1

Préface, postface et commentaires

Bonjour,

Voilà, j'aimerais savoir si, quand vous lisez un roman vous lisez tout ce qui est préface, postface, commentaires, etc. et ce que ça apporte à la lecture...

2

Préface, postface et commentaires

Coucou !
Pour ma part, avant je ne les lisait pas, mais je me suis rendue compte que lire la préface et l'introduction d'un roman (pièce de théâtre recueil poétique ou de nouvelle aussi), sur tout si il s'inscrit dans les axes d'étude d'un cour, donne énormément de clefs pour le lire. Dans l'introduction et la préface, on donne souvent des axes de lecture, les principaux thèmes abordés dans le texte, ainsi que des information historique sur le roman, par exemple comment l'a reçut le publique de l'époque, est-ce qu'il a subit la censure ou fait l'objet de querelle. Tout ça on peut facilement le trouver dans les introduction préface ...etc.

Ce sont des éléments très utiles dans l'étude d'un texte, surtout si il fait l'objet d'un cour. Après c'est aussi très intéressant de la lire pour des romans (ou texte) que tu lit pour ton plaisir. Je me souviens que lorsque j'avais lu Salem de Stephen King, j'avais eu beaucoup d'explication très intéressante sur le contexte de l'écriture, et sur la ville dont il parlait, ainsi que sur l'oeuvre de cette auteur.

Bref de mon point de vue, ces différents textes annexe au romans sont important si on veux le comprendre à fond.
Voila

Préface, postface et commentaires

Chaque fois que j'essaie de lire des préfaces excédant les huit pages avant le roman lui-même, je m'endors dessus... J'en suis donc arrivée à revenir dessus après lecture. Il est difficile de s'intéresser à une préface sans comprendre la moitié de ce que raconte son auteur, puisqu'après tout, on n'a pas encore lu le livre... Mais à chacun ses méthodes.  smile

4

Préface, postface et commentaires

En général je ne les lis pas. Quand je plonge dans un roman, j'aime être directement dans le vif du sujet. Mais je me rends compte que cela peut quand même être utile pour avoir des axes de lecture alors j'essaie de me forcer un peu. Mais, moi aussi, je préfère cette lecture après celle du roman lui-même afin d'avoir une première opinion personnelle. J'ai peur que, en lisant d'abord la préface, je reste sur les idées de l'auteur de celle-ci, plutôt que de faire ma propre lecture.

5

Préface, postface et commentaires

Je lis les préfaces après le roman, car j'ai horreur de parler d'un livre que je n'ai pas lu.

6

Préface, postface et commentaires

J'ai lu la préface entière de l'Assommoir de Zola avant d'entamer le roman, et je peux vous dire que j'ai regretté. En revanche, j'ai lu la préface du recueil Fête Galante de Verlaine et j'ai adoré. Maintenant je ne les lis plus, ou alors seulement pour les livre étudiés en cours.

7 (Édité par Litt-22 10/07/2011 à 17:32)

Préface, postface et commentaires

Pour mon cas je lis la préface après avoir lu le livre sinon il n'y a plus de suspense  wink

Préface, postface et commentaires

Je me suis d'ailleurs toujours demandé pourquoi on mettait des préfaces ? Je ne les lis qu'après avoir lu intégralement le roman, sinon je me vois dans l'incompréhension de la comprendre ou alors celle-ci dévoile des axes de lectures et des moments clefs de l'histoire insipides et qui cassent parfaitement mon envie de découvrir le livre.

9 (Édité par Blumroch 20/07/2011 à 10:08)

Préface, postface et commentaires

Ce qui est merveilleux avec les préfaces, si vous êtes un peu feignants, c'est qu'elles se substituent merveilleusement à un cours et vous épargnent l'effort de pousser plus avant vos recherches , cela, jusqu'en dernière année de licence au moins (après on vous en demandera un peu plus). Économique et malhonnête : une méthode comme on les aime.

Pour le reste, il y a deux écoles : ceux qui ne veulent pas être influencé dans leur lecture par une préface, et ceux qui aiment rentrer dans un texte en ayant déjà quelques clés en main. Certaines préfaces se prêtent plus ou moins bien à ces deux partis. En ce qui me concerne, c'est une question d'orgueil : je n'aime pas beaucoup qu'on vienne m'expliquer ce que je suis en train de lire, je préfère m'être "armé" à la lecture du texte avant d'attaquer l'appareil critique. Il reste un cas particulier : si vous travaillez, mettons, sur un texte libertin du XVIIIe siècle et que vous n'avez aucune idée de ce que peut bien être le libertinage à cette époque, il peut être judicieux de grappiller quelques informations de base avant de vous lancer dans votre lecture.

Préface, postface et commentaires

Tu prends un Folio 2€ qui inclue les quatre premiers dialogues de La philosophie dans le boudoir, tu les lis et tu as tout compris du libertinage.