1

Marivaux, Les Acteurs de bonne foi, scène 2

Bonjour !

Je dois trouver ce qui est comique dans la scène 2 des Acteurs de Bonne Foi de Marivaux. Mais je ne vois pas ce comique, je ne sais pas quel plan faire ....

LISETTE, COLETTE, BLAISE, MERLIN

MERLIN

Allons, mes enfants, je vous attendais ; montrez-moi un petit échantillon de votre savoir-faire, et tâchons de gagner notre argent le mieux que nous pourrons ; répétons.

LISETTE

Ce que j'aime de ta comédie, c'est que nous nous la donnerons à nous-même ; car je pense que nous allons tenir de jolis propos.

MERLIN

De très-jolis propos ; car, dans le plan de ma pièce, vous ne sortez point de votre caractère, vous autres : toi, tu joues une maligne soubrette à qui l'on en fait point accroire, et te voilà ; Blaise a l'air d'un nigaud pris sans vert, et il en fait le rôle ; une petite coquette de village et Colette, c'est la même chose ; un joli homme et moi, c'est tout un. Un joli homme est inconstant, une coquette n'est pas fidèle : Colette trahit Blaise, je néglige ta flamme. Blaise est un sot qui en pleure, tu es une diablesse qui t'en mets en fureur ; et voilà ma pièce. Oh ! Je défie qu'on arrange mieux les choses.

BLAISE

Oui ; mais si ce que j'allons jouer allait être vrai ! Prenez garde, au moins; il ne faut pas du tout de bon : car j'aime Colette, dame !

MERLIN

À merveille! Blaise, je te demande ce ton nigaud-là dans la pièce.

LISETTE

Écoutez, Monsieur le joli homme, il a raison ; que ceci ne passe point la raillerie ; car je ne suis pas endurante, je vous en avertis.

MERLIN

Fort bien, Lisette ! Il y a un aigre-doux dans ce ton-là qu'il faut conserver.

COLETTE

Allez, allez, Mademoiselle Lisette ; il n'y a rien à appriander pour vous ; car vous êtes plus jolie que moi ; Monsieur Merlin le sait bien.

MERLIN

Courage, friponne ; vous y êtes, c'est dans ce goût-là qu'il faut jouer votre rôle. Allons, commençons à répéter.

LISETTE

C'est à nous deux à commencer, je crois.

MERLIN

Oui, nous sommes la première scène ; asseyez-vous là, vous autres ; et nous, débutons. tu es au fait, Lisette. (Colette et Blaise s'asseyent comme spectateurs d'une scène dont ils ne sont pas.) Tu arrives sur le théâtre, et tu me trouves rêveur et distrait. Recule-toi un peu, pour me laisser prendre ma contenance.

Comment dois-je procéder ?