1

Le Joueur, l'Idiot...

Bonsoir,

Lorsque nous souhaitons évoquer un personnage par son sobriquet, et que celui-ci est un nom commun qui est aussi le titre de l'oeuvre dans laquelle évolue ce héros, faut-il employer la majuscule ?

Par exemple, si je veux parler du joueur de Dostoïevski qui s'appelle Alexeï Ivanovitch, ou l'idiot qui est le prince Mychkine, dois-je utiliser la majuscule. Je croirais que oui, mais c'est un peu embêtant car on verra l'oeuvre avant le personnage...

Un camarade éclairé a-t-il une idée bien trempée sur la question ?

2

Le Joueur, l'Idiot...

Bonsoir.

J'ai longuement hésité avant de répondre, puis je suis tombé là-dessus :

Surnoms historiques et sobriquets prennent la majuscule à chaque mot à l’exclusion des articles et des prépositions, comme s’ils étaient liés par des traits d’union.
Jean sans Terre, Philippe le Bel, Philippe le Hardi, Pline le Jeune, Richard Cœur de Lion ;
Poil de Carotte, Boule de Suif.

Cf. orthotypographie.

Si cela peut vous aider...

Cordialement.

P.-S.
Et puis, le titre d'une œuvre est obligatoirement en italique ou souligné, alors pas de confusion possible tongue !

Le Joueur, l'Idiot...

Je ne mettrais pas de majuscule, ce qui permet de le différencier du titre. Ce n'est ni un surnom, ni un sobriquet, ni une allégorie...

4

Le Joueur, l'Idiot...

Bonjour,

À mon sens, c'est précisément un sobriquet. "Joueur" n'est pas le nom d'Alexeï Ivanovitch, mais son surnom.

La majuscule me semble aussi essentielle. Et si j'ai eu une hésitation sur l'italique, j'avais aussi tranché pour ne pas en mettre afin d'éviter la confusion avec le titre.

De même, si on évoque le personnage de Delon dans Le Samouraï de Melville, il me semblerait approprié d'écrire le Samouraï sans italique mais avec une majuscule. C'est bien de lui et pas d'un autre samouraï dont il est question. Il dépasse la dimension du nom commun.

Le Joueur, l'Idiot...

SoniaMarmeladova a écrit :

Bonjour,

À mon sens, c'est précisément un sobriquet. "Joueur" n'est pas le nom d'Alexeï Ivanovitch, mais son surnom.

Où ? J'ai cherché toutes les occurrences  du mot joueur dans le roman, je n’ai rien trouvé qui le suggère.

6

Le Joueur, l'Idiot...

Bonjour,

Peut-être ai-je tout faux, mais un sobriquet est à mes yeux le nom sous lequel on est connu et qui, décrivant un trait qui nous caractérise, est différent de celui qui figure au registre de l'État civil.

Dans ce sens, existe-t-il un doute dans l'esprit de quiconque que le Joueur est bel et bien Alexeï Ivanovich ? Quand on parle du Joueur, on évoque le roman de Dostoïevski, mais si on dit le Joueur fait ci ou pense cela, il est clair que nous faisons référence à un personnage et ce personnage n'est autre qu'Alexeï; ce n'est pas n'importe quel joueur.

À mon sens, que le sobriquet n'apparaisse pas dans l'oeuvre mais uniquement dans le titre ne change rien à l'affaire. Si vous prenez le ballet La Belle au bois dormant, il me semble clair que la Belle au bois dormant est Aurore. La Belle au bois dormant est bien son sobriquet et pas seulement le titre de l'oeuvre.

P.-s.:  vous avez donc trouvé une version pdf du Joueur ?

Le Joueur, l'Idiot...

Un sobriquet est un surnom familier. Je maintiens donc : le Tigre est un surnom, pas le joueur.

Pas pdf mais Wikisource : http://fr.wikisource.org/ Je voulais comparer la typographie à celle de mon édition, une fois localisés les emplois du mot, mais ce n'est jamais un surnom ou un sobriquet.

Mon guide typographique dans l’article sur les surnoms cite la Belle au bois dormant quand il précise qu’on ne considère pas comme surnoms les épithètes (mots ou périphrase) accolées systématiquement au nom propre pour insister sur une caractéristique corporelle, morale, etc. sauf que la princesse n’a pas de prénom dans le conte !

8

Le Joueur, l'Idiot...

Bonjour,

À mon sens, le Joueur est un sobriquet puisque le personnage d'Alexeï est connu par des millions de personnes sous ce nom.

Pour ce qui est de la Belle au bois dormant, dans le conte, le nom du personnage est la Princesse.
Dans le ballet, le nom du personnage est Aurore.
Dans les deux cas, le sobriquet - qui est le titre de l'ouvrage - est la Belle au bois dormant.

Et pour ce qui est de l'Idiot ? Vous lui niez aussi la qualité de sobriquet ? De mémoire, je ne me rappelle pas non plus qu'on appelle le prince du surnom de l'Idiot, mais on le traite d'idiot des dizaines de fois. L'identité de l'Idiot est claire pour tous, lecteurs et personnages.

Le Joueur, l'Idiot...

Traiter quelqu'un d'idiot, fût-ce des centaines de fois, ce n'est pas vraiment lui donner un sobriquet. La majuscule ne se justifie que pour le titre de l'œuvre.

10

Le Joueur, l'Idiot...

Cher Jehan,


Si par un soir de fin du monde, votre esprit hanté par la fin des haricots, venait à s'embrouiller le quart du huitième d'un instant...

Si, ce soir-là, vous étiez à deviser avec un ami de littérature russe, ce qui est une des meilleures choses à faire les soirs d'apocalypse...

Et si, souhaitant évoquer le prince Muychkine, son nom vous faisait exceptionnellement défaut.  Pressé par le temps, ne diriez-vous pas à votre interlocuteur : "Aidez-moi, vous savez bien, l'Idiot !" ?

Et si vous deviez écrire à propos d'Aurore, héroïne du ballet La Belle au bois dormant, ne l'évoqueriez-vous jamais en l'appelant la Belle au bois dormant?

Enfin, je rends les armes. Mais je crois que je vivrai désormais en commettant la terrible faute d'ajouter une majuscule. Nous avons bien combattu... La joute était cruciale !
respectueusement,
Ursae Minoris