Perdidi... date auxilium mihi ! Hannibal vincit me...

Dans le texte suivant :

"Hannibali primum  facilis (faciles !)  fuerunt victoriae, Romanisque, qui tandem vicérunt, acria  pericula."

J'arrive tant bien que mal à quelque chose qui tient à peu près la route pour le début (et encore ...) :

Dès que les victoires ont été faciles pour Hannibal,

Mais pour la suite je suis perdu (d'où le titre !) :

"les vifs dangers" sont au nominatif donc je pense qu'on doit pouvoir dire :

les vifs dangers ont vaincu...

mais qui a été vaincus par les fameux dangers ? et que faire de "Romanisque" et du "qui" ?

2

Perdidi... date auxilium mihi ! Hannibal vincit me...

Bonsoir.

ne pas confondre "primum" (adverbe: "d'abord") avec "ut primum" (conjonction: "dès que").

Tes couleurs (bleu et rouge) montrent que tu as eu une bonne intuition: la phrase se construit en 2 membres parallèles:

Hannibali victoriae fuerunt facilis (comprendre faciles, nominatif)
et
Romanis pericula (sous-entendu: fuerunt) acria

pour la relative "qui tandem vicerunt", l'antécédent n'est pas pericula, c'est donc...? (indice: la relative est juste après l'antécédent, tu ne peux pas le rater)

Perdidi... date auxilium mihi ! Hannibal vincit me...

Petits rectificatifs : Je n'avais pas noté dans mon bouquin la traduction entière de "primum" et "ut primum" que j'avais globalisée ! Merci pour avoir attiré mon attention là-dessus...
et il y a une erreur de copie dans mon texte, en effet "facilis" n'est pas bon c'est "faciles" le mot exact ... désolé

Cependant, j'avance à petits pas... et j'arrive à un truc qui me surprend quelque peu :
"D’abord les dangers ont été vifs à cause des romains qui ont vaincu et enfin les victoires ont été faciles pour Hannibal."

P.S. je dois laissé là mon message, j'y reviendrai plus tard car je pars visiter la Sainte Chapelle à Panam ... A plus

4

Perdidi... date auxilium mihi ! Hannibal vincit me...

Absalon a écrit :

"D’abord les dangers ont été vifs à cause des romains qui ont vaincu et enfin les victoires ont été faciles pour Hannibal."

Euh... ta phrase est complètement mélangée... garde l'ordre du texte latin, tu verras que c'est beaucoup plus simple que ce que tu as fait.

"Romanis" est un datif d'intérêt, comme "Hannibali". Ce n'est donc pas "à cause des Romains" mais "pour les Romains" (cf. "pour Hannibal")

"Primum" indique une description de la situation au début de la guerre (situation favorable aux Carthaginois), avant un retournement final ("tandem", '"enfin") en faveur des Romains, qui finiront par les battre. Y vois-tu plus clair maintenant?

Perdidi... date auxilium mihi ! Hannibal vincit me...

Bon j'y retourne !
... ah la Sainte Chapelle cébô !


J'arrive à cette version :
"D’abord les victoires furent faciles pour Hannibal et enfin pour les Romains qui ont vaincu de vifs dangers."

je n'arrivais pas voir comment placer le "enfin" et surtout je partais de l'idée que les victoires avaient été faciles "d'abord pour les romains..." et après pour Hannibal ! Je vais relire l'histoire antique ...

En tous les cas merci pour cette aide et surtout cette patience !

6

Perdidi... date auxilium mihi ! Hannibal vincit me...

Relire l'histoire romaine, excellente idée, mais commence par lire ce que je t'ai écrit:

AristoFan a écrit :

et
Romanis pericula (sous-entendu: fuerunt) acria

pour la relative "qui tandem vicerunt", l'antécédent n'est pas pericula, c'est donc...? (indice: la relative est juste après l'antécédent, tu ne peux pas le rater)

Suivre l'ordre des mots n'est pas si dur!
"tandem" fait partie de la relative, il nuance le verbe "vicerunt".
De plus, tu ne peux pas traduire "acria pericula" comme le COD de "vicerunt" car la virgule sépare clairement la relative du reste de la phrase.

Perdidi... date auxilium mihi ! Hannibal vincit me...

Je sèche totalement... je n'arrive pas à comprendre la place de "acria pericula" avec ton explication que j'ai beau relire, je sèche je sèche !

Il est des choses que l'on a devant les yeux et que l'on n'est pas destiné à voir ! Il faut que d'autres yeux les y voient !

Ajouté plus tard
Dernière proposition avant destitution : "D’abord les victoires faciles furent pour Hannibal et les vifs dangers pour les Romains qui ont vaincu enfin."

... alors là si c'est pas du top ! Je tape sur le type qui tapa ce propos !

8

Perdidi... date auxilium mihi ! Hannibal vincit me...

La phrase est assez évidente, regarde le parallélisme:

fuerunt Hannibali   faciles  victoriae
            Romanis    acria  pericula.

Ajouté également plus tard
:
La structure est mieux comprise, même si on peut hésiter sur la construction du verbe être (construction attributive ou absolue?).
attributive = les victoires furent faciles...
absolue = il y eut des victoires faciles pour Hannibal (ou Hannibal eut des victoires faciles...)

Perdidi... date auxilium mihi ! Hannibal vincit me...

Je pense que nos messages se sont croisés, il me semble que mon ajout de dernière minute tient compte de cette remarque ...
merci pour la tentative de sauvetage d'un latiniste en perdition ! D'où l'expression "j'en perds mon latin !"

Décidément ce ne sont que des croisements successifs de messages ... et je n'avais pas pensé à ces deux options ...

10

Perdidi... date auxilium mihi ! Hannibal vincit me...

Bonsoir.

Histoire de pinailler un peu... sur le titre de votre message:

Si vous avez voulu dire "je suis perdu", alors perdidi ne convient pas, car c'est l'actif ("j'ai perdu"). Il faut utiliser perii (pereo se substitue au passif de perdo, ce dernier étant inusité en latin classique).

Cordialement,
JLP.