1

Nous avions convenu / nous étions convenus

Le train que nous avions convenu de prendre ensemble
ou
Le train que nous étions convenus de prendre ensemble?

Nous avions convenu / nous étions convenus

Bonsoir Yeochoua,

Le TLF, comme toujours :

TLF convenir
[…] Rem. La règle traditionnelle est d'employer convenir : a) avec l'auxiliaire être dans le sens de « se mettre d'accord, reconnaître » (cf. supra III), b) avec l'auxiliaire avoir dans le sens de « être approprié » (cf. supra II); mais cette règle n'est pas toujours suivie, et l'usage tend à employer avoir comme seul auxiliaire, dans les 2 cas (cf. à ce suj. THOMAS 1956, COLIN 1971 et DUPRÉ 1972). […]

Un puriste dira : « Le train que nous étions convenus de prendre ensemble ».

Muriel

3

Nous avions convenu / nous étions convenus

Merci pour la petite phrase attribuée au puriste. Les explications du TLF, que je respecte beaucoup par ailleurs, sont parfois fastidieuses.

Nous avions convenu / nous étions convenus

Bonjour au TLF,

Merci pour la clarté de cette réponse, précieuse car cette question revient souvent dans les esprits.

CLR

5

Nous avions convenu / nous étions convenus

Yéochoua a écrit :

Les explications du TLF, que je respecte beaucoup par ailleurs, sont parfois fastidieuses.

En quoi cette explication est-elle fastidieuse ?

Nous avions convenu / nous étions convenus

Bonsoir Zadek,

L'explication que j'ai citée n'est qu'un extrait du TLF.
Ce que voulait dire Yéochoua, c'est que retrouver le bon paragraphe dans les longues pages du TLF n'est pas toujours aisé.

Muriel

Nous avions convenu / nous étions convenus

Bonjour à tous,
Simple curiosité,
Aujourd'hui un professeur d'anglais nous a affirmé que dire "nous avons convenu" était une faute de langue...
J'ai été assez étonné et quand j'ai cherché ensuite sur Internet plus d'informations, je ne suis pas parvenu à trouver d'explication fiable, la majorité des sites ne relevant pas l'erreur. Je m'en remets donc à vous, chers lecteurs férus de notre belle langue française, pour vous demander des explications concernant ce mystérieux verbe convenir qui ne semble pas accepter le verbe avoir avec lui!

Nous avions convenu / nous étions convenus

Bonsoir.

Voir les messages ci-dessus.

Au sens de "décider", "se mettre d'accord", convenir se conjugue, en style vieilli ou littéraire, avec l'auxiliaire être. Citation du Robert : "Dans le parc de Saint-Leu, où les deux jeunes gens étaient convenus d'aller" (BALZAC) Mais l'emploi dans ce sens de l'auxiliaire avoir est aujourd'hui courant, et ne peut plus vraiment être considéré comme une faute de langue, à moins d'être exagérément puriste. Le Robert donne en phrase-exemple : Elles ont convenu d'un lieu de rendez-vous.

9

Nous avions convenu / nous étions convenus

Bonsoir,

je serais curieuse de savoir qui utilise vraiment l'auxiliaire être.
On dit que l'usage glisse invariablement vers l'auxiliaire avoir. Pour ma part, je ne connais qu'une personne qui utilise "être" et il le fait avec un tel sentiment de supériorité, un tel exhibitionnisme culturel, que je lui collerais mon chewing-gum sur le nez.
Croyez que je ne jette pas l'opprobre, c'est l'attitude cette personne qui me glace, car elle tire un grand orgueil de cette correction et commet des fautes lamentables par ailleurs. Non, en général, je serais plutôt admirative, mais je l'entends vraiment peu.
Vous utilisez vraiment "être" ?

10

Nous avions convenu / nous étions convenus

En toute honnêteté, j'utilise le verbe "être", pour les rares fois où j'emploie cette tournure.

édit :
Dans l'édition la plus récente du Dictionnaire de l'Académie française, on peut lire :

Dans cet emploi [où convenir a le sens de se mettre d'accord], Avoir convenu de est fautif. On ne doit pas dire et moins encore écrire : nous avons convenu de, mais nous sommes convenus de.