Philosophes plus connus que d'autres

Bonjour,

Vous vous êtes jamais demandé pourquoi un philosophe était connu plus qu'autre, que certaines idées restent beaucoup que d'autres disparaissent. Pourquoi Diogène ne serait pas aussi connu que Empedocle ?! Etc. Pleins d'exemple sont trouvables mais la question persiste, pourquoi une tel différence de "popularité" ?

Philosophes plus connus que d'autres

Pour ce qui est de Diogène et d'Empédocle, je pense au contraire que Diogène est un peu plus connu...

Philosophes plus connus que d'autres

Je ne suis pas d'accord, Empedocle est connu par sa théorie des 4 éléments, et la création de l'école de médecine. Pendant que Dyogène n'a une réputation que par son tonneau

4

Philosophes plus connus que d'autres

Bonjour Xire,

D'ores et déjà je souhaite faire une mise au point : ces deux philosophes (quoi qu'on dirait plutôt physiologue pour être plus rigoureux quant aux qualifications de présocratiques concernant Empédocle) sont notoires. L'exemple donc part avec un défaut évident. Alors que l'épisode emblématique (et légendaire) de Diogène le Cynique a eu ses beaux jours - pour ne citer que celui-ci, la doxa fait état d'Empédocle de façon beaucoup plus implicite car se référençant à sa théorie et non au personnage stricto sensu. Deux déterminations : d'un côté l'homme et sa vie, et de l'autre une théorie et un legs (avec la médecine, même si Hippocrate et Galien sont bien plus étudiés en épistémologie dans la PCEM1 par exemple). Par ailleurs, nous sommes dans des pans très différents de la philosophie : le scepticisme et le "dogmatisme" (si j'ose reprendre des déterminations anachroniques). Chacune de ses voies de pensée impliquent des attitudes propres : la première une dimension existentielle, expérience de pensée et négation (refus, mise en marge, etc.) où le personnage fait corps avec sa pensée (confère Pyrrhon) tandis que la seconde distancie l'homme de la pensée en ce qu'il s'agit davantage de théories abstraites - désincarnées - (les quatre éléments ont beau jeu de revendiquer la matérialité, alors que la matière est un concept métaphysique par excellence). Ce qui peut expliquer l'héritage différenciée de ces deux figures.

Ensuite, pour en venir au problème de la notoriété posthume, je pourrais interroger vg : pourquoi faisons-nous grand cas du Principe de responsabilité de Hans Jonas alors que le philosophe de la responsabilité précurseur apparaît être Sartre ? Ou encore, pourquoi Stirner reste assez peu lu contre d'autres anarchistes - Proudhon, Bakounine... ? Pourquoi Thoreau est moins connu que Emerson ? Et caetera. Ce qu'il faut étudier c'est une archéologie de la réception des auteurs : dans certains cas le statut non académique des auteurs a contribué à les laisser en marge et contrevenir à une diffusion de leurs œuvres en bonne et due forme. Ou encore, l'esprit d'époque était prêt à entendre certaines choses plutôt que d'autres, comme entre l'épistémologie de Bruno Giordanno et l'avènement de la révolution galiléenne (et cartésienne), puisque l'expérimentalisme faisait court contre l'usage spéculatif du principe de raison suffisante. Bref, à chaque cas répond une étude socio-historique lato sensu, il n'y a pas de règle si ce n'est celle d'individuer chaque auteur sur des plans équitables afin d'observer les sédiments historiques (et ce aussi du point de vue conceptuel, non pas seulement singulier). Nonobstant qu'il faut clairement s'interroger sur l'histoire pour esquisser une réponse consistance outre le principe philologique grossier que j'ai énoncé, tout en faisant bien cas de l'herméneutique inhérente.

Gengiskhan.

Philosophes plus connus que d'autres

Xire a écrit :

Bonjour,

Vous vous êtes jamais demandé pourquoi un philosophe était connu plus qu'autre, que certaines idées restent beaucoup que d'autres disparaissent. Pourquoi Diogène ne serait pas aussi connu que Empedocle ?! Etc. Pleins d'exemple sont trouvables mais la question persiste, pourquoi une tel différence de "popularité" ?


J'ai posé la question à mon professeur en première année, eh bien cet homme "docte" a précisément dit ceci :

  "Oui, c'est normal (déjà cet adjectif m'a irrité), car certains sont plus pertinents que d'autres et que par voie de fait ils sont moins solicités"

  Ce à quoi j'ai répondu : "Qu'est-ce qui vous permet à vous, aux éditeurs et autres "gardiens" des archives de la philosophie occidentale de dire que "X" est plus pertinent que" Y" , et que par conséquence il ne mérite guère que l'on use de notre temps pour sa philosophie?" Aucune réponse de sa part.

  Ce parcours d' "épuration" m'inquiète, car des dizaines de philosophes Latin, Grecque ont disparu et même les "dictionnaires" et "encyclopédies" de Philosophie ne relatent leur existence.

  Notre "liberté" d'étudier les philosophes se voit percluse, contrainte de suivre une voie pré-définie par des personnes qui uniquement pour éviter de devoir se justifier sur certains philosophes dont ils jugent les discours "inintéressants" en restreignent l'accès!


Attention, certains textes de Philosophes antique ou classique n'ont pu être intégralement retrouvé, je consens tout à fait.

   Cependant, il demeure indéfectiblement une différence entre détruire (ne pas faire étudier, arrêter d'éditer par faute d'acheteurs réguliers) volontairement et ne rien pouvoir faire face a des pages dévorées par des mites ou incomplètes.

Philosophes plus connus que d'autres

http://www.dailymotion.com/video/x2672y … telins_fun 

Philosophes plus connus que d'autres

Il y a une sélection qui se fait au niveau des éditeur -elle est arbitraire je consens parfaitement-, et il y a aussi la "masperisation" (falsification d'arguments et substitutions de mots pour corrompre le contenu et le détourner vers une cause) au XIXe siècle. On nous montre que des penseurs et des auteurs qui convergent vers une certaines idées commune que les institutions ont jugée "passables" et "ambassadeurs" de genres et mouvements.

Faites très attention. Comment pouvons-nous prétendre être sûrs que c'est bien un auteur et seul, qui a rédigé sont livre après des siècles de confusions, changements importants,spoliation, usurpations et guerres?

Je suis très scéptique, on nous a tellement menti que je pourrais vous paraître quelque peu doté d'un scépticisme viscéral.