1

Caractériser les différentes expériences poétiques évoquées dans des textes

Bonjour à tous et à toutes !

Alors voilà, j'ai un sujet de bac à rendre, et je ne comprend pas la question qui est posé :

"Caractérisez les différentes expériences poétiques évoquées dans les textes."

Que signifie expérience poétique ?

Est-ce que c'est l'expérience du poète à travers le poème ?

Comme corpus, j'ai Charles Baudelaire (Elévation), Pierre Reverdy (La saveur du réel) et Francis Ponge (Proêmes)

Merci d'avance !

2

Caractériser les différentes expériences poétiques évoquées dans des textes

Bonjour,

Il s'agit de la relation au monde, de la manière de considérer la réalité, du regard particulier porté sur les choses, de tout ce qui distingue cette approche d'une perception ordinaire...

3

Caractériser les différentes expériences poétiques évoquées dans des textes

La relation au monde et tout ce que vous avez dit, c'est par rapport à l'auteur ?

Par exemple pour Albatros de Baudelaire, je peux dire que l'écrivain se met à la place de l'oiseau : dans son élément dans l'air (donc à l'écrit pour Baudelaire) et ridicule sur terre (ridicule dans le monde social pour Baudelaire) ?

Est-ce que je suis sur la bonne voie ?

Je vous remercie d'avance !

4

Caractériser les différentes expériences poétiques évoquées dans des textes

Bonsoir Manouchka,

Tu parles de "l'albatros" et non d' "élévation".
Regarde cette discussion ici.

5

Caractériser les différentes expériences poétiques évoquées dans des textes

Ah oui, excusez moi,

Mais ma question était-elle bonne ?

Il faut en fait dire les expériences citées dans l'oeuvre par rapport au poète ?

6

Caractériser les différentes expériences poétiques évoquées dans des textes

Bonjour Manouchka,

Je crois que tu dois examiner comment chaque poète considère la réalité et comment il cherche à en rendre compte, quel travail il opère sur elle. Par exemple Baudelaire voit la réalité comme une apparence dont il doit pénétrer les secrets au moyen d'un langage métaphorique qui s'appuie sur les synesthésies...

7

Caractériser les différentes expériences poétiques évoquées dans des textes

Je vous remercie.
J'ai essayé de réfléchir et j'ai une ébauche de réponse, mais je pense être hors sujet.

Reverdy avec La saveur du réel rejoint Baudelaire je pense, dans le sens où il cherche également à s'envoler mais il comprend qu'il est trop "lourd" et que son rêve est irréalisable. Il est contraint de vivre avec le monde qui l'entoure et il doit l'accepter puisqu'il n'y a aucune issue.

En ce qui concerne Francis Ponge avec son Proêmes, je pense qu'il évoque un monde qui lui est inconnu où même les choses les plus simples sont incomprises, car on ne saura jamais la vraie définition de chaque chose. Il a plus d'assurance et s'engage à vivre, accepte pleinement son existence.

J'avoue que j'ai du mal pour ce dernier texte : il parle de l'existence, mais comparé à Baudelaire et Reverdy, il n'essaye pas d'échapper au monde, mais il y reste et "l'accepte pleinement". Par contre, contrairement à Reverdy et Baudelaire qui eux, "critiquent" le monde d'une manière plus où moins directe, Ponge le considère comme inconnu.

Est-ce que mon raisonnement s'avère être juste ?
Où ai-je mal compris la question finalement ?

En vous remerciant,

Bonne soirée

8

Caractériser les différentes expériences poétiques évoquées dans des textes

Est-ce que mon raisonnement est correct s'il vous plait ?

9

Caractériser les différentes expériences poétiques évoquées dans des textes

Difficile de répondre sans les textes.

10

Caractériser les différentes expériences poétiques évoquées dans des textes

Excusez moi

La saveur du réel Pierre Reverdy (Plupart du temps)

   "Il marchait sur un pied sans savoir où il poserait l’autre. Au tournant de la rue le vent balayait la poussière et sa bouche avide engouffrait tout l’espace.
   Il se mit à courir espérant s’envoler d’un moment à l’autre, mais au bord du ruisseau les pavés étaient humides et ses bras battant l’air n’ont pu le retenir. Dans sa chute il comprit qu'il était plus lourd que son rêve et il aima, depuis, le poids qui l'avait fait tomber"

Prôemes, Francis ponge

"Comme après tout si je consens à l’existence c’est à condition de l’accepter pleinement, en tant qu’elle remet tout en question ; quels d’ailleurs et si faibles que soient mes moyens comme ils sont évidemment plutôt d’ordre littéraire et rhétorique ; je ne vois pas pourquoi je ne commencerais pas, arbitrairement, par montrer qu’à propos des choses les plus simples il est possible de faire des discours infinis entièrement composés de déclarations inédites, enfin qu’à propos de n’importe quoi non seulement tout n’est pas dit, mais à peu près tout reste à dire.
[…] Le meilleur parti à prendre est donc de considérer toutes choses comme inconnues, et de se promener ou de s'étendre sous bois ou sur l'herbe, et de reprendre tout du début."

Elévation


Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les éthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,

Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Tu sillonnes gaiement l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins;

Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!


     Charles Baudelaire