1

La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin

bonjour, voilà j'ai fais le tour du forum et je n'ai pas trouvé de sujet se rapportant à cette fable... (si il en avait un pourriez vous mettre le lien svp)
bon alors voilà j'ai une question et je ne trouve pas du tout le moyen d'y répondre.

quels défauts humains critiquent cette fable ?

j'en ai trouvé deux mais je pense qu'il y en a d'autres mais je ne les trouve pas sad
(ceux que j'ai trouvé sont la jalousie, l'envie et l'hypocrisie)
si vous en voyez d'autres n'hésitez pas c'est pour la rentrée ! lol

voilà j'espère que vous pourriez m'aider à bientôt...

{bonne année en avance wink }

Le Chat, la Belette, et le petit Lapin

Du palais d’un jeune Lapin
Dame Belette un beau matin
S’empara ; c’est une rusée.
Le Maître étant absent, ce lui fut chose aisée.
Elle porta chez lui ses pénates un jour
Qu’il était allé faire à l’Aurore sa cour,
Parmi le thym et la rosée.
Après qu’il eut brouté, trotté, fait tous ses tours,
Janot Lapin retourne aux souterrains séjours.
La Belette avait mis le nez à la fenêtre.
O Dieux hospitaliers, que vois-je ici paraître ?
Dit l’animal chassé du paternel logis :
O là, Madame la Belette,
Que l’on déloge sans trompette,
Ou je vais avertir tous les rats du pays.
La Dame au nez pointu répondit que la terre
Etait au premier occupant.
C’était un beau sujet de guerre
Qu’un logis où lui-même il n’entrait qu’en rampant.
Et quand ce serait un Royaume
Je voudrais bien savoir, dit-elle, quelle loi
En a pour toujours fait l’octroi
A Jean fils ou neveu de Pierre ou de Guillaume,
Plutôt qu’à Paul, plutôt qu’à moi.
Jean Lapin allégua la coutume et l’usage.
Ce sont, dit-il, leurs lois qui m’ont de ce logis
Rendu maître et seigneur, et qui de père en fils,
L’ont de Pierre à Simon, puis à moi Jean, transmis.
Le premier occupant est-ce une loi plus sage ?
- Or bien sans crier davantage,
Rapportons-nous, dit-elle, à Raminagrobis.
C’était un chat vivant comme un dévot ermite,
Un chat faisant la chattemite,
Un saint homme de chat, bien fourré, gros et gras,
Arbitre expert sur tous les cas.
Jean Lapin pour juge l’agrée.
Les voilà tous deux arrivés
Devant sa majesté fourrée.
Grippeminaud leur dit : Mes enfants, approchez,
Approchez, je suis sourd, les ans en sont la cause.
L’un et l’autre approcha ne craignant nulle chose.
Aussitôt qu’à portée il vit les contestants,
Grippeminaud le bon apôtre
Jetant des deux côtés la griffe en même temps,
Mit les plaideurs d’accord en croquant l’un et l’autre.
Ceci ressemble fort aux débats qu’ont parfois
Les petits souverains se rapportants aux Rois.

2

La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin

Bonjour P'Tite Tête,

Je crois que tu n'y es pas tout à fait.
As-tu lu la morale qui est explicite ?
Le lapin, c'est l'insouciance coupable.
La belette, c'est le vol, la ruse, la mauvaise foi.
Quant au chat, c'est la loi du plus fort sous des apparences trompeuses, le cynisme politique, la justice humaine imparfaite.
La Fontaine applique ce fabliau à la vie politique, aux relations entre états, aux défauts du droit féodal.

3

La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin

ok merci, pour la belette j'ai trouvé un peu près ça, le chat aussi mais pour le lapin j'avais mis qu'il était le naïf celui suit s'en chercher ( un truc comme ça)

enfin voilà et encore merci

4

La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin

Bonsoir Petit' Tête,

Pour le lapin, c'est bien d'avoir noté sa naïveté. Mais à ce compte, la rusée belette est aussi naïve puisqu'elle se livre au chat sans méfiance.

5

La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin

oui, (comme dirais l'autre smile ) c'est pas faux !!
j'ai pris en note merci de ton aide { encore smile }

La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin

Bonsoir à tous,

Voilà, j'ai une lecture analytique à faire sur Le chat, la Belette et le petit lapin de Jean de la Fontaine... Ma question est: En quoi la narration sert-elle à l'argumentation?

J'ai déjà fais des recherches (sur internet, anabac, ma tête:p) mais je n'arrive pas à trouver la partie axée sur la narration.

Si quelqu'un avait déjà fait cette lecture analytique se serait sympa de m'aider ou de me l'envoyer.

Merci d'avance.

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

7

La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin

Bonjour à tous!
Comme l'indique le titre, j'ai un commentaire à faire sur la fable de jean de la fontaine qui s'intitule :" le chat la belette et le petit lapin"
Je suis presque sûr de ma problématique:" En quoi cette fable critique t-elle la justice?" Mais j'aimerais savoir tout de même votre avis big_smile
De plus, si cette problématique est cohérente, il semblerais que j'ai du mal à trouver des pistes :s J'ai tout d'abord pensé à faire une piste sur la morale ( très explicite) ainsi que sur les personnages ( car ils ont tous un caractère différents) Pour la suite pourriez-vous m'aider, cela me serais d'un grand réconfort =]
merci d'avance winkvoilà le texte
[voir ci-dessus]
s'il vous plaît pourriez-vous me répondre :s:s
Je sais la fontaine c'est pas votre tasse de thé mais j'avoue que moi parfois je me force à aider des gens parce que je sais qu'il vont être noté et que j'aurais bien aimé moi aussi être aidé.
Voilà

La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin

Ce poème me fait penser aux thèmes suivants:
- qui a droit de cité (celui qui hérite ou celui qui prend en occupant le territoire)?
- pourquoi l'héritage devrait-il être un droit incontestable?
- être égaux devant la Justice peut porter de conséquences fâcheuses (si elle est trop aveugle, partiale, sévère, puissante...);
- il y a toujours quelqu'un plus fort que soi;
- le Droit Divin des rois.

La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin

Bonjour !

Je suis en train de préparer mon oral de français.

J'ai dans ma liste de textes une fable de La Fontaine : Le chat, la belette et le petit lapin.

Je vous la mets au cas où :

Du palais d'un jeune Lapin
Dame Belette un beau matin
S'empara ; c'est une rusée.
Le Maître étant absent, ce lui fut chose aisée.
Elle porta chez lui ses pénates un jour
Qu'il était allé faire à l'Aurore sa cour,
Parmi le thym et la rosée.
Après qu'il eut brouté, trotté, fait tous ses tours,
Janot Lapin retourne aux souterrains séjours.
La Belette avait mis le nez à la fenêtre.
O Dieux hospitaliers, que vois-je ici paraître ?
Dit l'animal chassé du paternel logis :
O là, Madame la Belette,
Que l'on déloge sans trompette,
Ou je vais avertir tous les rats du pays.
La Dame au nez pointu répondit que la terre
Etait au premier occupant.
C'était un beau sujet de guerre
Qu'un logis où lui-même il n'entrait qu'en rampant.
Et quand ce serait un Royaume
Je voudrais bien savoir, dit-elle, quelle loi
En a pour toujours fait l'octroi
A Jean fils ou neveu de Pierre ou de Guillaume,
Plutôt qu'à Paul, plutôt qu'à moi.
Jean Lapin allégua la coutume et l'usage.
Ce sont, dit-il, leurs lois qui m'ont de ce logis
Rendu maître et seigneur, et qui de père en fils,
L'ont de Pierre à Simon, puis à moi Jean, transmis.
Le premier occupant est-ce une loi plus sage ?
- Or bien sans crier davantage,
Rapportons-nous, dit-elle, à Raminagrobis.
C'était un chat vivant comme un dévot ermite,
Un chat faisant la chattemite,
Un saint homme de chat, bien fourré, gros et gras,
Arbitre expert sur tous les cas.
Jean Lapin pour juge l'agrée.
Les voilà tous deux arrivés
Devant sa majesté fourrée.
Grippeminaud leur dit : Mes enfants, approchez,
Approchez, je suis sourd, les ans en sont la cause.
L'un et l'autre approcha ne craignant nulle chose.
Aussitôt qu'à portée il vit les contestants,
Grippeminaud le bon apôtre
Jetant des deux côtés la griffe en même temps,
Mit les plaideurs d'accord en croquant l'un et l'autre.
Ceci ressemble fort aux débats qu'ont parfois
Les petits souverains se rapportants aux Rois.

J'ai cherché des questions qui seraient susceptibles de m'être posées et j'ai trouvé : en quoi ce texte est-il un apologue ?

Bon la question semble simple quand on connaît la définition de l'apologue.

Mais voilà je ne sais pas trop comment m'y prendre, faut-il en intro, donner la définition complète de l'apologue et ainsi faire un grand I) les caractéristiques de l'apologue dans cette fable, et ainsi sans cesse faire des allers retours entre la définition et le texte?

Mais alors que mettre en grand II) ? Cela semble trop court, non?

Comment feriez vous?

Merci d'avance ! smile

10

La Fontaine, Le chat, la belette et le petit lapin

Je pense que tu devrais définir tes axes selon le modèle suivant:

I Narration et fiction

a) Point de vue
b)Temps
c) Indicateurs temporels

II Le message

a) Personnages
b) Lexiques
c) Thèse

Je l'ai fait rapidement et je crois qu'il y a quelques failles dans ce plan. Attends la réponse d'un professeur.

@+

Reixach