1

Ionesco, Notes et contre-notes - En 1938, l'écrivain Denis de Rougemont se trouvait en Allemagne...

Bonjour,
en Français cette année, ma classe (1è S) a étudié sur un texte de Notes et Contre-Notes, celui-ci :

En 1938, l'écrivain Denis de Rougemont se trouvait en Allemagne à Nuremberg au moment d'une manifestation nazie. Il nous raconte qu'il se trouvait au milieu d'une foule compacte attendant l'arrivée de Hitler. Les gens donnaient des signes d'impatience lorsqu'on vit apparaître, tout au bout d'une avenue et tout petit dans le lointain, le Führer et sa suite. De loin, le narrateur vit la foule qui était prise, progressivement, d'une sorte d'hystérie, acclamant frénétiquement l'homme sinistre. L’hystérie se répandait, avançait avec Hitler, comme une marée. Le narrateur était d'abord étonné par ce délire. Mais lorsque le Führer arriva tout près et que tous les gens, à ses côtés, furent contaminés par l'hystérie générale, Denis de Rougemont sentit, en lui-même, cette rage qui tentait de l'envahir, ce délire qui "l’électrisait". Il était tout prêt à succomber à cette magie, lorsque quelque chose monta des profondeurs de son être et résista à l'orage collectif. Denis de Rougemont nous raconte qu'il se sentait mal à l'aise, affreusement seul, dans la foule, à la fois résistant et hésitant. Puis ses cheveux se hérissant "littéralement", dit-il, sur sa tête, il comprit ce que voulait dire l’Horreur Sacrée. À ce moment-là, ce n'était pas sa pensée qui résistait, ce n'était pas des arguments qui lui venaient à l'esprit, mais c'était tout son être, toute "sa personnalité" qui se rebiffait. Là est peut-être le point de départ de Rhinocéros ; il est impossible, sans doute, lorsqu'on est assailli par des arguments, des doctrines, des slogans "intellectuels", des propagandes de toutes sortes, de donner sur place une explication de refus. La pensée discursive viendra, mais vraisemblablement plus tard, pour appuyer ce refus, cette résistance naturelle, intérieure, cette réponse d'une âme. Bérenger ne sait donc pas très bien, sur le moment, pourquoi il résiste à la rhinocérite et c'est la preuve que cette résistance est authentique et profonde. Bérenger est peut-être celui qui, comme Denis de Rougemont, est allergique au mouvement des foules et aux marches, militaires et autres. Rhinocéros est sans doute une pièce antinazie, mais elle est aussi, surtout, une pièce contre les hystéries collectives et les épidémies qui se cachent sous le couvert de la raison et des idées, mais qui n'en sont pas moins de graves maladies collectives dont les idéologies ne sont que les alibis : si l'on s'aperçoit que l'histoire déraisonne, que les mensonges des propagandes sont là pour masquer les contradictions qui existent entre les faits et les idéologies qui les appuient, si l'on jette sur l'actualité un regard lucide, cela suffit pour nous empêcher de succomber aux « raisons » irrationnelles, et pour échapper à tous les vertiges.
J'ai pensé avoir tout simplement à montrer l'inanité de ces terribles systèmes, ce à quoi ils mènent, comme ils enflamment les gens, les abrutissent, puis les réduisent en esclavage. On s'apercevra certainement que les répliques de Botard, de Jean, de Dudard ne sont que des formules clés, les slogans des dogmes divers cachant, sous le masque de la froideur objective, les impulsions les plus irrationnelles et véhémentes. Rhinocéros est aussi une tentative de « démystification ».

Le problème, c'est que j'étais absente ce jour là...
J'ai récupéré le cours, qui est une lecture analytique :
I] L'analyse de Rougemont reprise par Ionesco
II] La résistance s'empare de Rougemont
III] Une critique du totalitarisme
Le problème, c'est que je ne vois pas comment exploiter cette lecture analytique pour un commentaire à l'oral.
Premièrement je ne vois pas vraiment ce qu'est Notes et Contre-Notes. En fait, si, c'est un essai sur l'écriture de Ionesco non ? Auteur et ses problèmes, Expérience du théâtre, etc... (vive Google)
Mais à quoi sert exactement un essai ? Comment définir ce genre ?
Et deuxièmement, je ne suis pas très douée pour faire des commentaires. Pourriez-vous me suggérer une problématique pour que j'essaye de m’entraîner ?
Merci smile

2 (Édité par Delia 10/06/2012 à 15:04)

Ionesco, Notes et contre-notes - En 1938, l'écrivain Denis de Rougemont se trouvait en Allemagne...

Pour faire court, je vous recopie la notice de Wikipédia (parfois, ça aide, mais il ne faut pas en faire une habitude) :

Notes et contre-notes est un ouvrage d'Eugène Ionesco rassemblant des textes très divers qui répondent aux critiques des contemporains et livrent les principes de son art dramatique.

L'ouvrage comprend différentes parties : L'auteur et ses problèmes; Expérience du théâtre; Controverses et témoignages; Mes pièces; Vouloir être de son temps c'est déjà dépassé)

Essai paru initialement en 1962. Une nouvelle édition augmentée parait en 1966 (Gallimard, Collection Idées, n°107), Réédité en 1991 : Gallimard, (Folio)

Recueil de textes relativement courts, et circonstanciels.
On nomme essai un texte inclassable, ni fiction, ni ouvrage philosophique en forme, bref, c'est une appellation fourre-tout, impossible à définir positivement.

Vous ne dites pas dans le cadre de quel objet d'étude vous avez lu ce texte : en marge de Rhinocéros, pour le théâtre, texte et représentation, ou dans le cadre de la question de l'homme dans le genre de l'argumentation ?

Vous dites :

Le problème, c'est que je ne vois pas comment exploiter cette lecture analytique pour un commentaire à l'oral.

C'est oublier qu'à l'oral, il n'y a pas de commentaire.
L'examinateur vous pose une question, et vous devez faire un exposé pour répondre à cette question.


I] L'analyse de Rougemont reprise par Ionesco

Je ne vois pas d'analyse de Rougemont, mais son témoignage, rapporté par Ionesco.

II] La résistance s'empare de Rougemont

Ionesco écrit : c'est tout son être qui se rebiffait.
Il n'est pas indifférent de savoir que Rougemont était fils de pasteur, et croyant lui-même, auteur de la Part du Diable, ainsi présenté par wikipédia (présentation qui coïncide bien avec le souvenir que j'en garde) :

La Part du Diable est une œuvre de l'écrivain suisse Denis de Rougemont, publiée en 1942 (éd. Brentano's, New York), 1946 et en 1982 (éd. Gallimard, Paris).
Si le Malin semblait s'être esquivé, il est de retour sous les traits d'Adolf Hitler, à la fois accusateur, tentateur et menteur. Le Diable est cependant bien plus qu'Hitler, il se manifeste dans toutes les lâchetés humaines, engendre de nouvelles croyances en de nouvelles idoles, en de faux dieux.
La présence du Diable est l'absence de Dieu et la négation de la Personne. Il revient à cette dernière de s'opposer avec la dernière force à l'ordre de la parole, à réinventer des valeurs de vertu, de responsabilité, de solidarité et de charité.

Autrement dit, la tentation du totalitarisme se heurte chez Rougement à une armature solide.
Ma remarque n'est pas littéraire, mais j'avoue que devant un texte fonctionnel et non esthétique je me sens désarmée.

III] Une critique du totalitarisme

Ce n'est pas difficile à voir, c'est de la pure paraphrase :

J'ai pensé avoir tout simplement à montrer l'inanité de ces terribles systèmes, ce à quoi ils mènent, comme ils enflamment les gens, les abrutissent, puis les réduisent en esclavage.

Or cette critique ne figure pas dans le texte, mais dans Rhinocéros. Le texte narre la genèse de la pièce.

Pour un commentaire littéraire, dégagez les champs lexicaux de la servitude volontaire et du renoncement instinctif.

3

Ionesco, Notes et contre-notes - En 1938, l'écrivain Denis de Rougemont se trouvait en Allemagne...

Merci beaucoup ça m'aide déjà énormément !
Mais alors, qu'elle est la différence entre un commentaire et un exposé à l'oral ?
Pour moi, la seule différence c'est que la problématique est déjà donnée à l'oral...
Ce texte m'a été donné dans la séquence sur le théâtre, avec en effet pour oeuvre intégrale Rhinocéros.
Et justement, vous dites que ce texte est "fonctionnel et non esthétique". Comment le critiquer d'un point de vu littéraire ? Vous me dites de "dégager les champs lexicaux de la servitude volontaire et du renoncement instinctif."
N'y a-t'il pas d'autres procédés ?
En général, je me base sur les caractéristiques du mouvement. Mais comme c'est un essai, je ne pense pas pouvoir les retrouver...
Dois-je mener une étude comparer avec Rhinocéros, en particulier le monologue final de Bérenger, quand il décide de se révolter ?
Et comment dégager des axes ? D'un point de vu linéaire, je penserai à parler en premier du témoignage, puis de Rhinocéros. Mais si j'ai bien compris, à l'oral il vaut mieux éviter l'analyse linéaire...

Ionesco, Notes et contre-notes - En 1938, l'écrivain Denis de Rougemont se trouvait en Allemagne...

Attendez donc la question de l'examinateur !
La question, qui n'est pas une problématique : la problématique est la mise en évidence d'une contradiction, d'une tension. Ce qui manque ici, à première vue : rien de problématique dans cet exposé des motifs, une tradition qui remonte aux Examens de ses pièces par Corneille, et aux Préfaces de Racine.
Textes très éclairants pour la compréhension des œuvres, et passionnants en ce qu'ils montrent l'auteur au travail, mais textes assez arides pour une analyse littéraire.
Vous me direz bien qu'on peut faire l'analyse littéraire du mode d'emploi d'une machine à laver, mais c'est moins palpitant que l'analyse d'un texte esthétique.

Si je devais vous interroger, je me rabattrais sur ma question passe-partout : « Comment ce texte illustre-t-il l'objet d'étude ? »
... sauf que ce texte n'illustre pas l'objet d'étude le théâtre, texte et représentation, puisqu'il n'est pas un texte dramatique, et qu'il ne parle pas de mise en scène.
« Quelle image de Ionesco se dégage-t-elle de ce texte ? » : il s'y montre ouvert (un orhodoxe ami d'un calviniste, c'est de la tolérance), faisant son miel des témoignages parvenus à sa connaissance, révulsé par le totalitarisme et décidé à agir contre, bref, un humaniste.
Mais c'est une analyse plus factuelle que littéraire.

En général, je me base sur les caractéristiques du mouvement.

Méthode déductive. Ce qui donne, en  forçant le trait : ce texte est tiré du Menteur de Corneille, Corneille est un auteur de tragédie, donc ce texte est tragique... alors que le Menteur est une allègre comédie.
Basez-vous sur les caractéristiques du texte que vous avez sous les yeux, en commençant par des relevés : champs lexicaux, temps des verbes, jeu des pronoms, métrique, que sais-je... Ces relevés doivent mettre en lumière l'anomalie significative, autrement dit la problématique.


Mais si j'ai bien compris, à l'oral il vaut mieux éviter l'analyse linéaire...

A l'oral, il faut répondre à la question posée.
Par exemple, sur un extrait de Candide : « En quoi ce texte est-il caractéristique de l'esprit des Lumières ? »
J'attends que le candidat ait relevé tous les passages caractéristiques, et me les présente dans un ordre progressif, du moins caractéristique au plus caractéristique. Ce qui suppose, en effet, qu'il ait fait préalablement une analyse du texte, mais il ne doit pas présenter cette analyse en tant que telle.

5

Ionesco, Notes et contre-notes - En 1938, l'écrivain Denis de Rougemont se trouvait en Allemagne...

Cette réponse est plus claire qu'un an de cours ! yikes
Merci beaucoup smile

Ionesco, Notes et contre-notes - En 1938, l'écrivain Denis de Rougemont se trouvait en Allemagne...

Votre appréciation vaut tous les rapports d'inspection du monde !
C'est moi qui vous en remercie.