1

Guy Tirolien, Ghetto

Bonjour,

Alors voilà, je suis élève de 1ere S et Nous avons étudié une poésie de Guy tirolien , auteur Guadeloupéen , lors de notre dernier cours et je pense que nous sommes passés en vol éclair dessus, ce qui fait que je ne le comprends pas vraiment :


Ghetto

Pourquoi m'enfermerai-je
dans cette image de moi
qu'ils voudraient pétrifier ?
pitié je dis pitié !
j'étouffe dans le ghetto de l'exotisme

non je ne suis pas cette idole
d'ébène
humant l'encens profane
qu'on brûle
dans les musées de l'exotisme

je ne suis pas ce cannibale
de foire
roulant des prunelles d'ivoire
pour le frisson des gosses

si je pousse le cri
qui me brûle la gorge
c'est que mon ventre bout
de la faim de mes frères

et si parfois je hurle ma souffrance
c'est que j'ai l'orteil pris
sous la botte des autres

le rossignol chante sur plusieurs notes
finies mes complaintes monocordes !

je ne suis pas l'acteur
tout barbouillé de suie
qui sanglote sa peine
bras levés vers le ciel
sous l'œil des caméras

je ne suis pas non plus
statue figée du révolté
ou de la damnation
je suis bête vivante
bête de proie
toujours prête à bondir

à bondir sur la vie
qui se moque des morts
à bondir sur la joie
qui n'a pas de passeport
à bondir sur l'amour
qui passe devant ma porte

je dirai Beethoven
sourd
au milieu des tumultes
car c'est pour moi
pour moi qui peux mieux le comprendre
qu'il déchaîne ses orages

je chanterai Rimbaud
qui voulut se faire nègre pour mieux parler aux hommes
le langage des genèses

et je louerai Matisse
et Braque et Picasso
d'avoir su retrouver sous la rigidité
des formes élémentales
le vieux secret des rythmes
qui font chanter la vie

oui j'exalterai l'homme
tous les hommes
j'airai à eux
le cœur plein de chansons
les mains lourdes
d'amitié
car ils sont faits à mon image

Selon ma prof , le plan serait :

I-L'ARGUMENTATION
  1) structure du poème
  2) Omniprésence du "je"

II- La teneur comme manifeste
   1) le refus de l'enfermement
   2) la profession de foi

mais je dois avouer que c'est vachement répétitif ... et que j'ai rien de vraiment rédigé comme mes autres poèmes où c'est plus net, là ce sont quelques idées en vrac ,et je m'y retrouve pas, j'ai pour but de finir mon commentaire pour l'oral avant dimanche , alors un peu d'aide serait la bienvenue.
Je vous remercie par avance.
Bonne soirée.

Guy Tirolien, Ghetto

Fais-toi un plan qui te convienne mieux après une étude précise du poème. Ce n'est pas un poème connu, donc il y a de fortes chances pour que le jury, tout comme moi, découvre ce poème et n'ait pas d'apriori. Tu peux donc lui présenter une lecture personnelle du poème, tant que tu ne fais pas de contresens bien sûr, mais pour cela tu as des pistes malgré tout.
Tu peux étudier tous les termes de refus, les négations : il rejette les "clichés" dans lesquels il se sent enfermé en tant que guadeloupéen : "exotisme" "statue d'ébène" "encens" "cannibale" etc. Pas forcément des points de vue racistes en tout cas, au contraire parfois, mais trop limités et traditionnels.

A cela il oppose ce qu'il est vraiment : un être vivant sensible, prêt à "bondir" sur la vie et ce qu'elle apporte, qui a envie de crier parfois à cause du sort de "ses frères" (la faim, le poids des autres peuples qui les "piétinent").

Finalement il rend hommage à des artistes capables de dépasser les clichés pour percevoir "l'humain" tout simplement, et il souhaite suivre leur voie

3

Guy Tirolien, Ghetto

[bonjour smile et merci beaucoup pour votre aide.

devoir effacé

je voudrais parler  du rossignol qui chante sur plusieurs notes , il y a aussi la présence d'un néologisme avec elemental (élémentaire/mental) mais je vois pas comment l'introduire , aussi dire que c'est un poète universel  et que sa dernière strophe s'apparente a un discours humaniste donc voilà , je sais pas trop comment faire, pourriez m'aider  svp.   

Bonne journée. milodie

4

Guy Tirolien, Ghetto

Il faut effectivement que tu parles du rossignol. Le rossignol incarne depuis l'antiquité l'image de la poésie tout simplement parce qu'il a un chant mélodieux. Ca te permet de parler de l'aspect poétique du texte (dont tu ne parles pas du tout et à mon avis ça manque beaucoup).
Je ne connais pas Guy Tirolien mais c'est très proche des textes de Senghor et Césaire par l'écriture poétique (ces vers un peu spéciaux qui sont utilisés, néologisme, certaines images mêmes, etc.) et par le concept de négritude. (Mon petit tour sur wikipédia confirme mon impression).

5

Guy Tirolien, Ghetto

merci pour votre réponse Pommeraie(:

Donc il faut que je parle de la forme poétique  du poème ?
Je ne vois pas vraiment quoi dire , à part que c'est un poème en prose, il n'y a pas de rime (excepté deux rimes riches :"Je ne suis pas cannibale de foire/roulant des prunelles d'ivoire et a  bondir sur la vie qui se moque des morts/ a bondir sur la joie /qui n'a pas de passeport ( je ne suis pas sûre pour elle) , il n'y pas de règle strophique  (quintil,quintil,quatrain,quatrain,tercet, septain..etc),métrique. C'est un poème libéré des contraintes habituelles,( presence même d'un néologisme),  de plus on observe la présence D'une seule majuscule et le poème commence par une question.

C'est très peu pour faire une partie ...  de quoi devrais-je parler plus exactement?

Pour le rossignol , j'ai trouvé que  le chant de l'oiseau est une métaphore de la poésie et que d’après le mythe grec le rossignol — Philomèle — symbolisait le lyrisme de la souffrance amoureuse. (?)
Est ce qu'ici " Le rossignol chante sur plusieurs notes/finies les complaintes monocordes!"  signifie que La poèsie de Guy tirolien exprime ce que nombreuses personnes pensent, qu'il parle au nom des "noirs"  ?

6

Guy Tirolien, Ghetto

Ce que tu dis sur la forme poétique est juste: c'est inhabituel et destabilisant. Je sais que ça paraît surprenant de parler de la forme poétique pour un poème qui se détache des codes traditionnels de la poésie mais justement! Tu dois absolument montrer que tu l'as vu (ce qui montre que tu connais les codes de la poésie traditionnelle et que tu as vu qu'ici ils ont évolué), expliquer pourquoi l'auteur a choisi cette forme moins classique de poésie, et aussi en quoi on a quand même toujours à faire à un poème.
Je ne parlerai pas de poème en prose car il y a un retour à la ligne. Je parlerai de verset qui, en poésie, est une écriture à forme tendant vers la prose, mais dont le sens est éminemment poétique. Ce type de vers utilisé aussi par Senghor par exemple. Pour le rossignol tu as bien compris, c'est l'incarnation de l'image poétique, une des preuves qu'on est dans un poème (rappelle toi qu'à l'origine, les poèmes étaient chantés. Les poètes sont donc des chantres)
Attention, tu ne dois absolument pas faire une partie consacrée uniquement à la forme (c'est à dire à la technique utilisée). Tu dois toujours rattacher la forme au sens que l'auteur a voulu donner. C'est absolument important pour tous tes devoirs.

La négritude c'est la revendication de l'identité noire et de sa culture propre, en opposition au colonialisme. Les auteurs défendant le concept de négritude, oppose souvent un monde blanc statique, froid, moderne à la vie débordante, l'animalité, la musique et la danse que l'on retrouve très ancrée dans la culture noire.

Je pense qu'avec cet éclairage, tu devrais être capable de comprendre bien mieux ton texte, de comprendre les figures de style, de comprendre les images évoquées et la forme poétique choisie, et l'argumentation. Refait tout ton plan en pensant bien à ne pas séparer fond et forme.

7

Guy Tirolien, Ghetto

c'est justement ce qui me pose  un réel problème pour ce texte : LE PLAN.   Il y a beaucoup de choses à dire sur ce poème mais j'arrive pas du tout à synthétiser toutes les idées pour en dégager les réelles parties... je suis confuse dans mes idées  (et d'ailleurs avec cette phrase aussi parce que là, elle est limite incomprehensible   , mais bon après 6 essais,je l'ai laissé! hmm  roll )  ...  Et je suis consciente que ça n'aurait pas grand intérêt de faire une partie pour LA FORME de la poèsie,  j'ai vu avec "La ronde sous la cloche" de Aloysius Bertrand comment faire un peu, j'ai déjà travaillé sur fond/ forme poétique avec lui mais bon , il est vrai que c'est vraiment différent ...       

Serieusement ,je prie pour ne pas avoir ce poème!  neutral

8

Guy Tirolien, Ghetto

Tu peux faire une partie sur l'identité noire (avec tout ce que je t'ai dit sur les images (type "idole d'ébene'" etc.), l'animalité, l'importance de la musique dans la culture noire que l'on retrouve dans le poème (et tu glisses le passage sur la poésie et sa musicalité, le poète chantre etc.)

Ensuite, tu peux faire une partie sur  l'identité noire face au colonialisme avec l'argumentation, l'opposition de 2 cultures, l'une mouvante, l'autre statique, l'une moderne, l'autre tournée vers la nature, l'évocation de la souffrance des noirs etc.

Enfin, tu pourrais faire une partie sur le dépassement d'un clivage blancs/noirs à travers l'art et notamment la poésie.

9

Guy Tirolien, Ghetto

oh c'est très gentil à vous!   roll  merci!

Je suis désolée de vous embêter encore, mais je ne comprends pas ce que vous voulez dire par "opposition de deux cultures, l'une mouvante, l'autre statique".

10

Guy Tirolien, Ghetto

Je partais de l'expression "qu'ils voudraient pétrifier". A n'en pas douter, "ils", ce sont les colonisateurs, les blancs, qui  "pétrifient" les noirs en leur collant une étiquette. L'auteur, lui est "bête vivante", "prête à bondir" su la"vie" se moquant de la "mort" etc. D'où mon propos.

A toi de voir si ce plan te convient et si tu en comprends bien tous les aspects. Il n'y a jamais un plan unique et parfait, à toi de voir s'il te va. Mais ici, j'ai essayé de mettre les interprétations du texte, les connaissances que nous avons partagées et l'analyse stylistique.