1

Texte de Jean Tardieu, Toute une vie pour un crâne

j'ai deux questions sur ce textes auxquelles je ne trouve aucune réponse !
1/ Qui sont Faust et Yorick (donner des renseignements)
2/ Justifier l'appartenance de ce texte au genre de l'apologue
merci de m'aider ou de m'indiquer des sites sur lesquels je pourrai trouver des réponses !

Où est le texte ?
La version numérique de votre texte est peut-être disponible sur Internet. Avez-vous vérifié ?
Si vous trouvez le texte, recopiez-le dans votre message.

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

2

Texte de Jean Tardieu, Toute une vie pour un crâne

Bonsoir Giovanna,

Comment peux-tu ignorer un personnage aussi mythique que le docteur Faust ?
Précipite-toi sur cette page de wikipedia
ici.
Quant à Yorick, c'est dans Hamlet de Shakespeare que tu vas trouver la réponse.

HAMLET
Combien de temps un homme peut-il rester dans la terre, avant de pourrir ?
LE PREMIER FOSSOYEUR
Ma foi, s’il n’est pas pourri avant de mourir — et ça ne manque pas au jour d’aujourd’ hui les vérolés qui supportent tout juste l’inhumation — il vous durera bien huit ans, neuf ans. Un tanneur durera neuf ans.
HAMLET
Pourquoi le tanneur plutôt qu’un autre ?
LE PREMIER FOSSOYEUR
Eh, monsieur, c’est que sa peau est si boucanée, par son travail, qu’il ne prend pas l ‘eau avant longtemps. Il n’y a pas pire que l’eau pour votre fils de pute de cadavre. Tenez, voici un crâne. Ça fait vingt-trois ans qu’il était en terre.
HAMLET
Qui est-ce donc ?
LE PREMIER FOSSOYEUR
Un sacré bougre de farceur. Qui pensez-vous que ce fût ?
HAMLET
Ah, je ne sais pas.
LE PREMIER FOSSOYEUR
La peste soit de cet enragé plaisantin ! Un jour il m’a versé un flacon de vin du Rhin sur la tête ! Ce crâne que voici, monsieur, eh bien, monsieur, ce fut le crâne de Yorick, le bouffon du roi.

Texte de Jean Tardieu, Toute une vie pour un crâne

bonjour,
j'ai un commentaire à faire sur la fin du texte de Jean Tardieu, et j'ai trouvé quelques axes, comme celui du sketch, de l'apologue tragique,(mélange des genres entre tragique et comique), réécriture du mythe de Faust
Pouvez-vous me dire ce que vous en pensez? merci

LE SAVANT, avec angoisse.
Hein! Quoi! Que dites-vous, mon épouse!... (Se ravisant.) Ah oui, c'est vrai, j'oubliais!... Pauvre chère compagne de ma vie!... Eh oui, elle est partie comme elle était venue, discrètement, sans bruit!... En quarante ans de vie commune, je n'ai eu qu'à me louer d'elle! Elle m'a donné dix enfants, dont six, hélas! sont morts avant elle. Les quatre autres sont établis maintenant et j'ai sept petits-enfants qui font la joie de ma vieillesse !

LE REPORTER
Ainsi, dans votre deuil, vous avez heureusement des consolations! Mais la plus belle, maître, n'est-elle pas cette consécration que votre pays vient de donner à vos travaux!...

Il disparaît.

LE SAVANT
En effet, mes collègues français avaient enfin, après ceux des autres pays, reconnu l'intérêt de mes recherches: un cours au collège de Navarre, l'Institut, un haut grade dans l'Ordre National - j'étais comblé d'honneurs!... Et cependant, une amertume subsistait au fond de mon caeur : je touchais au but, certes, mais je ne l'avais pas encore atteint. Tout le monde parlait de l' « Échelon Supérieur » et pourtant personne-pas même moi! - n'avait encore la preuve définitive de son existence! Combien d'années me faudrait-il encore, avant de pouvoir tenir entre mes mains le Crâne tant cherché ? Un jour enfin, tandis que je travaillais comme à l'ordinaire, j'éprouvai un vertige soudain!... ma tête... me parut lourde... lourde... et...

Il s'affaisse, la tête en avant, sur sa table. Comme il est caché par les livres, il disparaît complètement.

VOIX DE SPEAKER A LA RADIO
La France vient de perdre un de ses plus illustres savants : il s'est éteint hier soir, à sa table de travail, terrassé par soixante ans de labeur, alors qu'il touchait au but de ses recherches...

Un peu de musique funèbre. Puis, aussitôt, apparaissent quatre jeunes savants en redingote. L'un d'eux -- celui qui va parler aux autres - pose sur la table un paquet j enveloppé dans un journal.

LE JEUNE SAVANT
Messieurs, ce n'est pas sans une profonde émotion que nous venons saluer, ici même, le souvenir vénéré de notre maître. Sa vie nous offre l'exemple d'un dévouement sans réserve à la Science. Je dirai plus non seulement sa vie, mais sa mort elle-même - sa mort surtout! - auront servi à nous donner la preuve de cette découverte immense qu'il n'avait fait - et pour cause ! - qu'entrevoir! Comme vous le savez, messieurs, notre illustre maître, avant de mourir, avait recommandé que l'on fit l'autopsie de son corps et, plus précisément, que l'on prit les mesures de son crâne. Eh bien, messieurs, ce crâne qu'il avait cherché toute sa vie, ce futur crâne humain - ou plutôt surhumain, - capable de contenir toute la Science, ce crâne, messieurs, le voici : c'était le sien!

Tout en finissant de parler, il a défait le papier, il en sort un crâne, qu'il montre d ses collègues. Ceux-ci applaudissent. On entend - naturellement! - les premières mesures de la Danse macabre de Saint-Saëns.


Rideau.

voilà le texte

4

Texte de Jean Tardieu, Toute une vie pour un crâne

Bonsoir Mili,

Tes pistes collent bien au texte.
Essaie d'examiner si tu n'es pas ici dans le registre ironique, dans le genre comique de la farce bouffonne macabre.

Texte de Jean Tardieu, Toute une vie pour un crâne

Je te remercie pour ce point supplémentaire, j'y vais pensé pour justifier l'appartenance à l'apologue.. smile

Texte de Jean Tardieu, Toute une vie pour un crâne

Bonjour,
j'ai dû étudier ce texte il y a quelques mois en première L.
Comme problématique,j'avais choisi: montrer l'originalité du texte avec comme plan
I)Accélération du temps
-Sa femme morte
-Ses enfants
-Son travail et sa consécration
→ didascalies,ellipses...

II) L'aspect comique du texte
-La danse macabre de Saint-Saëns (dont il est question dont une didascalie) musique où les xylophones représentent les tintements des os des squelettes !
-La réaction du personnage,ponctuation "Hein!Quoi?!"
-La chanson sur le savant " le crân',le crân'..."
-les détails grotesques " tout un hangar pour ses crânes" ou quand on lui amène son fils il croit qu'il s'agit du"petit magdalénien"
(La fin cocasse)

III)réécriture de Faust de Goethe et Hamlet de Shakespeare
-Citation " That is the question" → Hamlet
-Le crâne que l'on exhibe comme dans Hamlet
-L'impuissance du savant → Faust
-Le titre ,tout simplement
- Yorick est le bouffon dans Hamlet et on exhibe son crâne comme ici le savant est un bouffon qui "a crevé sans avoir fait de découverte"

Ce n'est pas le plan parfait mais j'en reste néanmoins satisfaite.Pour la conclusion,je ferais une ouverture sur le pourquoi de cette originalité.Je remarque qu'il s'agit de mythes ou d'histoires qui ne sont pas d'ordre comique mais que la manière de les traîter ,l'est. Par conséquent,c'est une volonté de les impliquer dans notre époque car,peut-être,ce sont des mythes ou histoires intemporelles (Sa place dans le monde "To be or not to be" et enfin l'impuissance de chercheurs face aux maladies") mais ceci reste très personnel winkCela pourra servir à d'autres personnes  car je vois qu'il s'agit d'un ancien sujet :oups!