1

Jeu de l'auteur mystérieux en langue anglaise

En bon et sage élève de première L heureux de voir son cahier de Littérature Etrangère s'étoffer au gré des semaines tongue , j'invite mes collègues, et bien entendu tout autre participant éventuel, de commencer un autre jeu de l'auteur mystérieux, mais cette fois-ci, en langue anglaise (je sens que je risque d'être bientôt dépassé par ma propre idée, moi). Ainsi, pour tous ceux qui en aiment les littératures sans en maîtriser la langue au plus haut niveau pour autant (niveau lycée, hein ! smile ) le but, l'intérêt est ; soit de reconnaître une version originale dont on a lu la traduction, soit le style de l'auteur dont on a déjà lu d'autres textes dans sa langue.
Voilà ce que je propose à ceux qui veulent bien venir jouer avec moi, sans éclat ni artifice. Les règles sont donc les mêmes que celles du fil de Jacquesvaissier ; des auteurs connus seulement, celui qui trouve propose à son tour un texte, etc..

Première proposition, que je n'espère pas trop facile :

Ah broken is the golden bowl! the spirit flown forever!
Let the bell toll! — a saintly soul floats on the Stygian river;
And, Guy De Vere, hast thou no tear? — weep now or never more!
See! on yon drear and rigid bier low lies thy love, Lenore!
Come! let the burial rite be read — the funeral song be sung! —
An anthem for the queenliest dead that ever died so young —
A dirge for her the doubly dead in that she died so young.

Jeu de l'auteur mystérieux en langue anglaise

Shakespeare ?  tongue

Jeu de l'auteur mystérieux en langue anglaise

C'est une très bonne idée de lancer ce sujet.
Les mots lugubres évoquent un écrivain américain.  Il y a même une expression dans l'extrait donné qui fait penser à un poème célèbre de cet Américain.

4

Jeu de l'auteur mystérieux en langue anglaise

Il n'est pas américain. Non, ce n'est pas un des nombreux poèmes de Shakespeare, même si Shakespeare n'est pas totalement étranger à tout ça... Les mots lugubres évoquent un autre style plus connu, il me semble.

Jeu de l'auteur mystérieux en langue anglaise

Même s'il ne s'agit pas du poème The Raven,  l'expression never more plus une jeune morte plus tout le décor lugubre font penser à Edgar Allan Poe.

6

Jeu de l'auteur mystérieux en langue anglaise

Oui, exact! C'est la première strophe d'un poème qui s'appelle Leonore, qui est je pense, une récriture personnelle d'un autre un peu plus connu il me semble : The Paean.

À vous, donc.  smile

Jeu de l'auteur mystérieux en langue anglaise

Pour les curieux, le poème de l'Américain Poe a été traduit par Mallarmé.

Voici une autre proposition.   


"Lord Y : My dear X,  I must candidly say that I think Z's future considerably more important than your past.

Mrs X :  Z cannot separate his future from my past.

Lord Y : That is exactly what he should do. That is exactly what you should help him to do. What a typical woman you are! You talk sentimentally, and you are thoroughly selfish the whole time. But don't let us have a scene. R, I want you to look at this matter from the common-sense point of view, from the point of view of what is best for our son, leaving you and me out of the question. What is our son at present? An underpaid clerk in a small Provincial Bank in a third-rate English town. If you imagine he is quite happy in such a position, you are mistaken. He is thoroughly discontented.

Mrs X : He was not discontented till he met you.  You have made him so.

Lord Y : Of course I made him so.  Discontent..."

8

Jeu de l'auteur mystérieux en langue anglaise

J'étais persuadé qu'il était anglais, si bien que je n'ai pas vérifié   shame on me...

in a small Provincial Bank in a third-rate English town

Cela mène à penser que les personnages ne sont pas anglais, ni peut-être du Royaume-Uni. En est-il de même de l'auteur?

Jeu de l'auteur mystérieux en langue anglaise

Les personnages sont anglais, ils évoluent dans la société anglaise. Pour l'auteur c'est un peu comme pour Poe, on le croit anglais

10

Jeu de l'auteur mystérieux en langue anglaise

Il est plus connu pour son théâtre ou ses fictions?