1

Hyperbole "je meurs de faim"

Ce que j'ai lu sur votre site m'a bouleversée. La phrase « Je meurs de faim » n'est pas un bon exemple d'hyperbole.
On peut lire cette malheureuse phrase sur des lèvres affamées.

L’hyperbole

2

Hyperbole "je meurs de faim"

Bonjour Raymonde,

Il faut comprendre « mourir de faim » dans ce sens :

B.
♦ […]  ► P. hyperb. Mourir de faim ou pop. crever de faim. Avoir une très grande faim. Je vous avouerai franchement que moi je meurs de faim. J'ai très mal déjeuné ce matin (Proust, Guermantes 2, 1921, p. 597).

(TLFi)

Cette expression hyperbolique n’est pas nouvelle puiqu’elle figurait déjà dans la 8e édition du Dictionnaire de l’Académie :

MOURIR se dit souvent par exagération. Mourir de chaleur, de froid, de faim, de soif.

Ou encore dans le Littré, article « mourir », § 9 :

Mourir se dit, par exagération, de quelque sensation, de quelque passion ou sentiment qui s'empare de nous. Mourir de chaud, de froid. Mourir de faim, de soif.