1

En-soi ; pour-soi

Bonjour!

Voila, j'étais en train de lire wikipedia (eh oui, personne n'est parfait...) lorsque je suis tombé sur l'en-soi et le pour-soi. J'ai donc cherché ce que c'était, et je me suis alors posé une question:

Peut-on identifier l'en-soi à l’existence et le pour-soi à l'essence?
(dans le sens de: l'existence précède l'essence)

Merci de vos (futures je l'espère) réponses smile

2

En-soi ; pour-soi

Je crois que cela n'a rien à voir puisque l'en soi est un concept défini par Kant qui est un philosophe idéaliste alors que l’existentialisme est un courant philosophique qui s'oppose [du moins, du rompt] à l'idéalisme Kantien. Après, il y a aussi l’appellation sociologique de Marx "classe en soi" et "classe pour soi" l'un semblant ne pouvoir existé qu'avec l'existence de l'autre : il n'y a pas de classe pour soi si il n'y a pas au préalable de classe en soi. Cependant, je doute aussi que l'on puisse rapprocher ce rapport avec la "définition" de l'existentialisme.

3

En-soi ; pour-soi

Ok, merci smile

En-soi ; pour-soi

Je ne sais pas si cette question est encore d'actualité mais je me permets d'y répondre.
Non, l'en-soi ne peut pas se réduire à l'existence et le pour-soi à l'essence. C'est plus compliqué que cela.

L'en-soi, le pour-soi et l'en-soi-et-le-pour-soi sont des notions développées par Hegel à travers ses écrits philosophiques. Je vais te donner un exemple pour que tu comprennes.
Admettons que l'en-soi soit l'essence (en réalité c'est l'essence, mais c'est aussi plus que cela). Si je dis par exemple que l'essence de l'homme c'est la liberté, cela signifie que l'homme se caractérise par la liberté, que c'est la seule caractéristique INVARIANTE qui caractérise l'homme. En bref, tous les hommes sont libres ; c'est ce qui caractérise la nature humaine.

Mais pour l'en-soi et le pour-soi, c'est différent. L'en-soi, c'est en quelque sorte l'essence d'une chose, mais une essence qui n'est pas encore révélée. Par exemple, la graine est une plante en-soi, parce que la graine contient en elle, dans son génome, ce qu'elle deviendra plus tard, c'est-à-dire une plante. Toutefois, la plante n'est pas l'essence de la graine. Je ne t'apprends rien en te disant qu'une graine et une fleur, c'est différent. La graine est fleur en-soi, en d'autres termes, c'est une fleur QUI N'EST PAS ENCORE REVELEE ET QUI NE S'EST PAS ENCORE DEVELOPPEE.
Ainsi, le pour-soi, c'est le moment de la réalisation de l'en-soi, c'est l'instant où la graine devient fleur.
Enfin, l'en-soi-et-le-pour-soi, c'est le moment où la chose prend conscience de ce qu'elle est.

Pour l'exemple de Marx, une classe sociale en-soi c'est une classe sociale qui partage certaines caractéristiques objectives, et une classe sociale pour-soi, c'est une classe sociale qui a conscience de partager certaines caractéristiques objectives (le sens est un peu dévoyé de celui donné par Hegel cependant).

J'espère avoir été assez clair.