La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés...

Dissertation
Dans sa Lettre à d'Alembert sur les spectacles(1758), Jean Jacques Rousseau écrit " La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés, si chimériques, que l'exemple de leurs vices n'est plus guère contagieux que celui de leurs vertus n'est utile"
Partagez vous cette condamnation de la tragédie prononcée par Rousseau ?

Voilà mon plan

Intro

I) Nous verrons dans un premier temps, que Rousseau reprend la conception classique de la tragédie qui fait des héros hors normes, des modèles de vertus et plus souvent de vices. +situations ?
Il a donc en partie raison puisque à cause des situations extrèmes ou se trouvent les personnages, il est difficile au spectateur de s'identifier à eux.

II) Mais dans un second temps, nous verrons que Rousseau méconnait la force du sentiment tragique qui peut s'exprimer à toutes les époques.

Conclusion : Rousseau a raison de bousculer les lignes, de faire réfléchir, de ne pas être à genous devant les classiques. caractère stimulant de Rousseau à une époque ou la tragédie, au 18eme drame bourgeois, pathétique facile...

Merci de m'apporter un peu d'aide...

J'ai pour ce travail lu
Britannicus de Racine
Calligulas de Camus
Roberto Zucco de Koltès
Antigone de Sophocle et Anouilh

Encore merci !

La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés...

Bonjour à tous,

Je suis en 2nde et pour la première fois j'ai une dissertation en français à faire. J'ai compris que comme la tragédie était éxagérée (les personnages ne sont pas à l'image des gens ordinaires), elle ne touche plus le public, elle n'est plus un modèle. Mais comment faire pour trouver un plan? Voici mon sujet "Rousseau écrit: La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés, si chimériques que l'exemple de leurs vices n'est plus guère contagieuse que celui de leurs vertus n'est utile.".

Merci d'avance à ceux qui pourront m'aider!

3

La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés...

Bonjour à tous,
Je me présente, je m'appelle Alizé et je suis en 1ère ES.
Je suis face à un problème: pour la première fois, j'ai une dissertation à rédiger. Je ne sais donc pas vraiment comment m'y prendre, en particulier pour le plan. Voici mon sujet:
Sujet: Dans sa lettre à Alembert sur les spectacles (1758), Jean-Jacques Rousseau écrit:" la tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés, si chimérique que l'exemple de leur vices n'est plus guère contagieux que celui de leurs vertus n'est utile."

Je travaille actuellement sur l'introduction et la conclusion (de ce côté là, pas de problème). J'ai cherché le sens des mots soulignés car ils me paraissaient importants pour le développement de la dissertation.
En ce qui concerne le plan, j'ai pensé à deux parties principales: I) En quoi Rousseau a t-il raison ? II) Antithèse. Qu'en pensez vous ? J'aimerai un avis sur ces deux parties. Cependant, je sèche pour les sous-parties...

En vous remerciant d'avance, de bien vouloir m'apporter une petite aide.

La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés...

Es-tu sûre d'avoir compris la thèse de Rousseau ? Ton I ne peut pas être "en quoi a-t-il raison? " Tu dois d'abord reformuler la thèse et la défendre, ce sera ton I, puis montrer ses limites.
Quel est le point commun, le lien entre les 3 mots que tu as soulignés ? Les expressions clés sont aussi "loin de nous", ou n'est "guère...contagieux, ni utile" → il trouve qu'on ne peut pas se sentir concernés par la tragédie (ses personnages, ses intrigues) car tout est exagéré, différent du quotidien, du "normal". De cela découlent tes sous-parties : 2 ou 3 aspects par lesquels la tragédie classique est éloignée de nous (par exemple les personnages, les situations, le langage...). Puis ton II démontre que par d'autres aspects elle nous concerne toujours. Pour cela bien sûr il faut connaître plusieurs tragédies... wink

5 (Édité par Algerina69 20/05/2011 à 16:48)

La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés...

Merci vous avez repondu a certaines des questions que je me posais smile

La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés...

Les messages précédents donnent déjà des pistes très précises à développer

7 (Édité par ptite-reveuz12 13/03/2013 à 18:47)

La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés...

Bonjour a tous. Voila j'ai une dissertation a faire sur un peu le même sujet la lettre a d'Alembert le voici:


En 1758,dans sa lettre a d'Alembert; Jean Jacques Rousseau a déclaré "La tragédie(...)est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés, si chimériques, que l'exemple de leurs vertus n'est guère plus contagieux que celui de leurs vertus n'est utile" Ce jugement de Rousseau peut-il s'appliquer a Phèdre de Racine?

Étant donné qu'il s'agit d'une discussion il y a deux parties(Oui et non plus intro et conclusion) et chacune de ses parties doit comporter au minimum deux sous parties et au maximum quatre avec des exemples tirés de la pièce.
Pour la partie "NON" je pensais mettre: a)Des êtres qui nous ressembles
                                                               b)Des qualités et des défaut humains(mais je pense pas que cela ai un rapport avec le sujet)
Et pour le "Oui" j'avoue que je sèche.
Mais je ne réussie pas a trouver de bonnes sous parties .Je ne suis pas sure que cela rapporte le sujet et donc je n'arrive pas a organiser un plan:s Quelqu'un a des idées SVP? Merci d'avance.

La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés...

Bonjour, je cherche de l'aide pour une dissertation que je dois rendre la semaine prochaine, le soucis est que je sèche au plus haut point. Voila, mon problème: Je dois faire 1 partie: Non et une autre partie: Oui avec 3 sous parties chacune + Intro et Conclu.
Voila le sujet: Dans sa lettre à d'Alembert, Jean-Jacques Rousseau a déclaré: "La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés, si chimériques que l'exemple même de leurs vices n'est guère plus contagieux que celui de leur vertue n'est utile" Ce jugement s'applique t-il à Phèdre de Racine ?
Pour la grande Partie Oui, j'ai griffonné:
a)Une tragédie loin de nous ( Mythe antique etc. )
b)Des êtres exargérés (héros, dimensions extraordinaire etc.)
c)Aucune identification (pas de comparaison, genre théatrale différent de la vie courante, aucun bénéfice pour le quotidien.)
Je n'ai pas d'idée pour réfuter la Thèse de Rousseau .. Pouvez-vous m'aider s'il vous plait ?    big_smile

9

La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés...

Pour le II, une idée : l'amour-passion est éternel, toujours d'actualité. 

Ex : "Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue" => Franchement, nous réagissons de la même manière, non ?  wink

10

La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés...

Pas bête, pas bête. J'y réfléchi !