Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

De ce que je vois de ma classe de hk à H4 cette année, je dirais que le compétition tient plus à qui-dira-le-plus-ouvertement-qu'il-a-raté-son-devoir qu'à autre chose. On se fait une telle idée des "bêtes" que même les tout meilleurs ne se sentent pas au niveau.
Ça change sans doute selon les promos. Il n'y a eu que peu de départs, toutes classes confondues depuis septembre. Dans ma classe, une élève est partie la première semaine, manifestement ce n'est pas ce qu'elle souhait faire. Une autre part à la fin de la semaine, elle vit loin de chez elle et tient mal le coup. Il y a du y avoir un ou deux départs par classe depuis septembre.
Il n'y a pas de compétition dans la mesure où il n'y a pas d'enjeu ; la pression c'est chacun qui se la met, et franchement au rythme où vont les journées, si l'ambiance en classe était mauvaise, ça serait intenable. On vit plutôt dans la logique d'être soudés dans la même galère.

Après, évidement, s'il s'agit de craquer parce être là c'est aussi se rendre compte qu'il y en a de sacrément meilleurs que soi et que tout n'est pas gagné, c'est un autre problème. C'est plutôt ça que je pourrai considérer comme vecteur de malaise à h4, mais sûrement pas, en tout cas, un esprit de compétition inhérent au lieu... Que le décalage qu'il y a entre les élèves (et ça c'est sans doute une spécificité d'H4 et de quelques autres prépas, où tout le monde n'est pas excellent mais où il y a les meilleurs élèves de France) puisse en effet pousser à se mettre en compétition, auquel cas en effet la prépa deviendrait difficile à vivre, c'est vraiment autre chose, et pour le coup on peut travailler à ce que ça aille mieux.
Bosser pour soi et faire en sorte d'instaurer une bonne ambiance de travail et d'entente dans la classe nous a permis, en tout cas, de tenir bon jusqu'à présent big_smile

(Edit : Je sais pas si c'est du français, j'ai perdu mon cerveau au milieu des 6h de devoir de philo tout à l'heure... On moins ça en décomplexera certains, on peut être à H4 et ne pas savoir écrire !)

492

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

(juste un dernier mot sur la "compétition" qui, peut-être, mettra tout le monde d'accord)
D'après ce que j'observe et comprends, au delà de l'émulation (évidente, et d'autant plus forte que le niveau des autres est élevé), bien sûr que si, il y a compétition. Mais celle-ci ne se mènerait pas vraiment contre les autres (même si "les autres" sont la référence, comme dans toute activité qui s'organise autour d'un classement à un concours, ainsi que le dit bien TM) mais contre soi-même ou contre une partie de soi-même : lutter contre l'insuffisance de son niveau (à améliorer sans cesse), contre la partie de soi qui doute, qui voudrait être ailleurs et faire tout autre chose à certains moments, contre ses propres peurs (celle d'être déclassé, déconsidéré, celle de l'"échec" - mais qu'est-ce que l'échec en prépa ?), contre la fatigue (de l'esprit et du corps), contre le temps qui manque (et la sensation permanente d'un retard)...
Il me semble que l'expérience de cette "lutte" (ce conflit intérieur) se vit - et se solde - assez différemment d'un individu à l'autre, comme il a été dit dans le sujet sur les conséquences psychologiques de la prépa : jouissive pour certains qui se révèlent dans le dépassement de soi, la suractivité et l'effervescence intellectuelles, la mobilisation de ses propres potentiels (mais encore faut-il être convaincu d'en avoir), mais dévastatrice pour d'autres. Question d'histoire personnelle sans aucun doute.
(à noter qu'à Henri IV, les lycéens sont informés de cela, et le vivent un peu, dans une certaine mesure, dès le secondaire)

493

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

@Jeanne-Héloïse

Oui, je crois que l'essentiel est là.

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

J'ajouterai qu'il n'est pas exclu de passer d'un extrême à l'autre (quasi-désespoir / jubilation), parfois en bien peu de temps.

495

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

TM. a écrit :

J'ajouterai qu'il n'est pas exclu de passer d'un extrême à l'autre (quasi-désespoir / jubilation), parfois en bien peu de temps.

Oui. C'est tellement vrai que je me sens obligée d'approuver lol

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Bonjour,

Actuellement en Terminale L dans un petit lycée de province, je m'interroge beaucoup sur les critères d'admission en classe prépa littéraire (celles de Toulouse). 
En effet ma moyenne de Première oscille entre 14 au 1e trimestre et 12.3 au 3e trimestre à cause d'un petit 6 de moyenne en sciences...
Ayant des appréciations convenables, pas mal de prof insistent toutefois sur "un potentiel pas assez exploité" qui ne m'a valu les encouragements qu'au 1e trimestre.
De ce fait, mes moyennes annuelles de Première sont les suivantes : français 13,8 (12 et 13 au bac), histoire 12,7, anglais 13,3, espagnol 12,5, anglais spé 16,3.

J'entame ma Terminale avec 13 de moyenne + encouragements ainsi qu'un petit 8,75 en philo " mais en progrès constant", 15 en littérature, 12,75 en histoire, 15 en anglais 13,5 en espagnol et 12,9 en spécialité anglais et par ailleurs de bonnes appréciations.

Croyez-vous que j'ai mes chances ?

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Bonjour,

Tout dépend des prépas que tu tentes : je ne connais pas celle du lycée Rive-Gauche (qui ne possède pas de khâgne et est donc peu connue) , mais Saint-Sernin est assez sélective, et Fermat, n'ayant qu'une seule classe d'hypokhâgne, l'est encore un peu plus.

Tes notes mériteraient peut-être un petit coup de pouce au deuxième trimestre, mais elles montrent visiblement une progression constante, et les appréciations semblent être bonnes ; si tu continues ainsi au deuxième trimestre, et que tu parviens à remonter tes notes en philo, oui, tu as tes chances.  smile

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Merci beaucoup en tout cas !
De toute façon, je peux formuler jusqu'à 6 voeux par voie il me semble, donc demander 6 hypokhâgnes ?

499

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Oui, 6 hypokhâgnes...

500

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Bonjour, je me présente, je m'appelle Ariane et je suis en terminal S et je voudrais rejoindre hypokhagne l'année prochaine.

Je suis plutôt une bonne élève, ou disons de façon plus réaliste que j'ai de bons résultats, avec plus de 14,5 de moyenne en 1ereS et TS. Sauf que ma moyenne est essentiellement due a mes notes dans les matières scientifiques ( 17 en maths, 15 en physique). Pour les matières littéraire c'est moins bon (bien que toujours au dessus de la moyenne).

Mais depuis quelques temps les sciences ne m'interessent plus du tout, a tel point que je ne veux plus jamais revoir une réaction nucléaire de ma vie, bref.
Cette année j'ai découvert la philo et j'adore ça, mais mon prof me conseil une HK (meilleure formation, ect.). L'idée m'a d'abord fait rire. Moi ? hypokhagne ? travailler a fond c'est pas mon truc. Sauf que l'idée a fait son chemin et j'y voit de plus en plus d'avantages : améliorer mon anglais et mon orthographe, continuer le grec (essentiel pour la philo et puis après s'être battus 3 ans pour conserver la section grec dans mon lycée pour 2 élèves je me suis surprise a être fière d'en faire), reprendre le latin que j'ai dû arrêter en arrivant en 2nde (les deux langues anciennes n'étant pas compatibles), et puis lire aussi.

Mais mon dossier n'est pas très bon, puisque je n'ai jamais soigné mes résultats dans les matières littéraire, car pure scientifique que j'étais, je me concentrais sur les maths et la physique. Donc évidemment le dossier est pas terrible.

Les points négatifs : mes notes de français en 1ère (10 - 13) et mes notes aux EAF (11 écrit - 14 oral). Mais surtout quelques mauvaises appréciations (dont le français, de la part de profs qui pensant que j'ai des capacités mais que je ne bosse pas assez)
Les points positifs : je suis en section euro anglais, bien que mon niveau réel ne soit pas exellent j'ai de très bonnes appréciations et de bonnes notes sur mon bulletin (et puis j'avais une heure d'anglais renforcé et 1h de maths en anglais, 1h de physique en anglais et 1h d'histoire en anglais l'année dernière) - je fais du grec depuis la 3ème et je m'en sort pas mal - je pense reprendre le latin en débutant mais j'en ai déjà fait 3 ans au collège - et surtout l'hypokhagne que je vise se trouve dans mon lycée actuel et donc l'avis de mes profs compte beaucoup pour mon proviseur qui sélectionne les dossiers (et les avis sont tous très favorables)

Donc je ne me fais pas trop de soucis pour mon acceptation, néanmoins je doute de ma capacité a suivre en langues (bonne compréhension mais mauvaise expression). Mais je me dis qu'il ne peut y avoir que des bilingues dans ma petite prépa de province ?

Sinon je voulais savoir comment ça se passe pour arrêter la seconde langue. J'ai cru comprendre qu'il fallait 6h d'options ? Parce que mon but est d'entrer après ma khagne en L3 de philo donc ma LV2 (l'espagnol) n'est pas vraiment obligatoire et quitte a choisir je préfère faire du grec et du latin renforcé.

Merci de m'éclairer smile