1 (Édité par webmestre 07/11/2014 à 17:24)

Jeu de l'auteur mystérieux

Bonjour à tous.

J'aimerais lancer un jeu dont le principe est tout simple : identifier l'auteur d'un texte donné. Comme la pluralité des auteurs - surtout à l'époque contemporaine - pourrait parfois rendre la recherche un peu vaine, je propose de nous limiter aux "grands" auteurs, dont on pourrait donner des textes peu connus ou peu caractéristiques de l'image que l'on a habituellement de ces auteurs. 

Je commence en vous proposant cet extrait :

"Elle tirait vivement les rideaux, elle ouvrait les fenêtres toutes larges. Lui, se leva, se mit à genoux sur son lit, suffoquant, défaillant, les mains serrées contre sa poitrine, pour empêcher son coeur de se briser. En face de lui, il avait le grand ciel, rien que du bleu, un infini bleu; il s'y lavait de la souffrance, il s'y abandonnait, comme dans un bercement léger, il y buvait de la douceur, de la pureté, de la jeunesse. Seule, la branche dont il avait vu l'ombre dépassait la fenêtre, tachait la mer bleue d'une verdure vigoureuse; et c'était déjà là un jet trop fort pour ses délicatesses de malade, qui se blessaient de la salissure des hirondelles volant à l'horizon. Il naissait. Il poussait de petits cris involontaires, noyé de clarté, battu par des vagues d'air chaud, sentant couler en lui tout un engouffrement de vie. Ses mains se rendirent, et il s'abattit, il retomba sur l'oreiller, dans une pâmoison."

Qui a écrit ces lignes?Nouvelles règles à compter du 07/11/2014 : lire ce message.

Jeu de l'auteur mystérieux

Zola?

3

Jeu de l'auteur mystérieux

Oui, dans quel roman?

4

Jeu de l'auteur mystérieux

La joie de vivre ?

5

Jeu de l'auteur mystérieux

Non!

Jeu de l'auteur mystérieux

Nana?

7

Jeu de l'auteur mystérieux

Non, na!

8

Jeu de l'auteur mystérieux

La Curée ?

9

Jeu de l'auteur mystérieux

Peut-être n'est-il pas nécessaire de faire défiler tous les Rougon-Macquart! C'est Trialph le gagnant, car c'est lui qui, le premier, a cité Zola. Ce passage était tiré de "La faute de l'abbé Mouret", et je lui trouvais des petits côtés pré-gidiens...
Si vous êtes intéressé(e)s par ce jeu, et s'il vous vient des idées d'amélioration, n'hésitez pas!

Bravo Trialph big_smile l

10

Jeu de l'auteur mystérieux

Je vous rassure, je comptais m'arrêter après La Curée.

Je propose un autre extrait :

"C'est admirable ! s'écria-t-il; soulevé dans la rue, par le souvenir de cette scène-et il se disait : la vie ! la vie de ces femmes ! coucher sur une paillasse piquée de crins, sans oreiller ni draps; jeûner sept mois de l'année sur douze, sauf les dimanches et les jours de fêtes; toujours manger, debout, des légumes et des aliments maigres; rester sans feu, l'hiver; psalmodier pendant des heures, sur des dalles glacées; se châtier le corps, être assez humble pour, si l'on a été douillettement élevée, accepter avec joie de laver la vaisselle,de vaquer aux besognes les plus viles; prier, dès le matin, toute la journée jusqu'à minuit,jusqu'à ce que l'on tombe en défaillance, prier ainsi jusqu'à la mort ! Faut-il qu'elles aient pitié de nous et qu'elles tiennent à exprier l'imbécilité de ce monde qui les traite d'hystériques et de folles, car il est inapte à comprendre les joies suppliciées de telles âmes !"