1

Conseils de méthode pour l'oral

Conseils de méthode pour l’oral de français

Bonjour à tous !

Prof, je vous liste ici des conseils de méthode pour l’oral.

Beaucoup de questions sont postées au sujet de l’oral. J’espère que ce petit mémo apportera des réponses.

Préparation efficace du matériel :
Rangez vos textes par séquence dans un classeur à pochettes transparentes. Si possible, ajoutez en tête de chaque séquence la fiche du descriptif si vous l’avez. Vous avez le droit d’avoir tous vos textes et vos descriptifs avec vous, c’est essentiel durant l’entretien ! Si votre manuel est indiqué sur le descriptif, vous avez le droit de l’avoir pendant la préparation.

ÉVITEZ absolument :

  • un classeur de cours que vous vous mettez à trier devant l’examinateur en cherchant vos textes perdus au milieu des leçons et des fiches. Stress et mauvaise humeur de l’examinateur garantis, plus soupçon de tricherie.

  • d’apporter des textes annotés ou surlignés. Ils doivent être vierges.

  • de donner l’impression de découvrir votre séquence et les textes complémentaires le jour de l’examen. Révisez à partir du descriptif, c’est le document à partir duquel l’examinateur prépare ses questions (en particulier pour l’entretien)

  • Malgré votre stress (compréhensible même pour l’examinateur), soyez souriant et poli. C’est un principe élémentaire de communication!

  • Si vous ne comprenez pas la question, ou avez un doute sur le texte, DEMANDEZ POLIMENT des précisions ou une reformulation ! Les examinateurs ont des instructions pour reformuler la question si nécessaire (mais ne lui demandez pas ce que veut dire "registre"…)

  • Traitez ABSOLUMENT la question, ne récitez pas votre cours, sinon c’est un hors-sujet ! Mais rassurez-vous : il n’y a pas 100 questions possibles sur un texte, et elle correspondra à ce que vous avez fait en cours, même si la formulation est différente. Il faudra éventuellement réorganiser les parties, recentrer l’analyse sur un point particulier en en abandonnant d’autres, reformuler, mais vous pourrez utiliser vos analyses du cours.
    Citez la question dans votre introduction, reprenez-la dans votre conclusion, montrez régulièrement que vous y répondez, établissez explicitement un lien entre les analyses que vous faites et la question qu’on vous pose. C’est un peu comme quand on passe le permis et que le moniteur nous dit de bien montrer qu’on regarde dans le rétroviseur, quitte à en rajouter.

  • Faites une introduction (présentation du texte, question, annonce du plan) et une conclusion, n’oubliez pas la lecture, qui est notée (repérez les mots difficiles AVANT l’examen !) ; vous pouvez lire le texte avant l’intro (préférable) ou après l’intro, avant votre explication.

  • Ne rédigez que l’introduction et la conclusion, mais rédigez-les absolument.
    Ne rédigez surtout pas votre explication (temps de préparation trop long et explication trop courte et trop lue), faites un plan clair et lisible que vous pouvez suivre facilement, ne recopiez pas les exemples, surlignez-les dans le texte et notez sur votre plan la couleur utilisée pour retrouver facilement vos relevés.

  • Entretien : vous avez le droit d’hésiter et de réfléchir, c’est un oral. Ce n’est pas négatif, ça montre que vous réfléchissez ! Restez aimable : vous avez parfois l’impression que l’examinateur vous agresse, mais c’est l’interrogation qui est agressive, pas lui. Il n’est pas là pour vous descendre, au contraire ! Vous serez noté aussi sur vos capacités de communication et votre réactivité, votre dynamisme. N’hésitez pas à développer : plus vous parlerez… moins il parlera et vous posera de questions !

  • Dernière chose : l’interrogation doit durer 20 minutes. Donc si votre explication dure 3 mn… l’entretien durera 17 mn…

2

Conseils de méthode pour l'oral

merci pour ces excellents conseils
donc si j'ai bien compris sur le brouillon on ne met que le plan avec les points essentiels, c'est à dire que l'on note les idées, mais pas les figures de styles ?

3

Conseils de méthode pour l'oral

Si parce que tu ne peux pas séparer ton idée de ce qui te permet de la justifier, c'est à dire l'observation des procédés. Je te donne un exemple. Imaginons que je veuille prouver que l'auteur utilise le registre comique ; ça pourrait donner ça au brouillon :

I- Un texte comique

Pour mettre en place le registre comique, l'auteur utilise ici toutes les catégories de procédés de ce registre.

1) Le comique de mots

- voc. familier
- hyperboles ridicules
- exclamations


etc

Imaginons que j'ai surligné en jaune dans le texte le voc familier, je surligne aussi dans la même couleur l'expression "voc. familier" sur mon plan, c'est ma "légende".
En plus, l'avantage c'est que tu es certain d'avoir à chaque fois une justification pour chaque idée, tu t'aperçois au brouillon de ce qui manque. J'espère que je suis claire!

4

Conseils de méthode pour l'oral

très claire, merci bien

Conseils de méthode pour l'oral

astrance a écrit :

Dernière chose : l'interrogation doit durer 20 minutes. Donc si votre explication dure 3 mn... l'entretien durera 17 mn...

Je voudrais réagir par rapport à ce que tu as dis. Notre prof nous a lu une sorte de "charte" sur l'oral et nous a dit qu'au contraire, si on ne tient que 5 minutes à l'exposé, l'entretien dure quand même 10 minutes et non 15.

6

Conseils de méthode pour l'oral

Je ne sais de quelle "charte" il s'agit. Mais je sais que l'info que je vous donne est celle des Instructions Officielles, et que cette instruction (20 mn d'interrogation au total )  a été de nouveau rappelée aux examinateurs par les présidents de jury lors des réunions d'harmonisation du 18 juin dernier. Il n'y a donc aucun doute à ce sujet, et les candidats qui ne bénéficieront pas des 20 mn légales peuvent protester contre cette irrégularité et contester la manière dont leur épreuve a été conduite.

Conseils de méthode pour l'oral

Bonjour,
Merci pour les excellents conseils !
Mais il y a un soucis : Faut-il vraiment établir deux axes ? Sur ma fiche d'évaluation au bac blanc la présentation des 2 axes était demandée, alors que mon professeur de français m'a dis qu'il n'est pas nécessaire de faire des axes pour le commentaire de texte, qu'il faut juste répondre à la question posée en se basant sur des passages du texte (également selon une inspectrice académique)... Donc que dois-je faire ?

Pour ma part, je passe l'oral le 1er juillet et je m'inquiète beaucoup. Je révise tout correctement et je retiens bien les points essentiels mais j'ai peur qu'une question ou autres de l'examinateur me bloque (sous l'effet du stress)... Auriez-vous quelques conseils à me donner, en tant que prof s'il vous plaît ?

Merci pour vos réponses

8

Conseils de méthode pour l'oral

Merci Fraizy, heureuse que cela puisse être utile.

Pour les axes : on attend une démonstration organisée, structurée ; les axes te permettent cette structuration, ils correspondent à la fois au points essentiels à faire ressortir, et aux étapes de ta démonstration. Comment s'organisent les remarques sans plan d'ensemble? On risque un ensemble décousu, un catalogue de remarques sans processus de démonstration. En théorie, on peut produire une analyse linéaire. Je la déconseille fortement, car elle est beaucoup plus difficile à réussir : on risque de se répéter, de paraphraser, de laisser des "vides" pour certaines parties du texte... La plupart des plans sont fournis par la question elle-même :
"que dénonce l'auteur et par quels procédés?" peut donner selon le texte
I- La thèse et les arguments II- Les procédés de persuasion ou II- Les registres etc.
"En quoi ce texte est-il un apologue?" → I- Une fiction pour amuser et intéresser le lecteur (perso, registre comique, etc selon le texte) II- Une dimension argumentative
"En quoi ce texte est-il un conte philosophique"? (une question que j'aime bien sur Candide par ex) → I- Un conte II- Une dénonciation
"Etudiez les personnages dans cette scène (ou extrait de roman) →
I- Perso 1 II- Perso 2 III- Leurs relations
"En quoi ce texte est-il un incipit?" → I- Une fonction d'information 1) cadre 2) perso 3) intrigue ... II- Des procédés pour "accrocher" le lecteur

J'espère que c'est clair...

Quant au trac... Sache que tout examinateur a été candidat et qu'il a eu le trac. Nous sommes donc compréhensifs à cet égard, un peu de "bafouillage" n'est pas grave ; très souvent, le trac naît de la peur du trac, il faut dédramatiser, vous croyez souvent que vos "erreurs" sont plus graves qu'elles ne le sont pour l'examinateur!
Ensuite, il faut se dire que l'examinateur est un prof comme le vôtre, il désire ardemment avoir face à lui des élèves sympa qui ont bossé et ont compris dans l'ensemble. Ce n'est pas un tortionnaire qui rêve de mettre zéro à tout le monde! Et donc si l'élève est sérieux, réactif à l'entretien cela rattrapera les "cafouillages" éventuels de l'explication. Si tu es sérieux et que tu as bossé, AIE CONFIANCE EN TOI et en l'examinateur, l'examen sert à évaluer la manière dont tu as travaillé, ce n'est pas un piège ! La confiance est le meilleur remède contre le trac. Un exercice avec des copains : jouer le rôle de l'examinateur, ça peut aider à mieux maîtriser la situation et c'est un excellent entraînement pour l'entretien.

Conseils de méthode pour l'oral

Astrance, je suis d'accord avec toi pour les "cafouillage"!! Ce n'est pas tant les connaissances qui sont notées (même si elles sont l'essentiel de l'entretien), mais également l'aptitude à maîtriser la langue.
N'oubliez pas qu'on est en France, donc il est impératif de parler un français correct.

Juste un truc (mais je suis qui pour parler au juste?  ), Astrance que je tiens à préciser, pour la lecture du texte. L'idéal est de le lire avant la problématique. Pour s'en rappeler écrivez-le en grand, de manière bien visible sur votre brouillon.

Sinon, le reste est au top, merci beaucoup pour tes conseils

10

Conseils de méthode pour l'oral

Insérer la lecture entre la présentation et la problématique peut être il est vrai intéressant : la présentation prépare la lecture, la problématique semble plus "naturelle", elle paraît être une question qui découle du texte lui-même. Mais l'expérience m'a appris que les examinateurs étaient désorientés par cette organisation, que cela avait pu être reproché aux élèves ; placer sa lecture au coeur de l'intro demande de l'aisance, je ne le conseille qu'aux candidats très à l'aise et sûrs d'eux. Le plus simple est de commencer par la lecture : on est sûr de ne pas oublier, la lecture permet de poser sa voix, de se "lancer", de prendre appui, de calmer son trac...