1

Sous-admissibilité et équivalences

Bonjour !

Je suis arrivée (ô joie) sous-admissible cette année à l'ENS, après 3 ans de prépa littéraire, et j'aimerais savoir comment obtenir l'équivalence de 120 ects qui va avec. J'ai déjà obtenu en parallèle ma licence de Lettres Modernes, vu c'était mon année de cube. Comment faut-il faire pour demander cette équivalence ? est-il possible de demander carrément une licence ?
Je dois dire que je suis assez mal renseignée sur le sujet !

Merci d'avance pour votre aide !

Bonne journée !

Sous-admissibilité et équivalences

A Paris IV :

L’université accorde la licence à l’étudiant inscrit en cumulatif à Paris-Sorbonne (Paris IV) qui « cube » en cas d’admission, d’admissibilité ou de sous-admissibilité aux concours ENS Ulm, ENS Lyon, ENS Cachan et de l’Ecole des Chartes. Ces étudiants peuvent, sur proposition du conseil de classe, obtenir une seconde équivalence de la L3 dans un autre parcours, correspondant à l’acquisition de 180 ECTS avec la délivrance du diplôme correspondant.

Sous-admissibilité et équivalences

Ce sont là des conditions généreuses, qui permettent vraiment d'envisager un cursus en CPGE littéraires avec la plus grande sérénité. Savourez !

4

Sous-admissibilité et équivalences

Ah... Malheureusement, je ne suis pas inscrite à Paris IV et je ne compte pas poursuivre mes études là-bas. Je suppose qu'il n'est pas possible de demander l'équivalence si on n'y est pas inscrit.
C'est dommage, toutes les facs devraient permettre cela !

5

Sous-admissibilité et équivalences

Oui et non...
Je ne trouve pas ça forcément très normal non plus, même si c'est très avantageux pour ceux qui ont un cursus prépa et une sous-a. Pour prendre mon exemple personnel, j'ai obtenu à l'issue de ma prépa deux équivalences de licence: une en lettres, correspondant à ma spécialité, et une en philo. Or je n'ai jamais fait que 4h de philo par semaine, donc cela me semble tout de même un peu léger...Bien sûr, j'en ai bien profité, mais j'avoue que je ne me sens pas pour autant très légitime de dire que j'ai une licence de philo - et j'en fais d'ailleurs rarement état. Mais c'est un autre débat.

Sous-admissibilité et équivalences

Paris IV n'est qu'un exemple. Vois ce qu'il en est dans ta fac et quel est l'accord entre ton lycée et cette fac.

Sous-admissibilité et équivalences

Si cela ne présente pas de véritable sens dans votre cursus, valider cette double équivalence n'est pas non plus une obligation ! Il est clair qu'une licence de philosophie, sans le niveau de technicité qui va avec, ne vaut que le poids du papier !

Sous-admissibilité et équivalences

@nathalie
En même temps obtenir une licence à l'Université est à la portée de tout khâgneux, il suffit d'avoir 10. Et je connais plusieurs khâgneux qui n'ont pas cubé et qui ont ensuite réussi à valider deux L3, avec des résultats honorables dans chacun des cursus.
Par ailleurs, si cette procédure est avantageuse, elle a aussi son aspect négatif qui est qu'il s'avère impossible pour un cube d'obtenir une mention à sa licence, même s'il a obtenu d'excellentes notes dans la discipline tout au long de son parcours en prépa, et au(x) concours.

Pour revenir au sujet, l'équivalence de 120 ECTS acquise grâce à la sous-admissibilité doit en théorie permettre de s'inscrire au niveau L3 dans n'importe quelle faculté.