Passé simple et imparfait

Chers profs,

Est-il exact que le passé simple exprime un fait réel au passé alors que l’imparfait exprimerait une hypothèse, un fait pas réellement concrétisé ? Exemples :

a) Comme il n’avait pas d’argent pour prendre un taxi, il A DÛ / il DUT prendre le bus.

b) Comme il n’avait pas d’argent pour prendre un taxi, il DEVAIT prendre le bus.

Si ce que je dis est faut, comment expliqueriez-vous la différence entre les 2 phrases?

Merci de votre soutien,
Hela

Passé simple et imparfait

Je ne suis pas prof, mais je dirais que le passé simple est employé pour décrire une action brève dans le passé et l'imparfait est utilisé pour la description et l'habitude. C'est le mode conditionnel qui marque l'hypothèse. Donc je dirais que ta phrase b) est incorrecte; la a) en revanche me semble correcte. La première proposition de cette phrase émet simplement un fait ( il ne peut pas prendre le taxi ) donc ce serait l'imparfait ( on décrit une situation); la deuxième partie exprime une action, (celle de prendre le bus ici en l'occurrence), donc j'utiliserais le passé simple ( on aurait pu tout aussi bien dire: "il prit le bus")

Passé simple et imparfait

Bonsoir, chère Hela !

a) Comme il n’avait pas d’argent pour prendre un taxi, il A DÛ / il DUT prendre le bus.
C'est bon, mais je réserverais le passé simple aux récits historiques et aux narrations romancées.

b) Comme il n’avait pas d’argent pour prendre un taxi, il DEVAIT prendre le bus.
C'est bon dans l'hypothèse d'un acte répétitif : l'imparfait d'habitude.

Cordialement vôtre,
Edy

Passé simple et imparfait

Merci de m'avoir répondu.

Et que faut-il que je mette dans cette phrase le présent ou le passé ? Les 2 sont-ils également possibles ? Pourquoi, SVP ?

Ils étaient furieux qu’il soit si en retard. L’ennui c’EST / c’ETAIT (?) qu’il ne pouvait pas faire autrement.

Très bonne journée

PS: Cher Edy question qui n'a rien à voir avec mon titre. Comment vous y prendrez-vous pour traduire:
"What effect does habitual viewing of television have on children?"
Il n'est pas possible en français d'avoir la même structure qu'en anglais ("Quelles sont les conséquences / effets d’un « visionnage » régulier de la télévision sur les enfants ?") alors comment faire? Merci et pardon pour cette diversion.

Passé simple et imparfait

Bonjour, Hela !

C'EST
Je viens justement d'expliquer cette question dans le sujet précédent "phrase incorrecte. trinity".
C'est est courant ; c'était est littéraire.
Ne pouvait exprime la répétition ; n'avait pas pu conviendrait mieux pour un retard unique, ce qui semble être le cas.

VIEWING
Visionnage ne convient pas, en raison de son sens technique.
Je n'ai pas trouvé mieux que SPECTACLE (spectare : regarder), mais le Petit Robert ne confirme pas mon choix, sauf en citant "au spectacle de", signifiant "à la vue de".
Peut-être ceci :
* Quelles sont les conséquences sur les enfants au / du spectacle habituel / répété de la télévision ?

6

Passé simple et imparfait

Bonjour Hela et Edy,

Je traduirais par "consommation de télévision".
Ou
"Quels sont les effets d'une fréquentation assidue de la télévision chez les enfants ?"
Ou
"Regarder habituellement la télévision a-t-il des conséquences pour les enfants ?"
Traduction libre dans l'esprit du texte selon des concepts français.

Passé simple et imparfait

Merci Edy et Jean-Luc, vous êtes absolument charmants!   smile

A la prochaine  smile

Passé simple et imparfait

Permettez-moi de revenir sur un point qu'on a déjà abordé: "c'est" ou "c'était" avec un verbe au passé.

La phrase originale anglaise combine en fait ces 2 temps; est-il possible de faire de même en frç ou serait-ce un registre familier?

Cinq enfants c'est plus qu'ils ne pouvaient raisonnablement élever avec / sur leur petit morceau de terre mais ils souhaitaient si fort avoir un fils qu'ils continuaient d'essayer.

Merci d'avance,
Hela

Passé simple et imparfait

Dans cette situation emphatique, rien n'empêche de faire la concordance des temps.
* Cinq enfants, c'était plus qu'ils ne pouvaient...
Si on fait la concordance, "c'est" doit rester à un temps simple.

Mais "c'est" a tendance à se figer et à rester au présent.
* C'est plus qu'ils ne pouvaient.
* C'est lui qui l'a dit.

En l'absence d'emphase :
* On sonna. C'était le facteur.

Passé simple et imparfait

Bonjour Edy  smile,

Désolé, mais je n'ai pas compris votre premier point:
"Dans cette situation emphatique, rien n'empêche de faire la concordance des temps.
* Cinq enfants, c'était plus qu'ils ne pouvaient...
Si on fait la concordance, "c'est" doit rester à un temps simple."

L'imparfait et le présent ne sont-ils pas tous deux des temps simple?

A bientôt!