Texte lyrique et réaliste

Bonsoir, quelqu'un pourrait me décrire ce qu'est un texte lyrique et ce qu'est un texte réaliste ?   

Merci.

2

Texte lyrique et réaliste

Bonsoir, avez-vous seulement cherché ? Je crains que non...

Réalisme
Lyrisme

Et le tout sur ce site !   smile

Texte lyrique et réaliste

Tout d'abord je te conseille, si tu désires continuer dans les études littéraires, l'achat d'un dictionnaire des termes littéraires. Pour ma part mes profs de lettres m'ont conseillé le Lexique des termes littéraires de Michel Jarrety. Il est pas cher (moins de 8 euros je crois) et concis: il ne te donne pas des définitions indigestes.

Néanmoins il ne serait pas très sympathique que je m'arrête là.
Donc...

Tentons de les définir grossièrement chacun:



Lyrisme:

Le lyrisme est un registre littéraire (ou une tonalité). Ce registre appartient généralement au domaine de la poésie, mais par le mélange des genres, il peut se retrouver aussi dans la prose.

Le lyrisme est la mise en valeur, voire l'exaltation, de la subjectivité, du "je", du moi. Il implique souvent une exposition des sentiments personnels (amour, élan religieux, admiration devant la nature, élégie etc...).

Néanmoins, dans la poésie du XXe siècle, il faut utiliser ce terme avec des pincettes. Le "je" se trouvant remis en cause, le lyrisme devient la délégation du moi à l'expression objective de la beauté du monde. Autrement dit, le côté personnel du lyrisme disparaît en apparence pour se retrouver dans le texte de façon plus diffuse. Par exemple, dans son ouvrage critique Poésie et profondeur, Jean-Pierre Richard parle de la poésie de Verlaine comme un "lyrisme impersonnel" (je sais que Verlaine appartient au XIXe, mais il préfigure ce style nouveau). C'est un peu complexe car paradoxal, alors ne t'ennuies pas avec ça, car généralement quand tes professeurs parlent de lyrisme c'est pour signifier notre première définition.

Comment reconnaître du lyrisme dans un texte? D'abord chercher les marques de la première personne du singulier qui mettent en valeur le moi poétique. Ensuite localiser les mots connotés à toutes sortes de sentiments personnels et observer les liens que ses mots entretiennent avec le "je" du discours.
Mais toutes ses recherches concernent surtout le contenu du texte. Pour les remarques plus formelles il faut chercher des rythmes, des sonorités qui touchent à l'expression des sentiments. C'est un peu plus compliqué mais tu peux te focaliser en premier lieu sur le fait que le lyrisme multiplie les exclamations, les questions oratoires, les anaphores, et l'alternance d'un style périodique et d'un style coupé.



Réalisme:


Pour le réalisme c'est bien plus compliqué. Le réalisme, en tant que mot du langage courant signifie "qui a l'air vrai". Dans ce cas tu peux parler de réalisme dans un texte si tu vois des précisions exhaustives sur des détails (par exemple la description chez Balzac). Si le texte donne à voir, si l'on peut visualiser clairement et distinctement tous les objets décrits, et que cela réfère à une réalité concrète, tu peux dès lors parler de marques de réalisme dans un texte. Attention tout de même, il ne faut pas parler de marque de réalisme lorsqu'un mot du texte ne fait que signifier une réalité, sinon tout processus de signification peut être une marque de réalisme, et donc dire qu'un texte a des marques de réalisme seulement parce qu'il signifie est une remarque sans pertinence car tout texte signifie par définition .

Mais attention: ce n'est pas parce qu'un texte porte des marques de réalisme, qu'il faut dire qu'il est réaliste pour autant, c'est très risqué!
Car le réalisme est aussi un mouvement, ou plutôt une étiquette que l'on a accolée à des auteurs de romans du XIXe qui ne s'en réclamaient pas forcément (Balzac et Stendhal ne se sont jamais appelés des réalistes). Le mot réalisme, en tant qu'il désigne un mouvement littéraire,  n'est guère employé par les critiques avant 1850. Mais il désigne théoriquement un mouvement qui met en valeur: la vie quotidienne, la précision des portraits et des descriptions, l'insertion des personnages dans la réalité politique et sociale (soulignons l'importance de l'Histoire dans le mouvement réaliste).

Donc pour conclure, un texte réaliste peut soit porter des marques de réalisme, soit appartenir au courant réaliste. On peut tout de même dire que les termes sont distincts mais ne s'opposent pas franchement: un texte appartenant au mouvement réaliste porte des marques de réalisme. Par contre un texte peut porter des marques de réalisme et ne pas appartenir au mouvement réaliste, c'est à dire un texte qui serait antérieur ou postérieur au roman du XIXe.


J'ai défini les termes chacun, sans faire les rapports entre ces termes car il sont difficilement comparable. Ils n'appartiennent pas à la même catégorie littéraire: le lyrisme est un registre littéraire (ou une tonalité) et le réalisme un terme beaucoup plus général ainsi qu'un mouvement littéraire défini historiquement.
De plus je ne sais pas si ta question appelait à faire les liens entre ces deux termes. Etait-ce le cas ?



Pour ma part, j'ai aussi une question qui m'est venue en répondant à celle-ci.
Quelle est la différence esthétique (et non historique et chronologique) entre le mouvement réaliste et le mouvement naturaliste ? Les deux semblent avoir pour objectif de dépeindre fidèlement et de façon quasi-scientifique la réalité concrète.