1

Double consonne

bonjour tout le monde je me demande s'il y a une regle qui nous permet de savoir quand est ce qu'on doit mettre une double consonne et quand est ce qu'on doit ecrire une seul consonne ?
par exemple

on a le mot potentielqui a un seul "l" au masculin = mais le feminin prend deux "ll" et on écrit potentiellle
mais total= au feminin garde un seul "l" totale

2 (Édité par Spalding 24/05/2012 à 16:48)

Double consonne

Comme je l'ai dit ailleurs, il n'y a malheureusement aucune règle pour les doubles consonnes. C'est la pagaille complète, et les "fautes" sont innombrables : alourdir, mais alléger / agréger, mais agglomérer / donation, mais donner / honorer, mais honneur / etc.

C'est une vraie honte pour l'orthographe (ortografe) française ! Beaucoup de linguistes ont proposé la consonne unique, sauf pour les cas suivants :

1) Si les doubles consonnes indiquent la prononciation : session, voyelle...

2) S'il existe des homophones : homme par rapport à home (anglicisme courant)...

En attendant, aucune solution que le par-cœur ou ne pas s'en occuper !  roll

3

Double consonne

Spalding a écrit :

Comme je l'ai dit ailleurs, il n'y a malheureusement aucune règle pour les doubles consonnes. C'est la pagaille complète, et les "fautes" sont innombrables : alourdir, mais alléger / agréger, mais agglomérer / donation, mais donner / honorer, mais honneur / etc.

Aucune règle, c'est inexact. Il y en a, notamment pour les cas comme donation/donner et honorer/honneur. René Thimonnier avait écrit là-dessus il y a une quarantaine d'années des ouvrages assez bien faits, "le système graphique du français" et "pédagogie rénovée de l'orthographe et de la langue française". Il tentait d'introduire un peu de logique dans cet amas orthographique qui paraît confus au premier abord. Je ne sais pas si des enseignants ont essayé loyalement d'appliquer les méthodes de Thimonnier et s'ils ont constaté que l'apprentissage de l'orthographe en était facilité. Cela ne semble pas se constater sur ce qu'on lit ici ou là.

4 (Édité par Spalding 24/05/2012 à 17:36)

Double consonne

Effectivement, il existe des raisons étymologiques à toutes ces incohérences, en rapport avec la prononciation à une certaine époque.

Mais elles sont complètement dépassées depuis longtemps. Je vous renvoie ici à ce qu'en dit Nina CATACH, dans L'orthographe française, éditions Armand Colin. C'est précisément aux pages 275-276.

Toutes ces subtilités étymologiques ne peuvent manifestement pas être enseignées. Et il ne faut pas non plus scléroser le français à une époque révolue. Une réforme urgente s'impose dans ce domaine !  roll

5 (Édité par BillM 24/05/2012 à 17:58)

Double consonne

La question posée, me semble-t-il, c'était comment former les féminins des adjectifs et quand on en redouble la consonne finale.  Pour cela, on peut élaborer des règles, même si, comme toujours en français, il reste des exceptions.  À ce sujet, voici le lien à la Nouvelle grammaire française de Grevisse.

6 (Édité par Spalding 24/05/2012 à 18:19)

Double consonne

Si j'en reste aux deux exemples de Soso, c'est assez clair :

1) L'adjectif "potentiel" s'écrit "potentielle" au féminin, car les doubles consonnes indiquent ici la prononciation. Avec "potentiele", on lirait "potentieule", pas "potentièle" ! Entre nous, je préconise toujours la lettre È pour noter le son È, mais c'est une autre question.

2) Mais pour "total", la prononciation ne joue pas. Donc, il est inutile de redoubler la consonne au féminin : "totale", pas "totalle" !

7

Double consonne

Spalding a écrit :

1) L'adjectif "potentiel" s'écrit "potentielle" au féminin, car les doubles consonnes indiquent ici la prononciation. Avec "potentiele", on lirait "potentieule", pas "potentièle" !

Je ne vois pas pourquoi on lirait "potentieule", par plus que vous ne prononcez "potentiel" comme "potentieul" ou "cruel" comme "crueul".
Cette justification par la prononciation me paraît prendre le problème à rebours. Diriez-vous aussi que le féminin de "muet" est "muette" parce que sinon vous prononceriez "muete" comme" mueute" ?

8 (Édité par Spalding 25/05/2012 à 17:08)

Double consonne

Ce sont des conventions orthographiques pour la prononciation, discutables je le reconnais.

Mais actuellement, c'est comme cela. Sans E final, on lit "cruèl "pour "cruel", "mué" pour "muet", "potencièl" pour "potentiel". Pour ce dernier mot, on pourrait toutefois utiliser C au lieu du second T : "potentiel" deviendrait alors "potenciel", comme "circonstanciel" !

Avec un E final, on lirait par contre "crueul" pour "cruele", "mueut" pour "muete", "potencieul" pour "potentiele". D'où la nécessité de redoubler la consonne finale au féminin : "cruelle", "muette", "potentielle". Cela dit, la lettre È me parait plus indiquée pour noter le son È qu'un redoublement de la consonne.

Mais pour "total", pas la peine de redoubler la consonne au féminin : "totale", pas "totalle" !
La lettre A n'a en effet qu'une prononciation, alors qu'il faut distinguer È de E, sans compter É !

Cela dit, je reconnais que je n'ai pas de contre-exemples à l'esprit. Il faudrait que je fouille le livre de Catach déjà mentionné. Laissez-moi un peu de temps...  wink

9 (Édité par bidibulle25 24/03/2014 à 19:42)

Double consonne

Salut,
Je poste ma question ici car je ne sais pas trop où la poser.
J'ai lu dans un bouquin fle la règle suivante concernant la prononciation de la lettre e:

e+consonne se prononce e (par exemple dans le mot: renard)
e+2 consonnes identiques se prononce é (par exemple dans le mot: effort)
e+2 consonnes non identiques se prononce è (par exemple: vertige)

Cette règle a l'air de marcher, mais qu'en est-il des mots avec le préfixe re-, par exemple des mots comme ressembler, ressasser: ici ça ne marche pas. Est-ce l'exception ?
Cette règle vous paraît-elle valable ?

Connaissez-vous une autre manière d'expliquer la prononciation de la lettre e ?
Je signale que je ne suis pas prof fle, c'est juste que je suis intéressé par la question.
Edit: merci au modo qui corrige mes fautes d'orthographe smile