"Le doute est le sel de l'esprit" (Alain)

Hello !

Je suis élève en rhéto et je dois faire une dissert sur le sujet suivant : " Le doute est le sel de l'esprit " de Emile Chartier dit Alain. Je n'ai vraiment pas beaucoup d'inspiration... Je n'ai que très peut d'idées:

*Thèse : Le doute est un élément essentiel à lesprit. Il est bon de douter.
Arguments :
- Le doute forge l'esprit. Il ne faut pas être trop sûr de soi. Il faut prendre le temps de réflechir. ex : dans "La part de l'autre" de Shmitt, Adolf H. (le bon de Hitler) doute. Il n'est pas certain, contrairement à Hilter qui lui a tué par sa certitude. Il ne s'est pas remis en question. Il ne reconnait pas ses fautes. ...
- Le doute permet de s'épanouir.
-

*Antithèse : Il n'est pas bon de douter. Le doute est nocif à l'esprit.
Arg. :
- Douter embrouille l'esprit. Nos idées sont mélangées, pas claires. ex :
-
-

*Synthèse : Douter, oui mais pas trop : Il faut un juste milieu.
Arg. : - Il ne faut pas être trop sûr de soi, mais d'un autre côté, l'esprit a besoin de clareté.
-
-

CcL : ...

J'ai l'impression de m'embrouiller moi-même, et je ne fais que tourner en rond ! Je ne vous demande pas de completer tous mes trou, mais si quelqu'un avait quelques exemple pour moi, ca m'aiderait énormément.
Ne tardez pas trop à répondre car ce travail est à remettre pour la semaine prochaine, et j'éspère pouvoir finir ou du moins completer mon plan ce w-e.

Merci (f)

Jess

"Le doute est le sel de l'esprit" (Alain)

Ton plan se tient. Pour "il est bon de douter", tu peux penser au "discours de la méthode" bien sûr : "je doute donc je pense, je pense donc je suis"
Pour "douter embrouille l'esprit" tu as le célèbres vers de Boileau
Ce qui se conçoit s'énonce clairement
Et les mots pour le dire vous viennent aisément"
(plutôt dans les arguments de l'esprit clair)
Bon j'ai pas d'autres idées

3

"Le doute est le sel de l'esprit" (Alain)

bon alors voilà je suis élève en TS ds les Landes et nous avons eu le bonheur de faire la rencontre de notre premier DM de philo a rendre pr Lundi. On doit faire un commentaire de ce texte :
       

"Le doute est le sel de l’esprit ; sans la pointe du doute, toutes les connaissances sont bientôt pourries. J’entends aussi bien les connaissances les mieux fondées et les plus raisonnables. Douter quand on s’aperçoit qu’on s’est trompé ou que l’on a été trompé, ce n’est pas difficile ; je voudrais même dire que cela n’avance guère ; ce doute forcé est comme une violence qui nous est faite ; aussi c’est un doute triste ; c’est un doute de faiblesse ; c’est un regret d’avoir cru, et une confiance trompée. Le vrai c’est qu’il ne faut jamais croire, et qu’il faut examiner toujours. L’incrédulité n’a pas encore donné sa mesure. Croire est agréable. C’est une ivresse dont il faut se priver. Ou alors dites adieu à liberté, à justice, à paix."

Alain

Ceci étant comme je vous l'ai dis notre premier devoir complet de philo, je patauge complet! Je n'étais déjà pas une flèche en français l'an dernier mais la philo est encore plus abstraite pr moi.
Ça fait déjà un petit moment que je farfouille sur le net pr trouver des pistes mais, si au début je nageais, là j'ai coulé (-_-').
Si quelqu'un pouvait m'aider un peu j'apprécierais vraiment, en particulier Benjamin s'il est toujours présent sur le forum.
merci d'avance a vous tous.

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

4

"Le doute est le sel de l'esprit" (Alain)

Bonjour tout le monde. Merci de lire mon message.

j'ai besoin de vous. je dois dire à quelle question ce texte d'Alain repond, puis mettre en évidence le plan du texte.

Ca peut vous paraître facile, mais pour moi c'est une véritable horreur ! Jespere que quelqu'un m'aidera. Je ne demande pas qu'on  fasse le travail à ma place mais pour une fois j'aimerai qu'on m'aide clairement.

Le doute est le sel de l’esprit : sans la pointe du doute, toutes les connaissances sont bientôt pourries. J’entends aussi bien les connaissances les mieux fondées et les plus raisonnables.

Douter quand on s’aperçoit qu’on s’est trompé ou que l’on a été trompé, ce n’est pas difficile : je voudrais même dire que cela n’avance guère ; ce doute forcé est comme une violence qui nous est faite ; aussi est-ce un doute triste : c’est un doute de faiblesse ; c’est un regret d’avoir cru, et une confiance trompée.

Le vrai c’est qu’il ne faut jamais croire, et qu’il faut examiner toujours. L’incrédulité n’a pas encore donné sa mesure. Croire est agréable. C’est une ivresse dont il faut se priver. Ou alors dites adieu à liberté, à justice, à paix.

La fontion de penser ne se délègue point. Dès que la tête humaine reprend son antinque mouvement du haut en bas, pour dire oui, aussitôt les rois reviennent.

En attente d'une réponde. Merci smile

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

5

"Le doute est le sel de l'esprit" (Alain)

Je dois répondre à :
Pourquoi en croyant, on perd la liberté ?

Et pourquoi en perdant la liberté on perd la justice ?

Et pourquoi en perdant la justice on perd la paix ?

J'aimerai bien savoir votre avis sur les questions smile