Locution conjonctive et conjonction de coordination

Bonsoir, ma question est toute bête !
Pourquoi diffèrencie-t-on grammaticalement "parce que" et "car". Pour moi, ils sont synonymes, on peut parfaitement les remplacer l'un par l'autre:
j'aime le chocolat car c'est bon/ j'aime le chocolat parce que c'est bon

alors que pourtant, dans les grammaires, (si je les ai bien comprises du moins!) on me dit que "car" relie deux proposition coordonnées, tandis que "parce que" introduit une proposition subordonnée..or, les coordonnées sont toutes deux indépendantes, alors qu'on me dit que les subordonnées ne peuvent être supprimées...
ai-je bien compris les leçons de mes grammaires ou y a-t-il une nuance que je n'ai pas saisie ?
merci d'avance pour vos explications smileVoir aussi :   ► Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

2

Locution conjonctive et conjonction de coordination

les coordonnées sont toutes deux indépendantes, alors qu'on me dit que les subordonnées ne peuvent être supprimées...

Cette distinction est fausse. Les propositions subordonnées circonstancielles peuvent être supprimées (puisque ce sont des compléments circonstanciels justement). Par ailleurs s'il existe un genre de propositions appelé "propositions subordonnées", il n'existe pas de "propositions coordonnées". La coordination ne fait qu'établir un lien entre deux propositions, quelle que soit leur nature. Quand on dit d'une proposition qu'elle est coordonnée, on ne fait pas référence à sa nature. On dit simplement qu'elle est reliée à une autre proposition par une conjonction de coordination, ce qui ne la définit absolument pas.
J'aime le chocolat. C'est bon.
Là on a deux indépendantes qui se suivent. On peut préciser le lien:
"J'aime le chocolat, car c'est bon".
Mais le mieux est de faire une proposition qui dépende du verbe:
"j'aime le chocolat parce c'est bon".
parce que c'est bon a pour fonction CC de cause du verbe aimer, et c'est la grande différence. La proposition s'intègre comme complément dans la phrase, elle en est un matériau constituant. C'est pourquoi je trouve que dire "j'aime le chocolat parce c'est bon", coule infiniment mieux que "J'aime le chocolat, car c'est bon".
Le fait que cette proposition ait une fonction de CC est vérifiable par le fait qu'on peut déplacer:
Parce que le chocolat est bon, je l'aime.
En revanche il est fautif de dire:
Car le chocolat est bon, je l'aime.

Locution conjonctive et conjonction de coordination

merci beaucoup pour ces explications, il est vrai que si l'on peut les remplacer l'une par l'autre, il y en a toujours une qui semble plus adaptée que l'autre, ça se voit très bien dans ton exemple wink merci !