace,        De suivre la trace du père
    Qui tant fu caillans et gentieus,        Qui fut si vaillant et noble,
    D’ounour maintenir volentieus.        Désireux de maintenir l’honneur.
    Son non a et s’a l’eskeance,        Son nom
    Or ait à telle hounour beance
135    Que li pères en sa vie ot,
    Si que on lonc et priès le sot;
    De çou doit iestre tous semons.
    Voirs est, entre nous qui l’amons,
    Verriens volentiers avenir
140    Ç’à teil non peuwist parvenir,
    Mais ciertain(s) soyés et seür        Mais soyez certains et confiants
    Qu’il li couvient moult grant eür.        .... Une très grande chance.
    Et Dieus ce boin eür li doinst,        Et Dieu lui donna ce bon présage
    Et à son boin père pardoint                Et pardonna à son bon père
145    Tous les mesfais et les peciés        Tous les contrefaits et les péchés
    De quoi li cors fu enteciés,            Dont sa personne fût tâchée,
    Et si mecce l’ame en sa gloire.
    Bien doivent avoir en memoire
    Sa grant vaillance si enfant,
150    Tous jours lor doit iestre au devant;
    Faire doivent lor mireour
    De si gentil engenreour
    Et de dame de teil vaillance,
    Où de nul bien n’a desfaillance.
155    Verités ne m’en poet desdire,        La vérité ne peut me contredire
    Si l’ose bien devant tous dire,        Ainsi j’ose bien le dire devant tous
    Car je ne puis iestre repris            Car je ne peux être blâmé
    De bien que j’en aie repris;                De choses bien que j’ai j’appellées
    Car plus y a n’en die assés,                Car il y en a plus dont je ne dis pas assez
160    Dou boin conte qu’est trespassés;    À propos du bon comte qui est mort
    S’est gart Diex l’ame d’encombrance!    Que Dieu garde son âme ...
    Partout iert de lui ramembrance        Son souvenir sera partout
    Où cils dis iert mis en recort,        Où ce dit sera gardé en mémoire
    Si a au faire mis accort            ... D’accord de le faire
165    Jehans de Condet, qui estoit        Jean de Condé qui était
    De son maisnage et qui viestoit        De sa demeure et qui vêtissait
    Des robes de ses escuyers;                Des vêtements de ses écuyers;
    Li gentieus quens des Hainnuiers            Le noble comte des Hainnuiers
    Lui a dou sien douné maint don.        Lui a donné maints présents de son bien.

Jean de Condé, "Li di dou boin conte Willaume"

Merci !

J'espère que des personnes plus compétentes que moi en ancien français pourront t'aider...

Une remarque toutefois. Il me semble, dans la première strophe, que "son fil" n'est pas sujet, mais cas régime (COD) du verbe "assena", lequel doit signifier ici quelque chose comme "il assigna", proche de  "il maria"...   
Il maria son fils à une...

Mais attends confirmation :je ne suis pas vraiment spécialiste !

5 (Édité par 14/06/2012 à 08:37)

Jean de Condé, "Li di dou boin conte Willaume"

Je ne suis pas spécialiste non plus, mais je viens de vérifier et je pense que vous avez raison. De plus, l'extrait prend plus de sens pris de cette manière.

Merci!  smile

J'ai encore bossé dessus et malgré les fautes qu'il peut y avoir, le passage qui me donne le plus de difficulté est celui du milieu, du v. 133-142, donc si quelqu'un pouvait m'aider avec celui-ci, ce serait vraiment bien!

PS: les chiffres en début de vers dans la traduction désignent l'ordre des vers!

Son fil, hoir de tous ses pays,                3-Son fils, héritier de tous ses pays,
    Ki n’iert mie de lui hays,            4-Qu’il ne haïssait pas
    Assena bien et hautement,               1-Il maria bien et en haut lieu,
    Hounestement et gentement,        2-Honnêtement et de manière noble,
125    A bielle et boine et sans beubant,    5-A la belle et bonne et sans orgueil
    Qui iert fille au duc de Braibant.        Fille du duc de Brabant.
    Or est quens en liu de son père,        Maintenant, il est comte à la place de son père 
    S’est bien drois que nature apere        Il opère les lois de la nature de façon droite
    En lui si que son pooir face                Il fait ce qui est en son pouvoir
130    De sieuvir dou père la trace,        Pour suivre la trace du père
    Qui tant fu caillans et gentieus,        Qui fut si vaillant, noble,
    D’ounour maintenir volentieus.        Et désireux de maintenir l’honneur.
    Son non a et s’a l’eskeance,        Il a hérité de son titre
    Or ait à telle hounour beance        Et aspire à un tel honneur
135    Que li pères en sa vie ot,            Que le père ait dans sa vie
    Si que on lonc et priès le sot;        Ainsi, que l’on soit près ou loin;
    De çou doit iestre tous semons.         Nous devons tous être poussés par ceci.
    Voirs est, entre nous qui l’amons,       
    Verriens volentiers avenir            Verrait volontiers l’avenir
140    Ç’à teil non peuwist parvenir,       
    Mais ciertain(s) soyés et seür        Mais soyez certains et confiants
    Qu’il li couvient moult grant eür.        Qu’il aura une très grande chance.
    Et Dieus ce boin eür li doinst,        Et Dieu lui donna ce bon présage
    Et à son boin père pardoint                Et pardonna à son bon père
145    Tous les mesfais et les peciés        Tous les contrefaits et les péchés
    De quoi li cors fu enteciés,            Dont sa personne fût tâchée,
    Et si mecce l’ame en sa gloire.        Et ainsi donna gloire à son âme.
    Bien doivent avoir en memoire        Tous doivent avoir en mémoire
    Sa grant vaillance si enfant,        Sa grande valeur lorsqu’il était enfant
150    Tous jours lor doit iestre au devant;    Alors qu’il devait toujours être au devant;
    Faire doivent lor mireour            Suivre l’exemple
    De si gentil engenreour            De si noble descendance
    Et de dame de teil vaillance,        Et d’une dame de telle vaileur,
    Où de nul bien n’a desfaillance.        Qui n’a jamais fait que le bien.
155    Verités ne m’en poet desdire,        La vérité ne peut me contredire
    Si l’ose bien devant tous dire,        Ainsi j’ose bien le dire devant tous
    Car je ne puis iestre repris            Car je ne peux être blâmé
    De bien que j’en aie repris;                De choses bien que j’ai rappellées
    Car plus y a n’en die assés,                Car il y en a plus dont je ne dis pas assez
160    Dou boin conte qu’est trespassés;    À propos du bon comte qui est mort
    S’est gart Diex l’ame d’encombrance!    Que Dieu garde son âme de la dificulté!
    Partout iert de lui ramembrance        Son souvenir sera partout
    Où cils dis iert mis en recort,        Où ce dit sera gardé en mémoire,
    Si a au faire mis accort            Ainsi a été d’accord de le faire
165    Jehans de Condet, qui estoit        Jean de Condé qui était
    De son maisnage et qui viestoit        De sa demeure et qui vêtissait
    Des robes de ses escuyers;               Des vêtements de ses écuyers;
    Li gentieus quens des Hainnuiers           Le noble comte des Hainnuiers
    Lui a dou sien douné maint don.        Lui a donné maints présents de son bien.