Jorge Semprún, L’Écriture ou la Vie - Il y aura des survivants, certes...

Bonjour, je cherche un commentaire d'un extrait du livre de Jorge Semprun, L'écriture ou la vie, qui va de "Il y aura des survivants,certes. Moi, par exemple" à "il en arrive ainsi de toutes les grandes expériences historiques".
Ma prof a rajouté ce texte au dernier moment et je n'ai rien dessus. Voilà, c'est assez urgent. Merci smile

Où est le texte ?
La version numérique de votre texte est peut-être disponible sur Internet. Avez-vous vérifié ?
Si vous trouvez le texte, recopiez-le dans votre message.

2

Jorge Semprún, L’Écriture ou la Vie - Il y aura des survivants, certes...

Bonjour, je viens de m'inscrire sur ce forum. Je recherche de l'aide au sujet d'un commentaire composé que je dois rendre pour le mardi 9 janvier. Le texte à étudier est un extrait de l'écriture ou la vie de Jorge Semprún, extrait de "il y aura des survivants" ... "expériences historiques".

J'ai plusieurs pistes d'étude pour le plan de mon commentaire :
  L'indicible
  La stratégie argumentative : le type de discours, le niveau de langage

Il y aura des survivants, certes. Moi, par  exemple. Me voici survivant de service,
opportunément apparu devant ces trois officiers d’une mission alliée pour leur raconter la
fumée du crématoire, la chair brûlée sur l’Ettersberg, les appels sous la neige, les corvées
meurtrières, l’épuisement de la vie, l’espoir inépuisable, la sauvagerie de l’animal humain, la
grandeur de l’homme, la nudité fraternelle et dévastée du regard des copains.
Mais peut-on raconter ? Le pourra-t-on ?
Le doute me vient dès ce premier instant.
Nous sommes le 12 avril 1945, le lendemain de la libération de Buchenwald. L’histoire
est fraîche, en somme. Nul besoin d’un effort de mémoire particulier. Nul besoin non plus
d’une documentation digne de foi, vérifiée. C’est encore au présent, la mort. Ça se passe
sous nos yeux, il suffit de regarder. Ils continuent de mourir par centaines, les affamés du
Petit Camp, les Juifs rescapés d’Auschwitz.
Il n’y a qu’à se laisser aller. La réalité est là, disponible. La parole aussi.
Pourtant un doute me vient sur la possibilité de raconter. Non pas que l’expérience vécue
soit indicible. Elle a été invivable, ce qui est tout autre chose, on le comprendra aisément.
Autre chose qui ne concerne pas la forme d’un récit possible, mais sa substance. Non pas
son articulation, mais sa densité. Ne parviendront à cette substance, à cette densité
transparente que ceux qui sauront faire de leur témoignage un objet artistique, un espace de création. Ou de recréation. Seul l’artifice d’un récit maîtrisé parviendra à transmettre
partiellement la vérité du témoignage. Mais ceci n’a rien d’exceptionnel : il en arrive ainsi de
toutes les grandes expériences historiques.

Voici tout le texte que je dois étudier, je tape très doucement sur l'ordinateur et j'ai mis longtemps à le recopier. J'espère que quelqu'un aura pitié de moi et pourra m'aider à faire ce commentaire. Merci d'avance.

Jorge Semprún, L’Écriture ou la Vie - Il y aura des survivants, certes...

Mary
Je crois aussi qu'il faut t'orienter sur la nécessité de prendre du recul par rapport à ce qu'on ne peut pas dire. Comment Semprun prend-il ce recul ? Le peut-il ?

Ce passage mérite une attention particulière
Ne parviendront à cette substance, à cette densité transparente que ce qui sauront faire de leur témoignage un objet artistique, un espace de création. Ou de récréation.

Et on arrive aussi à parler du rôle de l'écrivain ou de l'artiste

4

Jorge Semprún, L’Écriture ou la Vie - Il y aura des survivants, certes...

Peux tu developper cela ?

Jorge Semprún, L’Écriture ou la Vie - Il y aura des survivants, certes...

Bien sûr que je peux le faire ; mais je vais pas faire le travail à ta place

6

Jorge Semprún, L’Écriture ou la Vie - Il y aura des survivants, certes...

Merci de ton aide Léah, j'ai fais la lecture analytique du texte et je pense avoir trouver des choses interressantes mais je n'arrive pas à organiser mes idées.
J'ai remplis une feuille double mais je ne sais pas comment diviser cela en parties te sous-parties pour le plan de mon commentaire, comment dois-je m'y prendre?