Omission de l’article - Il y a + nom

Bonjour,
de temps en temps je trouve des emplois de noms sans article apres il y a, par exemple:
il y a conference
il y a guerre
il y a joie
il y a vo
l, etc
Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer la difference entre l'emploi et l'absence de l'article dans les phrases de ce type? Peut-on dire aussi
il fait joie?
Pourquoi faut-il dire il y a du soleil mais il fait soleil?
Et encore une question: je n'ai trouve nulle part l'information exacte sur les origines de la locution il y a.
Merci d'avance! smile

Omission de l’article - Il y a + nom

Bonsoir.

De toute manière, l'absence d'article après le présentatif  "Il y a" ne se fait qu'avec certains noms, certains types d'expressions, et on ne peut pas "inventer" de telles expressions selon son désir...

Il y a conférence peut se rencontrer, Il y a vol également.
Pour Il y a guerre, c'est plus douteux.
Et  Il y a joie n'existe pas.

Essayons une petite classification, sans vouloir citer tous les cas.

  • Quand on veut dire qu'une activité programmée collective (loisir, enseignement, etc.) a bien lieu comme prévu :

Il y a cours, il y a école, il y a congé, il y a conférence, il y a match, il y a fête au village...

  • Quand on fait un constat d'ordre légal, ludique, ou sportif, par rapport aux règles ou aux lois :

Il y a vol manifeste, il y a excès de vitesse, il y a outrage à agent, il y a faute, il y a but, il y a hors-jeu...

  • Avec certains termes abstraits de sens général :

Il y a urgence. (C'est pressé)
Il y a possibilité de... (On peut...)
Il y a intérêt à... (C'est très profitable de...)
Il y a foule. (Les gens sont nombreux)

Dans certains proverbes et expressions figées :
Il y a péril en la demeure. (Il est dangereux d'attendre encore)
Il y a anguille sous roche. (Je soupçonne qu'on nous cache quelque chose)

  • Autre emploi très particulier, avec nom redoublé absence d'article obligatoire dans tous les cas :
    l'expression Il y a... et..... :

Il y a vin et vin. (Il existe différentes qualités de vin, il ne faut pas confondre tous les vins)

Quand la présence de l'article est également possible, cette présence donne un sens différent, souvent plus concret et moins général.

Il y a école. = L'enseignement est donné
Il y a une école = Il existe un bâtiment scolaire.

La tournure impersonnelle Il fait ne peut pas elle non plus être suivie de n'importe quel nom sans article.
C'est par l'usage qu'on les apprend.

On peut dire Il fait jour, il fait nuit, il fait soleil...
Mais pas Il fait joie.

Quant à l'origine de Il y a...
Cette tournure est très ancienne.
La première forme fut Il a, avec un "Il " neutre ( = Ça a... = Cela "possède", cela comporte ) désignant d'une manière très vague la situation présente.
On a rajouté l'adverbe de lieu Y ( = ici)
Il y a une faute = La situation présente "possède" ici une faute...