Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Par contre, je m'insurge contre le "fameux esprit de compétition tellement caractéristique des prépas: la perspective du concours et l'importance du rang ne pourrit absolument pas l'ambiance comme on dit, une promo n'est jamais une meute assoiffée de sang comme on le présente volontiers. C'est tout le contraire, c'est en prépa que l'on fait des rencontres et des amis de longue date. Ceux qui instaurent une compétition malsaine sont marginaux, l'émulation intellectuelle suffit amplement. Stop à la stigmatisation des prépas...

Tout dépend, il me semble, du "prestige" de la prépa. Dans une prépa où l'intégration est extrêmement rare, il est assez logique et heureux que ne s'installe pas l'esprit de compétition qui existe entre membre d'une classe d'une prépa "prestigieuse" où l'on sait qu'une certaine partie va pouvoir réussir le concours. La vie dans les "petites" prépa est, j'imagine, plus saine que dans les boites à concours ou pire encore dans les grandes prépa de province qui ont comme objectif de rattraper le retard qu'elles ont sur les grandes prépa parisiennes.

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

L'émulation est certainement plus forte dans les grandes prépas, mais l'ambiance peut être tout à fait bonne, faut arrêter. Puis faire de l'esprit de compétition une caractéristique majeure de la prépa c'est abusif, ça m'attriste vraiment de lire des gens qui croient que pour réussir il faut absolument en faire preuve, le " fameux esprit de compétition tellement caractéristique des prépas" c'est n'importe quoi, c'est vraiment triste la conception que les gens s'en font. Vraiment triste.

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Il ne s'agit pas que d'une conception, malheureusement et il ne s'agit pas non plus d'un heureux constat. Simplement d'un fait qui ressort des nombreux témoignages et qui revient, j'en suis désolé pour vous, bien souvent que celui attestant d'une formidable ambiance. Encore une fois ; très heureux que votre prépa se passe bien, mais sachez que les choses ne se passent pas partout de la même manière. Il ne s'agit pas de croire qu'il faut cet esprit pour réussir ; juste de voir qu'il existe...

484

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Leihe a écrit :

Il ne s'agit pas que d'une conception, malheureusement et il ne s'agit pas non plus d'un heureux constat. Simplement d'un fait qui ressort des nombreux témoignages et qui revient, j'en suis désolé pour vous, bien plus souvent que celui attestant d'une formidable ambiance.

Je ne veux pas minimiser les problèmes psychologiques posés par la prépa, que j'ai d'ailleurs moi-même expérimentés jadis de première main, et que je vois aujourd'hui chez certains de mes élèves.
Néanmoins, gardez à l'esprit que les forums ne sont pas des instituts de sondages. Le fait que les témoignages soient spontanés entraîne statistiquement une sur-représentation massive des témoignages les plus polarisés, c'est-à-dire les plus négatifs: on se manifeste rarement pour dire que tout va bien.

Quant à l'esprit de compétition... J'étais à Henri IV et n'en ai vu que des traces.

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Merci Jean-Luc, j'ai cette année trois amies proches respectivement à Henri IV, LLG et Lakanal, et l'esprit de compétition, elles n'y sont pas confrontées. Pardon d'insister, mais il me semble important que les lycéens qui songent à venir en prépa en prennent conscience, ce n'est absolument pas la guerre smile

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

une sur-représentation massive des témoignages les plus polarisés, c'est-à-dire les plus négatifs: on se manifeste rarement pour dire que tout va bien.

Il me semble que ça a été le contraire ici même sur ce forum pendant un certain temps et que c'est aussi quelque chose qui ne se dit absolument pas ailleurs. C'est aussi une forme d'honnêteté que de reconnaître qu'il y a dans les grandes prépa la production d'un système totalement délirant dans son principe qui conduit - que vous vous refusiez à le voir ou non, que vous en ayez ou non connu directement les conséquences - à des aberrations et à un climat totalement pourris. Après, comme toute critique de système ; elle ne peut pas être totalement universalisé. Mais dire que les témoignages négatifs sur la prépa sont sur-représentée est faux ; c'est le contraire qui se passe la plupart du temps, et il n'y a qu'à voir comme la "représentation" de ces "écorchés de la prépa" agitent un peu les belles bases sur lesquelles veulent se reposer ceux qui s'y sente bien...
Après, encore une fois, qu'à Joffre à Montepellier il n'y est pas d'esprit de compétition; je le crois tout à fait. Qu'à Henri IV il n'y ait pas un esprit nauséeux flottant ; je n'y crois absolument pas.  lol

487

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

@Leihe


Il faut peut être distingué la pression et la compétition. Une amie d'HIV m'expliquait qu'ils étaient davantage dans l'optique  de "on est en compétion contre les autres lycées" à la place d'avoir la compétition contre les autres d'HIV. D'ailleurs HIV possède un site internet qui permet l'échange de fiches, de cours et l'entraide en générale. Cependant je pense que la pression est plus grande car il touche la réussite du concours. Mais la pression n'implique pas la compétition "nauséeuse flottante". Il faut je pense être d'avantage nuancé.

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Mais la pression n'implique pas la compétition "nauséeuse flottante". Il faut je pense être d'avantage nuancé.

[Hors sujet]

Quand je parles de "nausée flottante" je pense moins aux élèves qu'à ce qu'implique le système. Après, les choses sont toujours plus compliqué et j'ai conscience d'avoir une lecture très à charge d'un système que je ne supportes plus dans ses tenants et ses aboutissants. Je crois tout de même qu'une classe, et à fortiori une classe de prépa, tient dans ses bases par un principe d'adhésion / répulsion dont l'esprit de compétition sous-jacent n'est qu'un symptôme. Je crois aussi qu'il ne faut pas généraliser ; je n'ai jamais dit que tout les étudiants de prépa avait cet esprit (ouf) juste que ceux qui l'ont on tendance, il me semble, à pourrir encore plus un système déjà foireux.  big_smile

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Alors d'abord, être dans un lycée dit "de province" n'implique pas d'être naïf et de penser que tout est rose.
Encore une fois, il n'y a pas, à Henri IV, du moins cette année, un malaise ou une quelconque nausée, d'après les témoignages (de différents horizons d'ailleurs!) qui me sont parvenus.
Quant aux témoignages négatifs sur la prépa, il est logique qu'ils soient plus représentés que ceux qui sont positifs, ces derniers n'ayant pas, je crois, de raison particulière de se manifester.
Par contre le principe d'adhésion-répulsion, ça oui; il n'empêche qu'il ne me semble pas être le corollaire du fameux esprit de compétition tellement caractéristique des prépas (je rappelle quand même pourquoi on en est arrivés là, et objectivement, quels que soient nos points de vue respectifs, je pense que l'on peut s'accorder à dire que c'est quand même triste de lire ça).

Hypokhâgne : questions avant de s'inscrire

Alors d'abord, être dans un lycée dit "de province" n'implique pas d'être naïf et de penser que tout est rose.

Je n'ai pas trop envie de rentrer dans ce jeu là si vous le voulez bien. Je n'ai jamais dit ça et si vous avez pu le comprendre dans mes mots, je m'excuse platement ( big_smile ) et m’auto-flagellerais tout à l'heure.

Pour ce qui est du reste ; je ne crois pas qu'il soit nécessaire de continuer cette discussion - surtout dans ce topic - ; si ce que je pense vous intéresse, vous pouvez aller voir ce que j'ai écris dans le sujet sur les conséquences psychologiques ou m'envoyer un MP - même pour parler d'autre chose vu que vous aimez mes points de vue ! big_smile

Juste, une dernière chose ; je n'ai jamais dit que la compétition était "tellement caractéristique" de la prépa. J'ai peur que ce qui soit caractéristique de ce système soit plus pernicieux et plus profond qu'un simple esprit de compétition - qui peut cependant faire des ravages. Mais je ne va pas me lancer ici dans une énième répétition ; je garde pour ma retraite désœuvré mon projet d'ethnographie prépateuse.

Bonne soirée !

PS : C'est assez effrayant SPQR comme pseudo, non ?  tongue