1

Pourquoi l'imparfait et pas le présent ?

Bonjour,

En lisant, je suis tombé sur cette phrase: "Il m'a expliqué comment on faisait pour détecter du pétrole sous un champs de coton et je lui ai dit que la réceptionniste et moi étions les seules femmes à travailler pour le journal."

Sachant que la dîte "méthode pour détecter le pétrole" n'a pas changé et que "les seules femmes à travailler pour le journal" sont toujours les mêmes au moment de l'énonciation, pourquoi ces temps ne sont-ils pas au présent?

Merci d'avance

Pourquoi l'imparfait et pas le présent ?

Bonjour.

Concordance des temps en style indirect.
Le verbe de la principale étant au passé ( a expliqué, a dit ). une action simultanée ou un fait simultané a ces actions passées  se doit d'être à l'imparfait.

3

Pourquoi l'imparfait et pas le présent ?

Il me semble que Il m'expliquait aurait été mieux que Il m'a expliquéroll

Pourquoi l'imparfait et pas le présent ?

Non, pas forcément.
Le passé composé, équivalent dans une narration à un passé simple, exprime une action ponctuelle, qui s'est achevée avant qu'une autre se produise. C'est le cas ici : les actions "a expliqué" et "a dit" se sont succédé.
L'imparfait (expliquait, disait) exprimerait des actions passées non achevées au moment de la narration,  et de surcroît simultanées et non successives.

5

Pourquoi l'imparfait et pas le présent ?

Merci !

Je suis l'avis de Jehan: ce sont des actions successives, brèves et proches par rapport au moment de l'énonciation.

Pourquoi l'imparfait et pas le présent ?

En tout cas, je confirme que du fait de la concordance des temps en discours indirect, c'est bien l'imparfait (et non le présent) qui convient ici dans la subordonnée.

7

Pourquoi l'imparfait et pas le présent ?

Oui ! Je suis aussi d'accord, si on veut exprimer que l'action est complètement terminée. Il m'a expliqué... Je lui ai dit...

8 (Édité par LFDMBryan 17/02/2012 à 14:34)

Pourquoi l'imparfait et pas le présent ?

Cependant il m'a semblé lire dans le Grevisse que les règles de concordance des temps peuvent être baffouées en fonction du sens que le locuteur veut donner à son texte.

Si je veux marquer le fait que dans mon exemple ci-dessus la vérité est réelle à ce jour, ai-je le droit d'utiliser le présent ?

A moins que cette transgression ne vaille que pour certains cas... Oui, il me semble ...

Pourquoi l'imparfait et pas le présent ?

Oui, on pourrait à la rigueur utiliser le présent pour le premier verbe, et dire "comment on fait", puisqu'on exprime ici en quelque sorte une vérité générale.
C'est une petite "transgression" que je crois admise.
Sans aller jusqu'à dire que cela bafoue la règle de base...

Mais changer le "nous étions" en "nous sommes" pour cause de "vérité générale" , en revanche, me paraît beaucoup moins justifiable.
C'est tout de même plus circonstanciel et particulier que général !