Réussir le commentaire d’un texte dont on ne connaît rien

Bonjour,

Je suis en première S et comme tout le monde, j'ai mon bac de français en fin d'année. Après avoir fait 4 type bac au cours de l'année noté par ma prof mes notes n'ont jamais dépassé la moyenne. Essayant de progresser, j'ai essayé de faire l'annale du bac 2010 dispo ici : http://www.etudes-litteraires.com/bac-f … e-s-es.php

Le problème c'est qu'il m'est impossible de sortir toutes ces informations extérieures, ma culture littéraire est quasi nulle...

Donc moi en gros je relève les figures de styles, les champs lexicaux et je les interprète...(enfin je fais de mon mieux)

Le plan que je fait est exactement le même la différence c'est que moi, je ne peux pas dire par exemple :

Nous examinerons comment Fénelon, excellent pédagogue fidèle au principe du placere, docere (plaire pour instruire), a développé une argumentation didactique à destination de son élève.

Comment savoir que c'est destiné à son élève ? Il y a des indices dans le texte ?
ou encore :

« l’or et l’argent parmi eux employés aux mêmes usages que le fer, par exemple, pour des socs de charrue ». Il faut voir là sans doute une adaptation de la prophétie d’Isaïe : « De leurs épées ils feront des socs de charrues, / et de leurs lances, des faucilles », où la fin de l’or a remplacé la violence guerrière.

J'aimerai donc savoir comment faire si on tombait sur un extrait dont on ne connaît absolument rien (même l'auteur, même le contexte...) ? Est-ce indispensable pour réussir en français ?

2

Réussir le commentaire d’un texte dont on ne connaît rien

Bonjour,

Je comprends bien ce que tu veux dire. Je suis précisément en train de travailler sur les commentaires ici =>

http://www.etudes-litteraires.com/forum … chery.html

en me disant : "oui, toi tu le sais, mais un élève ? Qu'écrirait un élève ?". Donc, tu le vois, tu n'es pas le seul/la seule à te poser des questions.

Les correcteurs savent pertinemment ce que savent, peuvent ou doivent savoir les élèves. Il y a un minimum et des incontournables. En S, le commentaire portait sur Victor Hugo. Tu as déjà entendu parler de lui, quand même ?

Pourquoi ne ferais-tu pas le commentaire à titre d'entraînement ? A moins que tu préfères celui des L ?  wink

Par ailleurs, je te signale que "tout est dans le texte". Donc, oui aux champs et aux réseaux lexicaux, aux figures de style, au système temporel, etc, etc. Un commentaire, c'est du concret. Approfondis donc tous les outils de langue, sois sûr(e) de toi dans ce domaine. Il te faut un point fort, c'est celui-là.

Combien d'élèves partent sur des considérations théoriques ou fumeuses, oublient le sujet, font de la paraphrase...

Courage !  smile

Réussir le commentaire d’un texte dont on ne connaît rien

Merci beaucoup de votre réponse, je chercherais donc à perfectionner mes analyses et mes interprétations.

Néanmoins connaître le contexte d'un texte est quand même un atout, c'est bien dommage qu'il n'y ait pas de note explicative sur chaque texte ...

Réussir le commentaire d’un texte dont on ne connaît rien

Ne t'inquiète pas, c'est ajouté dans le corrigé pour la culture, mais il n'est pas du tout nécessaire de savoir cela pour commenter le texte. En revanche connaître les courants majeurs selon l'époque, le contexte, c'est quand même nécessaire et accessible : on ne peut lire de la même manière un texte écrit pendant la seconde guerre mondiale et au XVIIème, il faut des repères pour situer. Et comme le dit Fandixhuit, sur Hugo, Baudelaire, Molière, il est assez mal vu de ne rien savoir... En revanche pour Fenelon on ne pouvait pas en vouloir aux élèves. Mais selon le siècle il faut quand même avoir quelques notions des courants qui le traversent et de l'état d'esprit.

Réussir le commentaire d’un texte dont on ne connaît rien

Merci beaucoup pour vos réponses, je sais maintenant sur quoi axer mes révisions  wink

Réussir le commentaire d’un texte dont on ne connaît rien

Bonsoir,

Je ne sais pas exactement comment se déroule le bac français puisque je prépare ma maturité (équivalent du bac en Suisse) mais je peux peut être t'aider en te donnant mes méthodes de travail sur les analyses littéraires.

Tout d'abord les études se résument pas à ce dont on voit en classe, il faut savoir être curieux et faire une part du travail en te renseignant et en faisant des recherches sur se que vous traitez en classe.

En suisse nous sommes interrogés sur un passage tiré d'un des 6 livres qu'on a étudié (composé d'un certain nombre de siècles, auteurs et genres différents). Pour chaque livres je résume les points importants concernant l'auteur ainsi que les principales idées et sujets du siècle qui pourrait avoir un lien avec l'oeuvre en question et certains passages en particuliers.

Par exemple il est essentielle de connaître un minimum la vie de Voltaire pour pouvoir analyser correctement une de ses oeuvres puisque qu'il utilise énormément son vécu dans ses contes où il critique des personnages et des idées auxquelles il n'adhère pas. Comme avec Micromégas avec le secrétaire de l'académie des sciences ou encore Candide où il remet complètement en question la théorie de Leibniz comme quoi "tout est bon dans le meilleur des mondes".

Après j'ai la chance d'avoir de l'intérêt et de la facilité dans l'analyse. Par ailleurs je pense que c'est à porté de tout l'monde à condition de lire ses livres et de porter un minimum d'intérêt quitte à harceler ton prof pour qu'il te donne plus de sources.

Courage wink

Réussir le commentaire d’un texte dont on ne connaît rien

Niko310 a écrit :

En suisse nous sommes interrogés sur un passage tiré d'un des 6 livres qu'on a étudié (composé d'un certain nombre de siècles, auteurs et genres différents).

Bonjour,

Tout d'abord merci de ta réponse, c'est exactement ce que je fais à l'oral. Mais à l'écrit en FRANCE on peut tomber (si je puis me permettre) sur tout et n'importe quoi ^^. D'où mon interrogation ! Mais, j'ai bien compris qu'il faut connaître un peu près le l'histoire littéraire et un peu le contexte et quelques auteurs incontournables pour sortir du lot !