Molière, Dom Juan, acte I, scène 1

Pour une question d'oral, comment montrer qu'un extrait remplit sa fonction d'exposition ?
suffit-il de montrer que Sganarelle présente et décrit son maître Don Juan, et que lui-même se décrit en tant que valet

ou bien cela n'a-t-il rien à voir ? qu'est-ce qu'exactement qu'une scène d'exposition et comment peut-on la justifier ?

merci d'avance

( je n'attends pas de réponses précises sur la tirade que je dois analyser mais plutôt des exemples de scène d'exposition et leurs caractéristiques)

merci

2

Molière, Dom Juan, acte I, scène 1

Une scène d'exposition :
- est une présentation de l'oeuvre par l'orientation donnée par les premières scènes
- suscite le questionnement du lecteur sur la suite de la pièce
- met en avant le contexte et les personnages
- met en place les thématiques majeures pour la pièce
- peut esquisser certains traits des personnages principaux et leurs rapports au personnages secondaires

J'espère que ces quelques caractéristiques t'éclaireront un peu...

Molière, Dom Juan, acte I, scène 1

ah oui d'accord merci beaucoup pour ton aide

4

Molière, Dom Juan, acte I, scène 1

bonjour je viens de voir ton message qui m'aide pour une question de français, mais le hic. c'est que dans ma question que bah que  c'est comme toi (taquestion ) sauf qu'on me met "déroge de l'exposition".
voila salut et a plus

5

Molière, Dom Juan, acte I, scène 1

Bonsoir P'Tite Tête,

Ce n'était pourtant pas très difficile.
Il s'agit de repérer tout ce qui ne se rapporte pas à la présentation de l'intrigue, des personnages...
Donc la digression sur le tabac, le caractère de Sganarelle.

6

Molière, Dom Juan, acte I, scène 1

ah oki je suis vraiment grave moi   smile
merci

Molière, Dom Juan, acte I, scène 1

Bonjour,

Voilà j'aimerais que vous m'aidiez à trouver les axes de lecture sur Don juan acte 1 scène 1 à partir de la réplique de "Gusman: Quoi? ce départ si peu prévu[...] à la fin".

GUSMAN: Quoi? ce départ si peu prévu serait une infidélité de Dom Juan? Il pourrait faire cette injure aux chastes feux de Done Elvire?
SGANARELLE: Non, c'est qu'il est jeune encore, et qu'il n'a pas le courage.
GUSMAN: Un homme de sa qualité ferait une action si lâche?
SGANARELLE: Eh oui, sa qualité! La raison en est belle, et c'est par là qu'il s'empêcherait des choses.
GUSMAN: Mais les saints nœuds du mariage le tiennent engagé.
SGANARELLE: Eh! mon pauvre Gusman, mon ami, tu ne sais pas encore, crois-moi, quel homme est Dom Juan.
GUSMAN: Je ne sais pas, de vrai, quel homme il peut être, s'il faut qu'il nous ait fait cette perfidie; et je ne comprends point comme après tant d'amour et tant d'impatience témoignée, tant d'hommages pressants, de vœux, de soupirs et de larmes, tant de lettres passionnées, de protestations ardentes et de serments réitérés, tant de transports enfin et tant d'emportements qu'il a fait paraître, jusqu'à forcer, dans sa passion, l'obstacle sacré d'un couvent, pour mettre Done Elvire en sa puissance, je ne comprends pas, dis-je, comme, après tout cela, il aurait le cœur de pouvoir manquer à sa parole.
SGANARELLE: Je n'ai pas grande peine à le comprendre, moi; et si tu connaissais le pèlerin, tu trouverais la chose assez facile pour lui. Je ne dis pas qu'il ait changé de sentiments pour Done Elvire, je n'en ai point de certitude encore: tu sais que, par son ordre, je partis avant lui, et depuis son arrivée il ne m'a point entretenu; mais, par précaution, je t'apprends, inter nos, que tu vois en Dom Juan, mon maître, le plus grand scélérat que la terre ait jamais porté, un enragé, un chien, un diable, un Turc, un hérétique, qui ne croit ni Ciel, ni Enfer, ni loup-garou, qui passe cette vie en véritable bête brute, en pourceau d'Epicure, en vrai Sardanapale, qui ferme l'oreille à toutes les remontrances qu'on lui peut faire, et traite de billevesées tout ce que nous croyons. Tu me dis qu'il a épousé ta maîtresse: crois qu'il aurait plus fait pour sa passion, et qu'avec elle il aurait encore épousé toi, son chien et son chat. Un mariage ne lui coûte rien à contracter; il ne se sert point d'autres pièges pour attraper les belles, et c'est un épouseur à toutes mains. Dame, demoiselle, bourgeoise, paysanne, il ne trouve rien de trop chaud ni de trop froid pour lui; et si je te disais le nom de toutes celles qu'il a épousées en divers lieux, ce serait un chapitre à durer jusques au soir. Tu demeures surpris et changes de couleur à ce discours; ce n'est là qu'une ébauche du personnage, et pour en achever le portrait, il faudrait bien d'autres coups de pinceau. Suffit qu'il faut que le courroux du Ciel l'accable quelque jour; qu'il me vaudrait bien mieux d'être au diable que d'être à lui, et qu'il me fait voir tant d'horreurs, que je souhaiterais qu'il fût déjà je ne sais où. Mais un grand seigneur méchant homme est une terrible chose; il faut que je lui sois fidèle, en dépit que j'en aie: la crainte en moi fait l'office du zèle, bride mes sentiments, et me réduit d'applaudir bien souvent à ce que mon âme déteste. Le voilà qui vient se promener dans ce palais: séparons-nous. Écoute au moins: je t'ai fait cette confidence avec franchise, et cela m'est sorti un peu bien vite de la bouche; mais s'il fallait qu'il en vînt quelque chose à ses oreilles, je dirais hautement que tu aurais menti.

La question est :
En quoi cette scène satisfait-elle aux exigences de l'exposition au théâtre

J'aimerais établir ce commentaire sous la forme:
I\ Description→ qu'est ce que c'est?
II\ Analyse→ Comment ça marche?
III\ Interprétation→ qu'st ce que ça veut dire

scène d'exposition:La scène d'exposition d'une pièce de théâtre est la première scène, du premier acte cependant elle peut durer jusqu'à plusieurs actes.. Elle fournit les éléments nécessaires à la compréhension de la situation initiale. Comparable à l'incipit d'un roman. Elle est soumise à des règles qui consistent à présenter l'action, le lieu, le temps, et les personnages, de façon clair, intéressante, "vraisemblable", elle doit être entière et courte.

Wikipédia

Voilà merci de me répondre au plus vite.

8

Molière, Dom Juan, acte I, scène 1

Pour ton plan, je peux te conseiller deux axes.
Le premier qui présente les attraits dits normaux de la scène d'exposition, et dans ton deuxième axe, ce qui se passe différement dans la scène d'exposition de Dom Juan par rapport aux autres oeuvres théâtrales.

Pense également à dire que dans cette scène qui est présentée de façon indirecte, les thèmes sont dressées et les caractéristiques du personnage principals sont présentées.

Voilà, j'espère t'avoir aider ! smile

Molière, Dom Juan, acte I, scène 1

Ok, merci

10

Molière, Dom Juan, acte I, scène 1

Bonjour a tous, je sollicite vos conseils vis a vis de mon commentaire composé, voila le texte a étudier


SGANARELLE: Je n'ai pas grande peine à le comprendre, moi; et si tu connaissais le pèlerin, tu trouverais la chose assez facile pour lui. Je ne dis pas qu'il ait changé de sentiments pour Done Elvire, je n'en ai point de certitude encore: tu sais que, par son ordre, je partis avant lui, et depuis son arrivée il ne m'a point entretenu; mais, par précaution, je t'apprends, inter nos, que tu vois en Dom Juan, mon maître, le plus grand scélérat que la terre ait jamais porté, un enragé, un chien, un diable, un Turc, un hérétique, qui ne croit ni Ciel, ni Enfer, ni loup-garou, qui passe cette vie en véritable bête brute, en pourceau d'Epicure, en vrai Sardanapale, qui ferme l'oreille à toutes les remontrances qu'on lui peut faire, et traite de billevesées tout ce que nous croyons. Tu me dis qu'il a épousé ta maîtresse: crois qu'il aurait plus fait pour sa passion, et qu'avec elle il aurait encore épousé toi, son chien et son chat. Un mariage ne lui coûte rien à contracter; il ne se sert point d'autres pièges pour attraper les belles, et c'est un épouseur à toutes mains. Dame, demoiselle, bourgeoise, paysanne, il ne trouve rien de trop chaud ni de trop froid pour lui; et si je te disais le nom de toutes celles qu'il a épousées en divers lieux, ce serait un chapitre à durer jusques au soir. Tu demeures surpris et changes de couleur à ce discours; ce n'est là qu'une ébauche du personnage, et pour en achever le portrait, il faudrait bien d'autres coups de pinceau. Suffit qu'il faut que le courroux du Ciel l'accable quelque jour; qu'il me vaudrait bien mieux d'être au diable que d'être à lui, et qu'il me fait voir tant d'horreurs, que je souhaiterais qu'il fût déjà je ne sais où. Mais un grand seigneur méchant homme est une terrible chose; il faut que je lui sois fidèle, en dépit que j'en aie: la crainte en moi fait l'office du zèle, bride mes sentiments, et me réduit d'applaudir bien souvent à ce que mon âme déteste. Le voilà qui vient se promener dans ce palais: séparons-nous. Écoute au moins: je t'ai fait cette confidence avec franchise, et cela m'est sorti un peu bien vite de la bouche; mais s'il fallait qu'il en vînt quelque chose à ses oreilles, je dirais hautement que tu aurais menti.

voila donc à partir de ce texte nous avons un commentaire composé a dresser, et je suis vraiment embêté car j'ai tous les arguments en mains, mais je ne sais comment les mettre ensemble pour former mes grands axes

Vis a vis du plan, je pensais a opter pour celui ci

I) le portrait du maître par le valet

II) le portait du valet par lui même

III) Les relations Maitre/valet au service de la comédie

mais comme je vous l'es dit je n'arrive pas à faire le tri dans mes arguments, voila ceux que j'ai trouvé:

- La caricature de Dom juan
- L'anti conformisme de Dom juan
- Les oppositions de Sganarelle (language, caractère ...)
- Le comique
- Le rôle traditionnelle de valet de comédie

je suis bien embêtés car j'ai compris le texte et je visualise ce que notre proffesseur attend de nous, mais je n'arrive vraiment pas à le clarifier sur le papier

quelqun peut il m'aider ?

en vous remerciant d'avance

aleksander