Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ?

Bonjour,
Je suis en seconde et j'ai une dissertation à faire.
Le sujet est :

    « Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ? »

Je ne trouve pas beaucoup d'arguments et je ne sais pas rédiger une introduction et une conclusion.
J'ai aussi des problèmes avec le plan...
Voici un début de plan (je ne sais pas quoi mettre en sous-parties) :

1) Sganarelle est un valet de comédie
2) Sganarelle n'est pas seulement au service du comique
3) Sganarelle n'est pas qu'un simple valet

J'attends vos avis et conseils.
Merci d'avance.

2

Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ?

Bonsoir Juslie,

Tu prends le problème à l'envers.
Tu définis a priori un plan et tu t'étonnes de n'avoir rien à y mettre.
Tu devrais d'abord chercher des réponses à la question qui t'est posée et ensuite essayer de les regrouper en parties.

Pour ta première partie, examine en quoi Sganarelle (personnage récurrent chez Molière) présente bien les caractéristiques du valet de comédie : défauts, habitudes, manières de s'exprimer, rapports avec le maître… Donc en quoi il s'inscrit dans une tradition.
Ensuite recherche en quoi il est un personnage comique et ridicule.

Dans une deuxième partie, étudie comment Molière en fait un personnage principal et renouvelle ainsi le couple entre maître et valet. Il y a une filiation possible entre Sganarelle et Sancho Pança. Sganarelle est promu du rang de faire-valoir à celui de contradicteur de son seigneur. Enfin ce valet est chargé de maintenir la pièce dans un registre comique et l'empêche de devenir tout à fait une pièce noire.

Une introduction doit être assez courte : 10 à 15 lignes pour un devoir de 5 ou 6 pages.
Il faut d'abord considérer que le sujet proposé est inconnu du lecteur, d'où il faut éviter une entrée en matière trop abrupte.
Une introduction est composé de trois moments :
-- situation du sujet,
-- énoncé du sujet en expliquant brièvement le problème posé,
-- annonce du plan du devoir.

1 - la première étape : la situation du sujet
-- on amène le lecteur au sujet par analogie : à l'aide d'une idée voisine un peu plus générale ou d'un fait très connu ayant eu un grand retentissement. Éviter à ce sujet les introductions trop générales du type : « depuis qu'il y a des hommes et qu'ils pensent ».
-- par contraste : à l'aide d'une idée ou d'une opinion directement opposée. Cette construction permet de valoriser le sujet.
-- en situant le texte quand on sait d'où il est tiré, quand on connaît le contexte.
-- déterminer une cause importante.
On peut aussi se ramener à trois types de sujets :
-- La pensée à examiner est absolument incontestable, on ne peut que la justifier par des exemples. On recourt alors à une opposition et à une interrogation combinées.
-- La pensée est exagérée ou fausse. Il faudra alors chercher à expliquer pourquoi son auteur a eu recours au paradoxe et réfuter la thèse.
Il est couramment admis que...
Seul X. pense autrement
On se demande ce qui lui a inspiré cette maxime et quelle part de vérité elle peut contenir.
-- La pensée oppose le pour le contre. Il est difficile de trancher. On penche d'un côté. On commence par l'autre, on termine par le parti qu'on préfère (il sera plus développé). Schéma de l'introduction :
Sur tel point les penseurs sont divisés
Beaucoup pensent ainsi
X. écrit au contraire
Faut-il croire que... ou plutôt que...
2 - énoncé du sujet
La citation doit être reproduite si elle est courte, dans ses éléments essentiels si elle est longue. On inclut alors quelques expressions clés. Elle doit être expliquée, c'est-à-dire qu'on doit reformuler la question posée, le problème envisagé sans pour autant donner la solution ce qui serait le comble de la maladresse. On doit alors aussi préciser dans quel sens on prend le où les mots-clés du sujet. Si la définition demande un développement assez long, il faut le passer dans le corps du devoir.
3 - l'annonce du plan
Là aussi il faut indiquer les intentions sans donner la solution.
Deux formules:
-- une suite de questions,
-- une succession de phrases avec « tout d'abord... », « ensuite... », « enfin... ». On peut aussi utiliser une seule phrase avec des propositions introduites par
« S'il est vrai que » (…), « il est aussi vrai que » (…), « et bien plus » (…).
« Certes » (…), « mais » ou « néanmoins... » ou « cependant... » (…), « et qui plus est » (…)
Thèse antithèse dépassement ou synthèse
Après ce qui vient d'être dit, on se rend compte que l'introduction doit être rédigée à la fin du devoir afin d'introduire véritablement, malgré le paradoxe, au devoir tel qu'il a été rédigé.

LA CONCLUSION comporte :
-une reprise de la problématique (attention à varier la formulation), enrichie de tout ce qui a été démontré.
-une ouverture, si véritablement les arguments sont convaincants et si l'enchaînement est brillant. Sinon, mieux vaut l’oublier.

Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ?

bonjour,
je n'arrive pas definir certaines questions que je me suis posée, pouvez vous m'éclaircir?

Sganarelle joue t-il un rôle dans l'avancée de l'intrigue?
Sganarelle a t-il un rôle dans la narration?
Quel relation entretien-t-il avec son maitre?

Merci d'avance

Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ?

Pouvez-vous également me donner les défauts de mon introduction et me la corriger ?

Dans la comédie du 18èm siècle, le valet de comédie est un personnage typiquement théatrale sans grand rapport à la réalité sociale.Le syntagme "valet de comédie" est presque un pléonasme, dans le domaine théatral, car il n'existe guère de valet au théatre en dehors de la comédie.
Dans DOM JUAN Molière met en scène Sganarelle valet de Dom Juan dont le rôle est très ambigu.En effet on peut venir a se demander si Sganarelle n'est qu'un valet de comédie.
Pour répondre a cette question, il faut envisager replcer Sganarelle au centre de la comédie.Enfin il serait pertinent de se demander si Sganarelle n'a pas d'autres rôles que celui de "valet au service du comique".

merci

5

Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ?

Bonsoir Juslie,

Tu te poses d'excellentes questions. Il te faut donc continuer à chercher crayon en main.

- Sganarelle joue-t-il un rôle dans l'avancée de l'intrigue ?
Oui et non, il semble qu'il agisse comme un modérateur, un frein ou un conciliateur. Mais ses tentatives de faire revenir son maître dans le droit chemin ne conduisent-elles pas à exacerber par réaction la liberté désordonnée du grand seigneur ?

- Sganarelle a-t-il un rôle dans la narration ?
Oui il est chargé pour l'essentiel de mettre en lumière, de souligner l'hypocrisie de son maître.

- Quelle relation entretient-il avec son maître ?
Sganarelle est un personnage complexe, déconcertant et ambigu. Le rôle a été interprété par Molière lui-même. Mais il n'est pas non plus complètement le porte-parole du dramaturge. On pourrait qualifier ses relations de paradoxales comme si le valet souffrait de schizophrénie, de dédoublement de la personnalité. Il y a un Sganarelle "social" scandalisé par le comportement immoral de son maître mais ses appréciations sont souvent maladroites et impuissantes. Il y a aussi un autre Sganarelle "personnel" qui tient à son emploi : il est lié par la nécessité, émasculé par sa lâcheté et peut-être secrètement admiratif de la singularité de Dom Juan dont les transgressions, l'imprévisibilité et l'habileté le fascinent.

6

Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ?

Bonsoir Juslie,

Quelques corrections :

Dans la comédie du 18èm (XVIIe siècle, Dom Juan appartient au XVIIe siècle, de plus les siècles s'indiquent en chiffres romains), le valet (de comédie inutile) est un personnage typiquement théa(â)tral(e) sans grand rapport à la réalité sociale. Le syntagme "valet de comédie" est presque un pléonasme, dans le domaine théa(â)tral, car il n'existe guère de valet au théa(â)tre  (sur scène pour éviter la répétition) en dehors de la comédie.

Il te faut citer le sujet.
Est-il donc permis de se demander si dans Dom Juan, Sganarelle n'est qu'un valet de comédie ?

Il te faut alors reformuler la problématique.
Est-ce à dire que Molière a fait évoluer le personnage traditionnel pour lui donner une épaisseur humaine qui va au-delà de la simple utilité comique ?

Suit l'annonce du plan : Tu devrais alors annoncer en une ou deux phrases le mouvement général de ta dissertation. S'il est vrai que Sganarelle présente toujours les traits d'un valet dans la tradition moliéresque, il apparaît aussi que son génial créateur lui a donné une complexité jamais vue jusqu'alors… (je ne sais si tu envisages un dépassement)...

Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ?

bonjour,
j'ais trouvé de nombreux arguments mais je n'arrive pas a définir dans quelles partie les mettre et je n'arrive pas a trouver de sous parties.

arguments:  1)Sganarelle remplit une fonction d'information
                       2)sganarelle joue un role dans l'intrigue
                       3)Sganarelle a un maitrise particulière du language
                       4)la relation maitre/valet
                       5)Sganarelle joue un role aussi important que son maitre dans la pièce

mon tavail est a rendre vendredi et je n'y arrive pas
merci de votre aide.

8

Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ?

Bonsoir Juslie,

Il est évident que tu ne peux pas ranger en tant que tels ces arguments dans des parties discursives. Si Sganarelle est un personnage complexe et ambigu, chaque trait de caractère peut se trouver sous des étiquettes opposées. Par ex. la relation entre maître et valet est à la fois traditionnelle et novatrice.

Essaie de te contenter pour ta première dissertation d'un plan en deux parties dans lesquelles tu vas redistribuer les arguments dont nous avons parlé en les classant du moins important au plus important.

Oui, Sganarelle est un valet traditionnel de comédie.
    ? Confident de son maître,
    ? Il apprend aux spectateurs à le connaître au travers de son regard (fonction d'exposition).
    ? Il utilise un langage le plus souvent terre à terre.
    ? Il manifeste des préoccupations triviales et des défauts serviles.

Mais il n'est pas que ce valet bouffon.
    ? Il a un rôle de contradicteur. Il est la marionnette de son dresseur de maître.
    ? Il est censé représenter le bon sens populaire. Son langage s'élève parfois au-dessus de sa condition.
    ? Il est surtout le témoin et le révélateur de la "méchanceté" de son maître.
    ? Il est enfin le double de Don Juan qui maintient la pièce dans un certain registre comique.
   
Tu devrais pouvoir passer à la rédaction.

Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ?

Voilà un début de rédaction :
Merci de me corriger

Dans la comédie du XVIIe siècle, le valet de comédie est un personnage typiquement théâtral sans grand rapport à la réalité sociale. Le syntagme "valet de comédie" est presque un pléonasme, dans le domaine théâtral, car il n'existe guère de valet sur scène en dehors de la comédie.
Dans DOM JUAN, Molière met en scène Sganarelle valet de Dom Juan dont le rôle est très ambigu. En effet on peut venir à se demander si  Molière n'a fait évoluer le personnage traditionnel pour lui donner une épaisseur humaine qui va au-delà de la simple utilité comique.
Pour répondre a cette question, il faut envisager replacer Sganarelle au centre de la comédie. Enfin il serait pertinent de se demander si Sganarelle n'a pas d'autres rôles que celui de "valet au service du comique".


I) Oui, Sganarelle est un valet traditionnel de comédie.

Sganarelle apparaît dans au moins deux comédies : Le Médecin malgré lui et Dom Juan. Dans la deuxième pièce, il fait référence à son statut antérieur : c'est ainsi que le personnage peut prétendre à une certaine épaisseur au moins temporelle. Sganarelle, dans les deux comédies précitées, fait montre de diverses qualités théâtrales :
               a- La relation maître-valet
Le valet est un personnage typique de la convention théâtrale libérée de toute vraisemblance. Son rapport à son maître se trouve ainsi libéré des contraintes juridiques et sociales réelles : il peut dès lors être mis en scène une relation de domination du valet sur le maître. Dans Dom Juan, comme dans la plupart des comédies de l'âge classique, le couple valet/maître joue un rôle fondamental et la pièce est structurée autour de leurs oppositions de leurs confrontations et des dialogues qu'ils échangent.
Dom Juan et Sganarelle sont les deux personnages principaux de la pièce puisqu'ils sont respectivement présents dans 25 et 26 scènes sur 27. Dès lors, on se doute que le couple qu'ils forment et les relations qu'ils entretiennent sont capitales dans la pièce. Celles-ci sont ambiguës : Sganarelle étant à l'origine valet, mais prenant souvent une place plus importante comme celles de confident, de complice, d'ami ou encore de faire-valoir.
                b- Une fonction d'exposition
Les valets remplissent une fonction d'information, ils sont présents dans presque toutes les scènes d'exposition et de dénouement. Ainsi c'est avec Sganarelle que Dom Juan se dévoile, le valet ici est un informateur psychologique autant que dramaturgique. Les valets sont les personnages rationnels par excellence entre les autres personnages et le public. Sganarelle est l'intercesseur du spectateur et du lecteur énonçant les objections que le public aurait eut à opposer à Dom Juan son maître.

Je ne sais pas quoi mettre d'autre dans cette partie et je trouve qu'elle est trop courte par rapport à la première.
Je ne comprends pas les deux autres termes à aborder :
                         ? Il utilise un langage le plus souvent terre à terre. (je trouve que Sganarelle s'exprime toujours très bien)
                         ? Il manifeste des préoccupations triviales et des défauts serviles. (je n'ai pas d'exemples)

Merci encore de votre aide, j'attends vos corrections avec impatience.

Dans Dom Juan, Sganarelle n'est-il qu'un valet de comédie ?

Suite de rédaction :

2) Mais il n'est pas que ce valet bouffon

                a- Niveau de langage
Du fait que Sganarelle maîtrise "l'information" et le discours, le valet peut souvent représenter l'auteur sur scène, être le méditateur entre le dramaturge et le public : ainsi Molière critique la médecine dans Dom Juan et Le Médecin malgré lui à travers Sganarelle. De plus le valet garde une étonnante maîtrise des divers registres de langue se faisant ainsi comprendre de tous.

(je ne sais pas quoi mettre d'autre)

Je ne comprends pas les autres arguments, je ne trouve pas d'exemples.
? Il a un rôle de contradicteur. Il est la marionnette de son dresseur de maître.
? Il est surtout le témoin et le révélateur de la "méchanceté" de son maître.
? Il est enfin le double de Don Juan qui maintient la pièce dans un certain registre comique.

Merci