1

Analyse logique d'une phrase

bonjour voilà je suis bloqué dans l'analyse de la phrase suivante   

il échange des informations avec un homme issu de la même école que son frère ,et où, il avait lui même fait ses premiers pas.

je n'arrive pas à découper correctement ma phrase !!!
n'y a en faire une analyse logique et grammaticale !

merci de vos réponses je suis en panique...  sad

Analyse logique d'une phrase

Qu'est-ce que tu proposes ?

Analyse logique d'une phrase

pea-nuts a écrit :

il échange des informations avec un homme issu de la même école que son frère ,et où, il avait lui même fait ses premiers pas.

Les difficultés que tu rencontres sont peut-être dues aux différentes articulations de cette phrase complexe ; la juxtaposition (fautive en partie, il me semble) s'ajoute à la coordination et à la subordination. Il y a en effet deux propositions, une principale [il échange...son frère] et une subordonnée relative adjective dont l'antécédent est "la même école" et qui est introduite par un adverbe relatif ("où"), le choix du relatif composé est peut-être mieux : "dans laquelle". La conjonction de coordination "et" redouble le phénomène de subordination, il me semble qu'elle pourrait être ôtée. Enfin, le vrai problème vient de la virgule. Comme de nombreux signes de ponctuation, elle peut être une indication pour l'oral (demi-pause ici) mais les signes de ponctuation ont aussi une valeur syntaxique, dans le cas de la virgule, il s'agit d'une signe démarcatif. Il n'a donc rien à faire ici, que ce soit avant la conjonction de coordination "et" ou après "où", je ne vois pas pourquoi on séparerait l'adverbe relatif de la suite de la proposition. Bref, entre abus de virgules et conjonction superfétatoire, cette phrase semble être la retranscription d'une séquence orale, qui, à ce titre, manque un tantinet de rigueur!

4

Analyse logique d'une phrase

merci pour cette analyse.
et si l'on garde juste :

il échange des informations avec un homme issu de la même école que son frère.

quelle analyse peut on faire?

il échange groupe verbal
des informations = groupe nominal cod du verbe échanger nom noyau informations
avec un homme issu = groupe nominal prépositionnel complément circonstanciel d'accompagnement

et après je ne sais pas quoi prendre? d'ailleurs je me demandais s'il ne fallait pas prendre "avec un homme issu de la meme école que son frère" dans son ensemble?   

merci de vos réponses.

5

Analyse logique d'une phrase

Essayez la pronominalisation. wink

Analyse logique d'une phrase

Bonjour,

Comment faire l'analyse de cette phrase? Combien de subordonnées peut-on y trouver?

Je comprends bien que l'on coupe les branches de cet arbre avant qu'elles ne cassent nos fenêtres.

Ma proposition:

Je comprends bien que l'on coupe les branches de cet arbre avant qu'elles ne cassent nos fenêtres.
proposition princiapale
bien que l'on coupe les branches de cet arbre
la nature: la subordonnée conjonctive
la conftionc: CC de concession

on coupe les branches de cet arbre avant qu'elles ne cassent nos fenêtres.
proposition princiapale
avant qu'elles ne cassent nos fenêtres.
la nature: la subordonnée conjonctive
la fonction: CC de temps

7

Analyse logique d'une phrase

N'importe quoi!!! La grammaire est l'étude raisonnée du discours, et celui-ci a un sens!!! Où as-tu vu une idée d'opposition entre le fait de couper les branches de l'arbre et le fait que les fenêtres risquent d'être cassées?
Il faut comprendre - et donc analyser - : Je comprends bien (=tout à fait) / que l'on coupe... avant que...
A ta décharge : tu es tombé(e) dans un piège justement destiné à te piéger... smile

Je comprends bien = proposition principale
que l'on coupe les branches de l'arbre = proposition subordonnée conjonctive COD du verbe "comprends"
avant que ... proposition subordonnée conjonctive, complément circonstanciel de temps du verbe "coupe"

Analyse logique d'une phrase

Bonjour.

Tu as fait une erreur de découpage. Il fallait découper ainsi :

Je comprends bien / que l'on coupe les branches de cet arbre / avant qu'elles ne cassent nos fenêtres.

Car le mot "bien" ne fait pas partie d'une locution conjonctive "bien que"...
C'est un adverbe qui signifie "tout à fait" et modifie le verbe de la principale.

La principale est donc :
"Je comprends bien".

Je comprend bien quoi ?"que l'on coupe les branches de cet arbre"
Nature : subordonnée conjonctive complétive.
Fonction : COD du verbe "comprends".

Tu es juste en ce qui concerne la seconde subordonnée.

9

Analyse logique d'une phrase

Jehan, tu as quatre minutes de retard sur moi!!!

Analyse logique d'une phrase

Oui, mais moi, j'ai dû auparavant déplacer le message dans une discussion déjà existante et en avertir l'auteur par MP...  tongue