1 (Édité par tancrède5a 10/03/2012 à 17:29)

Tenir que...

Lu à l'instant : "Néanmoins, je tiens plutôt que c'était pour lui une sorte de revanche et de bravade (...)"
Je ne crois pas avoir jamais vu tenir que.
Que faut-il en penser? Faute de frappe? (ou faute de français puisque ce sont des propos rapportés)?

2

Tenir que...

Je tiens que c'est tout à fait correct.
J'estime, je crois, que c'est tout à fait correct. smile

3 (Édité par BillM 10/03/2012 à 18:41)

Tenir que...

Le Grand Robert l'atteste, citant une phrase de Sainte-Beuve : sa vie et ses temps de André Billy.

Nous tenons que ses continuelles hésitations, ses balancements et ses retours constituent la meilleure preuve de cette sincérité qu'on a tendance à lui contester en lui prêtant des vues constamment intéressées.

Tenir que...

Oui, c'est correct.
Dictionnaire de l'Académie, article tenir  :

Il signifie encore Réputer, estimer, croire. Je tiens cela vrai, pour vrai, puisque vous le dites. Je tiens ces deux opinions également soutenables. Je tiens que cela a besoin d'explication.

5 (Édité par claude.r.giroux 10/03/2012 à 18:52)

Tenir que...

Effectivement :
Tenir :

I - 10 - c)  Tenir que… - Considérer, estimer, professer (que). | Je tiens, pour moi, que c'est folie (→ Attendre, cit. 87; et aussi agréable, cit. 15; apprêt, cit. 3; art, cit. 63; assez, cit. 49; mot, cit. 8).

Ça, c'est pour "Tenir pour", cher Jehan... smile Mis à part l'exemple en bleu pâle...
Le Grand Robert distingue "Tenir pour" et "Tenir que", mon exemple avec "croire" est plutôt pour "Tenir pour".

Tenir que...

Ça, c'est pour "Tenir pour", cher Jehan...  Mis à part l'exemple en bleu pâle..

Pas seulement pour l'exemple en bleu pâle. C'est bien le sens de considérer, estimer, croire pour ces exemples donnés par l'Académie...

Je tiens cela (pour) vrai. = Je considère cela vrai, je crois cela vrai
Je tiens ces deux opinions soutenables. = Je crois ces deux opinions soutenables
Je tiens que cela a besoin d'explication.= Je crois que cela a besoin d'explication.

Le "pour" introduisant l'attribut du COD n'est pas obligatoire.

7

Tenir que...

Je perçois une très légère et intéressante nuance entre les deux locutions :

b  (1050). Mod. | Tenir… pour… : considérer, croire. | Tenir pour agréable.  Avoir (avoir pour). | Tenir un fait pour avéré (→ Assigner, cit. 19), pour assuré, certain (→ Athée, cit. 12), pour néfaste (→ Amputer, cit. 4). | Il tenait l'existence d'un principe créateur (cit. 4) pour assez probable. | Obligations qu'il tient pour absolues (→ Démocratie, cit. 8). | On le tient pour un esprit fumeux (cit. 4). — Il est tenu pour tel. Réputer.

c  Tenir que…  Considérer, estimer, professer (que). | Je tiens, pour moi, que c'est folie (→ Attendre, cit. 87; et aussi agréable, cit. 15; apprêt, cit. 3; art, cit. 63; assez, cit. 49; mot, cit. 8).

Comme si "tenir ... pour" voulait dire que ce que l'on "tient pour" est indiscutable, alors que "tenir que..." serait plutôt une opinion ou une question de goût.

Tenir que...

Dans les exemples avec "tenir pour", je ne trouve pas que la chose tenue soit particulièrement indiscutable par rapport à l'exemple avec "tenir que". Ce sont de simples opinions dans les deux cas.

Aucune différence de sens entre "Je tiens, pour moi, que c'est folie."
et "En ce qui me concerne, je tiens cela pour une folie."

9

Tenir que...

Jehan a écrit :

"Je tiens, pour moi, que c'est folie."
et "En ce qui me concerne, je tiens cela pour une folie."

C'est le "en ce qui me concerne" qui renforce le sentiment qu'on exprime une opinion.

Si on utilise les formules à leurs plus simples expressions :
Je tiens cela pour une folie.  -- n'essayez pas de me faire changer d'avis, je crois que c'est une folie...
Je tiens que c'est folie. -- je soutiens que c'est folie, convainquez-moi du contraire...

Je me demande si ce n'est pas la préposition "pour" qui me donne ce sentiment. Elle peut être utilisée pour indiquer que nous sommes partisans de qqn ou qqch. Alors que "que" ne sert qu'à connecter les mots.

Tenir que...

C'est le "en ce qui me concerne" qui renforce le sentiment qu'on exprime une opinion.

Dans ce cas, supprimons aussi l'équivalent de "en ce qui me concerne" dans l'autre phrase, à savoir "pour moi"...

"Je tiens que c'est folie." =Je tiens cela pour une folie."

Quant au "pour" avant l'attribut, étant donné qu'il est amovible à l'occasion...
Je tiens cela vrai = Je tiens cela pour vrai

Y voir deux sens différents en raison du "pour" me paraît bien subjectif.