Le théâtre est-il fait pour être lu ?

Je réponds à ma question : non !

L'objet d'une pièce de théâtre  n'est pas sa lecture, mais son jeu. Elle doit être incarnée par des comédiens, interprétée.

Sur ce postulat de départ, quelle place accorder au théâtre en milieu scolaire ?
Il n'y a pas meilleur moyen de détourner les élèves du théâtre qu'à leur faire analyser une pièce sans l'avoir au préalable vue, voire revue jouer sur scène.

On pourrait faire un parallèle avec le couple scénario / film, ou une partition symphonique...

Vous pouvez toujours lire un scénario, mais sa finalité est également d'être interprété, comprenant tout un agrégat complexe hors scénario : effets visuels, mouvements de caméra, effets spéciaux, jeu des acteurs, musique, éclairage etc...

Lire la pièce de théâtre, est UNE étape de la compréhension théâtrale, mais ne peut, et surtout, ne doit pas être une finalité.

Dans la culture littéraire, le théâtre, peut-être dans une moindre mesure la poésie, tient une place à part.

Je ne pense pas qu'il soit introspectif.
D'où la difficulté d'intéresser à ce genre en milieu scolaire...

2

Le théâtre est-il fait pour être lu ?

Bonjour à vous également big_smile,

Je ne peux m'accorder avec vous. Mais vous pouvez toujours lire ce document, rédigé par Jean-Luc, et fortement intéressant: Le spectacle théâtral entre texte et représentation.

Cordialement,
Sullyvan

P.-S. C'est d'ailleurs pour cela que l'objet d'étude est "théâtre, texte ET représentation" :roll:...Bonjour,
Le document en question a été rédigé par Imad Belghit.

3

Le théâtre est-il fait pour être lu ?

Bonjour !

     Je crois tout de même qu'il faut garder à l'esprit que le texte théâtral, même s'il se révèle dans sa dimension scénique, n'en demeure pas moins porteur d'aspects littéraires indéniables, et donc textuels, qui peuvent se passer, dans une certaine mesure, de l'interprétation : étudier un texte de Racine est par exemple un pur bonheur de lecture, et certains ont considéré qu'il s'agissait là de poésie ...
     Par ailleurs, certains textes ne sont pas voués à être joués sur scène, que l'on pense au "théâtre dans un fauteuil" ou bien encore à certaines pièces injouables de Claudel.
Il n'en demeure pas moins qu'il faut en effet souligner la spécifité d'un genre qui gagnerait à être appréhendé davantage en fonction de sa spécificité de représentation, notamment dans le scolaire !
     Terminons par cette petite citation de Camus (vous m'excuserez...) : "Pour vivre dans la vérité, jouez la comédie !" ( http://www.rts.ch/archives/tv/culture/3 … camus.html )

Sébastien

Le théâtre est-il fait pour être lu ?

Intéressant...
Mais j'évoque à dessein la vocation du théâtre.
S'il existe des pièces destinées à ne pas être jouées, elles demeurent de l'ordre du marginal.

En milieu scolaire, vous étudierez par exemple, le théâtre classique.
Peut-on ainsi sérieusement soutenir que Molière, Racine, Shakespeare, Corneille, Beaumarchais...sont des auteurs qui n'ont pas écrit pour la représentation ?

La pièce n'est elle-même que lorsqu'elle est mise en scène et interprétée.
Elle produit un effet sur l'audience, mesurable, palpable.

Si la finalité du théâtre est sa représentation face à un public, il convient donc de réfléchir à son enseignement dans le secondaire, qui demeure bien trop souvent théorique.
Exceptés ses propres codes, que l'on peut apprendre, les élèves ne saisiront pas toute la portée de ce genre particulier de la production littéraire.
Le théâtre est la littérature orale.

Bien sûr, un mauvais texte ne sera jamais un chef-d'oeuvre, même s'il est bien interprété.
Ma question ne portait pas sur la légitimité ou non à considérer le genre théâtral dans le champs de la littérature, mais à déterminer sa raison d'être.

Pour écouter une symphonie, il faut jouer la partition. Très peu de personnes sont capables de "l'entendre" simplement en lisant la partition.
Il en est de même pour le théâtre dont la vocation est la représentation.
Il suffit de convoquer l'étymologie pour s'en convaincre...

Le théâtre est-il fait pour être lu ?

Voir Musset et ses Spectacles dans un fauteuil, pièces de théâtre uniquement destinées à être lues.

Le théâtre est-il fait pour être lu ?

Non, je pense qu'une pièce de théatre est d'abord fait pour être vu, jouée !
Mais la lire peut nous aider si, aprés avoir vu la pièce nous n'avons pas tout compris !

7

Le théâtre est-il fait pour être lu ?

Je crois qu'en même temps, le problème que tu soulèves se révèle dans notre rapport au théâtre, aujourd'hui : les représentations sont moins fréquentes par rapport aux siècles précédents (et même jusqu'au milieu du XXème siècle et l'arrivée de la télévision, média de masse, et vrai theatrum mundi...) ; et si de nos jours toutes les pièces sont publiées écrites, cela ne fut pas toujours évident, et, par exemple, dans l'antiquité, les représentations étaient souvent uniques, et sans support écrit. Le contexte a donc changé notre perception du théâtre, un élément extérieur qui l'a modifié.

Le théâtre est-il fait pour être lu ?

Sans remonter à l'Antiquité, les auteurs ont toujours écrit majoritairement pour la représentation.
Ceci a peu de rapport avec notre perception toute médiatique ou non du théâtre aujourd'hui.
La finalité d'un auteur demeure la représentation. L'incarnation du texte par des comédiens qu'on espère toujours à la hauteur de l'oeuvre.

9

Le théâtre est-il fait pour être lu ?

Oh c'est drôle ,c ette question je l'ai eu en dissert' en 1er L lors du bac blanc smile

elle n'était pas évidente à gérer , mais je la trouvais très intéressante..

10

Le théâtre est-il fait pour être lu ?

C'était d'ailleurs l'intention d'Artaud, qui prônait un "théâtre total", ou indirectement de Ionesco soutenant que "tout est permis au théâtre"... Comme l'a mis en évidence koub, ce n'est pas tant la finalité du théâtre en lui-même qu'il faut étudier, mais plutôt celle qu'on lui a donnée ! Le fait de choisir pour support le genre du théâtre n'est bien sûr pas anodin, puisqu'il implique une mise en page, et des choix propres et typiques au genre. Mais pour autant, il me semble très restrictif d'affirmer le théâtre n'être destiné qu'à la représentation... Ce n'est que mon avis .

P.-S. Toutes mes excuses à  Imad Belghit !