La solitude, la souffrance, la douleur, le mal de vivre en poésie

Bonjour, bonsoir,
Je recherche tant bien que mal quelques poètes qui auraient, par leur plume, exprimé leur mal de vivre.
J'ai bien évidemment penser aux poètes maudits. L' héautontimoroumenos de C. Baudelaire illustre merveilleusement ce que je cherche. Aussi, Fernando Pessoa est l'exemple même d'une souffrance intérieure poussée jusqu'à une extrême folie, une démence virant à la skyzophrénie. L'écrivain-poète portugais (début XX°), peu connu en France mais considéré comme "le meilleure artiste littéraire depuis le Moyen-Age" dans son pays natal, a écrit sous plus de 100 "hétéronymes" différents. Je vous invite à lire son Livre de l'Intranquilité qui dresse des tableaux puissants illustrant à merveilles les souffrances d'un homme oublié et seul, qui se perd et qui finit par s'adresser à lui-même.
Avez-vous à m'offrir d'autres idées de recherches sur ces thèmes ?  smile
Merci par avance !

2

La solitude, la souffrance, la douleur, le mal de vivre en poésie

Bonjour,

Tu as Jules Lafforgue, Maurice Rollinat.

La solitude, la souffrance, la douleur, le mal de vivre en poésie

Bonsoir Jean-Luc

Je te remercie, je n'y avais pas pensé. Leurs textes sont très intéressants, "suis-je'' de Lafforgue complète à merveilles le sujet de mes recherches, merci.

4

La solitude, la souffrance, la douleur, le mal de vivre en poésie

Votre recherche concerne un thème quasiment infini. Cherchez-vous de préférence des documents consacrés au mal-être du poète en général, ou bien des œuvres poétiques dont le thème est précisément le mal-être, ou encore les deux à la fois ?

De Baudelaire, les Tableaux parisiens me paraissent mieux convenir que son Héautontimoroumenos (cf. Le Cygne, par exemple). Avez-vous essayé El desdichado de Nerval ou, de Musset, La Confession d'un enfant du siècle, par exemple ? Certains poètes anglais vous conviendraient peut-être (Wordsworth, Keats, etc.). L'œuvre de Leopardi, également. Emily Dickinson, poétesse américaine sublime, enfin, à qui on ne pense que trop rarement (mais très ellipitique).

La solitude, la souffrance, la douleur, le mal de vivre en poésie

Entre souffrance, douleur et mal de vivre en poésie : Une Saison en Enfer est le renoncement d'un poète à l'art. Référence un peu facile je le reconnais

6

La solitude, la souffrance, la douleur, le mal de vivre en poésie

Le poète Edmond Jabès écrivit un texte sur le lien entre la solitude et l’acte d’écrire. C’est possible que cela ne conviendra précisément avec votre recherche, puisque pour Jabès le poète cherche la solitude comme espace d’écriture (c’est ca la titre de son texte d’ailleurs)- c’est donc un être solitaire en quelque sorte.  On pourrait même dire que toute écriture est solitaire, et que le lien entre les deux est trop étroit pour qu’on puisse dire ‘untel était poussé à écrire par la solitude.’

Peut-être il ne faut pas choisir que les poètes qui montrent des fortes émotions; l’indifférence et l’apathie sont des réactions plus communes qui durent plus longtemps que le désespoir et qui enfin causent plus de souffrance.