Je n'ai jamais compris, pour ma part, la différence que l'on fait entre tragique et comique...

Dans ma premiere dissertaion que j'avais faite j'avais choisi ce plan :

I les registres
a. comique
B. tragique




II les conflits
a. les conflits normaux
b. les conflits interieurs






Mais je n'ai pas du tout été convaincu et comme je voudrai réussir ma dissertation je veux la refaire.

Mais peut être que ce plan n'était pas si mauvais que ça apres tout non ?

12

Je n'ai jamais compris, pour ma part, la différence que l'on fait entre tragique et comique...

Une dizaine d'arguments en tout, ça en fait cinq par parties ; avec deux sous-parties ça devrait aller

Je n'ai jamais compris, pour ma part, la différence que l'on fait entre tragique et comique...

ok merci, juste un dernier petit renseignement, je te demande juste ton avis sur les deux plans ( les grands axes) tu trouves que lequel est le mieux ?

14

Je n'ai jamais compris, pour ma part, la différence que l'on fait entre tragique et comique...

J'ai toujours dit qu'un plan en vaut un autre ; l'important c'est de bien structurer (parties équilibrées) et de dérouler le truc comme si c'était normal que ça soit comme ça et pas autrement. Soit de bons exemples, bien articulés (travailler les transitions) et de bons arguments appuyés sur les exemples
Désolée de te laisser à la liberté de ton choix  smile

Toutefois si tu n'étais pas convaincu par le premier plan évite-le...

Je n'ai jamais compris, pour ma part, la différence que l'on fait entre tragique et comique...

Ok, ben merci beacoup Léah, il ne me reste plus qu'a tout finir. ( je pense que je vais en rendre un au prof et lui montrer le second histoire de voir ce qu'il en pense. )

Allez a la prochaine et encore merci, surtout pour la rapidité.

16

Je n'ai jamais compris, pour ma part, la différence que l'on fait entre tragique et comique...

Je viens de relire le sujet et le flash s'est fait  wink

Le comique n'offre pas d'issue
Donc : le tragique en offre une (la mort, souvent, les exemples ne manquent pas)
Pourquoi et comment le comique n'offre pas d'issue
Pourquoi et comment le tragique en offre une

Avec les échanges déjà faits sur le théâtre un peu partout dans le Forum (et sur ce sujet même ci-dessus), as-tu encore le temps de refaire ton plan avec ce dernier point de vue s'il te convient bien sûr ?
Sinon, bonne idée de montrer tes propositions au prof

17

Je n'ai jamais compris, pour ma part, la différence que l'on fait entre tragique et comique...

Oups excuses je crois que tu n'avais pas la citation entière
ma citation est : "je n'ai jamais compris pour ma part la différence que l'on fait entre le comique et le tragique. Le comique étant l'intuition de l'absurde, il me semble plus désespérant que le tragique " et la problématique est "quels sont les moyens théâtraux à même d'exprimer le désespoir de l'homme")

Mais avec le mot "absurde" tu peux puiser tant d'exemples chez Ionesco, ne t'en prive pas !
De Pirandello aussi, si tu connais les Six personnages en quête d'auteur

18

Je n'ai jamais compris, pour ma part, la différence que l'on fait entre tragique et comique...

Bonjour moi aussi je dois faire une dissertation et le sujet est :

"Je n'ai jamais compris pour ma part, la différence que l'on fait entre le comique et le tragique. (...) le comique est tragique, et le tragédie de l'homme, dérisoire." (Ionesco)
Pensez-vous, comme Ionesco, qu'il n'y ait aucune différence entre le comique et le tragique au théatre?

Merci d'avance pour ceux qui me feront avancer !

Bisous (k)

19

Je n'ai jamais compris, pour ma part, la différence que l'on fait entre tragique et comique...

Bonsoir,

En fait Ionesco est sensible à la misère de la nature humaine qui peut paraître risible ou ridicule mais qui cache toujours un fond tragique. C'est une conception moderne liée au théâtre de l'absurde.

Comédie et tragédie sont des genres bien distincts. Le bon sens permet de distinguer l'une de l'autre. Chaque genre a ses caractéristiques propres : type de personnage, fin, style...

Mais, la frontière entre comédie et tragédie est parfois ténue : certaines comédies de Molière pourraient être des sujets tragiques ou du moins des drames bourgeois.
Vois Musset qui juge ainsi le théâtre de Molière :

Quelle mâle gaîté, si triste et si profonde
Que lorsqu'on vient d'en rire on devrait en pleurer !

En revanche il est rare que des tragédies donnent des sujets de comédies sauf dans les parodies.
Disons que le sujet n'induit pas en lui-même le genre, c'est la volonté de le traiter comme une comédie ou une tragédie qui va le faire entrer dans un des deux genres. C'est le recours à certains procédés qui détermine le genre.

Il est vrai aussi que les grands comiques sont plutôt des pessimistes invétérés.

20

Je n'ai jamais compris, pour ma part, la différence que l'on fait entre tragique et comique...

Merci beaucoup !!  smile
Mais quels points communs ont le tragique et le comique?
& quand vous dites que certaines comédies de Molière pourrait etre aussi des tragédies, auquelles faites-vous allusion?