1

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Bonjour !
Je voudrais m'inscrire en hypokhâgne, mais j'aimerais tout d'abord me renseigner par tous les étudiants qui ont fait des classes préparatoires. J'aimerais savoir tout ce que vous pouviez me dire à propos de l'hypokhâgne. N'hésitez surtout pas à m'envoyer toutes vos suggestions et vos conseils.

Amicalement,
Ghislaine B.

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Eh bien c'est tte une histoire. J'ai juste fait hypokhâgne, je n'étais pas capable nerveusement d'enchaîner une 2ème année néanmoins la plupart restent en 2ème année (dans ma classe sur 40 nous n'avons été que 4 à partir à la fin de la 1ère année). C'est très enrichissant, on y apprend de vraies méthodes de travail que l'on garde. C'est éprouvant mais très formateur, on s'endurcit et surtout on bosse!! Je ne regrette pas d'y être  passée et même si ça a été très dur je recommencerais. Si tu as le niveau pour y entrer, il faut que tu y ailles. Au pire si c'est vraiment terrible, tu peux arrêter en cours d'année mais ça t'apporteras beaucoup les années suivantes, surtout si tu envisages de passer des concours.

3

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Merci Mariem.
C'est un peu décourageant ce que tu as dit au début de ton message, mais en gros, je crois que je m'y plairai. smile
J'espère que je vais être acceptée. Croisons les doigts. wink

Amicalement,
Ghislaine The Dark Rose

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

c'est clair hypokhâgne c'est très enrichissant!
oui, c'est dure moralement et physiquement aussi mais ça vaut le coup!!
Le plus important pour réussir c'est que tu choisisses bien tes options au début d'hypokhâgne! Y a tu déja réfléchi? si tu as le niveau n'hésite pas même si tu va maudir ta décision durant l'année à la fin tu sera "aux anges" lorsque tu découvrira toutes les choses que tu n'aurais pas appris en allant à la fac! si tu as des questions précises sur hypokhâgne n'hésite pas je répondrai volontier!!! wink

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Bonjour, je me permets d'apporter mon grain de sel à la conversation. Si je puis me permettre, je te conseille ardemment de faire une prépa si tu te lances dans des études littéraires. J'ai moi-même fait 3 ans de prépa, et j'en garde des souvenirs formidables, ce sont des années d'épanouissement intellectuel, d'apprentissage de la rigueur, du travail et de ses satisfactions. De plus, c'est un grand atout pour la suite des études, notamment pour le passage du capes et de l'agrégation, car après 2 ou 3 ans de prépa on devient des pros de la préparation de concours! Dernier argument= le niveau de la fac est à pleurer comparé à celui de n'importe quelle prépa!!

6

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

J'avais un bon niveau mais j'étais dans un lycée au niveau relativement faible, et il est clair que la prépa donne de nouveaux horizons! et tu seras avec des élèves qui ont eux aussi très envie de travailler, qui sont cultivés et t'apporteront beaucoup de savoir (ce qui par ailleurs peut être relativement complexant... mais enrichissant). Les oraux dans toutes les matières sont très formateurs, et je parle au nom de la fille timide que je suis. Du stress, un peu de stress, mais beaucoup d'acquis... Pour tenir, il faut se dire que tu travailles pour toi, et pour tout ce que tu gagnes en prépa. Les premiers mois, j'étais ébahie devant les cours, tellement ils différaient de ceux que j'avais au lycée! (notamment en histoire et en géographie) Les professeurs sont en général très bons et très impliqués dans ta réussite, ils cherchent à te faire réussir quoiqu'il advienne, ils te donnent des conseils pour progresser, etc. Donc ne fais pas attention à tes notes dans un premier temps, si tu veux tenir le coup. Pense à tout ce que tu gagnes au jour le jour. Après la Toussaint, tout sera gagné!

7

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

bonjour! je suis nouvelle sur ce forum et je suis en khâgne. Je trouve que ce qui a été dit est très juste, mais on oublie l'essentiel: l'ENS. C'est très très dur à avoir. Donc à mon avis si on n'est ni très motivé ni très apte à l'avoir, mieux vaut ne pas aller s'enterrer en prépa. Il faut avoir ses chances et sa motivation dès l'entrée en hypokhâgne (je dis ça parce que ce n'est pas mon profil et que même si j'apprends des choses comme tout le monde le souligne, je prépare quelque chose que je n'aurais jamais, c'est démotivant et parfois même une perte de temps). bonne chance à tous ceux qui prépare l'ENS!

8

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Les réjouissances commencent lundi (pour Lyon et Ulm), bon courage tout le monde !

Ceci dit on ne perd rien à faire une hypokhâgne LSH même sans etre dans une optique ENS, parce que contrairement à Ulm (bouh, les lettres classiques... lol) Lyon change ses programmes tous les ans, donc les hypokhâgneux n'ont pas de programme, puisque de toutes façons quand ils arriveront en khagne le programme de l'année en cours aura changé. Donc ça laisse libre cours aux profs pour faire des cours généralistes de haut niveau sans se spécialiser sur une question au programme ; enrichissement maximum garanti...

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Eh bien voilà une excellente idée! L'hypokhâgne est une classe très enrichissante. Difficile soit, mais terriblement interressante. Tu apprends un tas de choses en peu de temps, tu te découvres de nouveaux centres d'intérêt chaque jour, c'est génial! Les débuts sont difficiles: un travail monstre qui entraîne manque de sommeil et fatigue. Les prof. tentent parfois de te décourrager mais après le premier concours blanc tout va mieux! En tout cas, même si c'est difficile, je recommencerais l'expérience si c'était à refaire!!
Pour quels lycées as-tu postulé? Je pourrais te donner d'autres informations si tu poses des questions plus précises.

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Qu'est-ce que l'hypokhâgne? Je n'habite pas en France, et je n'ai jamais vu le mot. J'ai compris que c'est un prepa de quelque sorte?